• Adam et Ève pour Louis Antoine

        Revenons sur l'Histoire d'Adam et Eve, tel que raconté par Louis Antoine et essayons d'en dévoiler les autres sens, notamment le premier et le second.
        "Je ne peux pas dire, comme les écritures, que Adam a été le premier homme, il en existait d'autres à cette époque qui occupaient diverses contrées, formant différents milieux de la même élévation."
        On peut penser ici aux hominidés puisque l'on "sait par exemple que vers 2 millions d'années vivaient dans les mêmes régions d'Afrique de l'Est des Paranthropus, des Homo rudolfensis et des Homo habilis" "ou même Homo ergaster." Le genre homo était représenté par entre autre : homo antecessor, homo erectus, homo habilis, homo neanderthalensis, et l'homo sapiens...
        Toutes les espèces homo ont disparu et l'homo sapiens a fait sa place.

        "Adam et Ève avaient apprivoisé un serpent qui faisait leur bonheur et ils l'aiment comme une mère aime son enfant."
        "Les premières domestications du chat auraient eu lieu il y a 8 000 à 10 000 ans dans le croissant fertile." Il était utilisé pour chassé les souris et les rats. "La domestication du chien débute probablement entre 16000 et 15000 avant J.-C. dans des groupes de chasseurs. En comparaison, le cheval sera domestiqué par des groupes nomades entre 4000 et 3000 avant J.-C." Le premier aidé à la chasse, et le second aidé au transport et à la guerre.
        On ne parlera pas longtemps du thème évoquer aussi dans l'Enseignement du maître esclave de son esclave ("que celui qui voudra devenir le plus grand, soit votre serviteur et que celui qui voudra être le premier d'entre vous, soit votre esclave"), mais je pense que c'est à cela auquel pensait Louis Antoine dans sa réécriture de l'histoire d'Adam et Ève, ils se sont associés les services des animaux, puis de fétiches et enfin d'un Dieu, pour finir par en devenir leurs esclaves.

        "Mais Ève éprouvait au contact du serpent beaucoup de sensations et disait que tout lui était inspiré par lui, bien que ce ne fût que ses propres pensées, conséquence de l'amour bestial."
        La phrase la plus importante à mon sens est "bien que ce ne fût que ses propres pensées". Alors ici, deux solutions sont possibles : cela fût et reste une hallucination collective journalière.
        Ou deuxième possibilité, pleine d'autres solutions à tous les problèmes : "Adam n'existait que spirituellement ; il est le moi conscient et Ève qui n'existe qu'en apparence, le moi intelligent. Telles sont les deux individualités qui sont en nous, l'une réelle et l'autre apparente ; nous n'existons réellement que par le moi conscient, le moi apparent est notre incarnation, notre imperfection. C'est celui-ci qui crée les termes de comparaison qui n'existent que par l'opposé de la réalité".

        On peut maintenant se demander si les autres hominidés n'ont pas disparus de la planète car ils sont restés aux, avec Dieu, sans matière. Cependant nous pouvons toujours être en contact avec eux par la méditation intérieure en partant à la recherche de notre "connais-toi".

    les citations sont tirées de l'Enseignement et de wikipedia.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :