• La Libre.be > Société > Général > Article


    L'antoinisme, seul mouvement religieux né en Belgique

    Déborah Taminiaux (st.)

    Mis en ligne le 01/11/2012

    L'antoinisme est un mouvement d'inspiration chrétienne qui célèbre les fêtes catholiques. LaLibre.be a profité de la Toussaint pour faire découvrir ce culte qui est le seul à être né en Belgique, dont le fondateur est décédé voici 100 ans, et qui se caractérise, entre autres, par la liberté de conscience de ses membres, la discrétion et le recours à des guérisseurs.

    Le terme "antoinisme" vient du nom du fondateur de cette religion, Louis-Joseph Antoine. Ce Wallon, né dans la province de Liège en 1846, a longtemps travaillé comme ouvrier, d'abord dans les mines puis dans la métallurgie. A 20 ans, lors de la guerre franco-prusse, Antoine tua un homme, ce qui l'amena à se poser des questions sur le sens de l'existence. Près de 25 ans plus tard, un deuxième événement va bouleverser sa vision de la vie. Comme nous l'explique Jan Jelle Koppler, secrétaire général de la société théosophique de Bruxelles, «A la mort de son fils, Antoine va définitivement quitter la catholicisme. Il découvrira un peu plus tard ses dons de guérisseur: il se rend compte qu'il peut manipuler les fluides (pensées) et changer les mauvais fluides en bons. En tant que guérisseur, il devient très connu et reçoit des centaines de personnes par jour. Il fondera ensuite l'antoinisme, en 1910. Il est alors considéré comme un prophète belge, le seul d'ailleurs, vu son talent pour guérir les personnes».

    Les fluides dont parle Antoine sont fonction de la morale de la personne. En effet, il croit aussi en la réincarnation, mais seulement d'humain à humain. Plus l'être se réincarne, plus il a des chances d'atteindre « l'état divin ». Quand l'humain parvient à cet état, le cycle des réincarnations s'achève. Les fluides peuvent être considérés comme nos pensées ou nos actions qui doivent être améliorés jusqu'à atteindre la réincarnation. Ces fluides sont transmissibles, et c'est la que la guérison intervient. Il existe des guérisseurs dans le culte antoiniste, qui prient et essayent avec le croyant de trouver l'origine de ses malheurs. La maladie serait le produit de notre imagination (« Le mal n'existe pas ») et les épreuves que nous endurons, des complications dues à nos vies antérieures. Car pour les antoinistes, si l'homme était parfait, il ne devrait pas se réincarner. L'usage de la médecine traditionnelle ne se trouve toutefois par interdit. Néanmoins, du vivant d'Antoine, la justice ne considérait pas toujours ces activités de guérison d'un bon oeil. Outre les guérisons, l'antoinisme se caractérise par un service religieux qui se partage en deux parties et dont l'ensemble ne dure pas plus de 30 minutes. « L'Opération générale » se trouve en première partie. Elle consiste à prier pour transmettre le bon fluide.

    S'ensuit « La lecture », où le desservant lit des passages tirés d'un des livres écrits par Antoine. Jan Jelle Keppler ajoute d'ailleurs que «les vêtements qu'ils portent lors de ce service sont semblables à ceux de l'époque: de longues robes noires comme celles que nos arrières-grands-mères portaient». Quant à leur emblème, il s'agit de « l'arbre de la science de la vue du mal ». Il se trouve dans tous les temples antoinistes.

    L'antoinisme se revendique d'inspiration chrétienne. Il en a d'ailleurs gardé les principales fêtes comme la Toussaint ou la Noël. Trois autres célébrations sont venues s'ajouter à son calendrier: la « Fête du Père » (pour célébrer la mort d'Antoine) mais aussi la fête de « La Mère » (sa femme Catherine, qui avait pris la relève à sa mort) et la date à laquelle le premier temple a été consacré.

    Bien que ce mouvement ait vu le jour en Belgique, il a connu une expansion hors de nos frontières. En France, le culte avait d'ailleurs été signalé dans la liste noire des sectes. En 2005, le Premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a qualifié cette liste de non pertinente. En Belgique, une telle liste n'existe pas. Eric Brasseur, directeur de Centre d'information et d'avis sur les organisations sectaires nuisibles (CIAOSN) souligne que « c'est un culte belge pour lequel nous n'avons jamais eu de plaintes en 12 ans, un cas assez rare pour le signaler ». Comme l'ajoute Jan Jelle Keppler « l'antoinisme se veut non sectaire. Les dons sont par ailleurs anonymes, les desservants n'ont aucune idée de qui leur a fourni de l'argent. ».

    En Belgique, les temples antoinistes sont dispersés quasi uniquement en Belgique francophone. La majorité d'entre eux se situent d'ailleurs en province de Liège, d'où était originaire Louis-Joseph Antoine.

    Sur le même sujet:

        Les religions sont-elles intouchables?
        Haarscher: l’humour s’arrête-t-il aux portes du religieux?
        Pourquoi les chrétiens sont-ils tant discriminés à travers le monde?
        La Scientologie, secte ou religion selon le pays
        On a besoin de saints. Toi, tu n’en serais pas ?
        Le cercueil personnalisé débarque
        Il n’y aura jamais de femmes prêtres
        Un chercheur trop chrétien pour la KUL


    Lire toutes les Réactions (12)
    Vos réactions ...

        todi Walon'rèye - Bois-et-Borsu
        01.11.12 | 21h51

        5 votes favorables
        Voter pour ce commentaire

    Mon grand-père maternel, jeune instituteur en Hesbaye ( Belgique w-all-onne), avait rendu visite au guérisseur Antoine en compagnie d'un ami, dans l' intention de se payer sa tête. Le père Antoine avait rapidement démasqué les faux malades et les avait, très gentiment, éconduits.


    votre commentaire


  • Les nouveaux prophètes

    Aujourd'hui magazine - 11/04/1978 - 01h57min23s
    37 vues

    Cette émission est consacrée aux différentes sectes qui se sont multipliées et pose plusieurs questions : quelle est la signification profonde de ce renouveau spirituel auquel nous assistons ? quels dangers présentent ces sectes ? Elle fait aussi un tour d'horizon sur les grands prophètes à travers les âges et sur les nouveaux prophètes et les formes de pouvoir qu'ils installent. Le débat, illustré de reportages et de chansons, réunit Alain WOODROW (chroniqueur religieux au journal "Le Monde", Alexandre JODOROWSKI (cinéaste, écrivain, homme de théâtre et musicien), Thierry BAFFOY (sociologue et vice-président de l'association pour la famille et l'individu), Didier DE PLAIGE (journaliste et écrivain), Léon Edouard HATEM, deux représentants de "l'association" des Enfants de Dieu.

    Production

    Antenne 2



    Générique

    Labourasse, Guy
    Woodrow, Alain ; Edel, Marie Jeanne ; Baffoy, Thierry ; Plaige, Didier de ; Jodorowsky, Alejandro
    Slotine, Henri


    On voit a début, après le générique, le Père apparaît comme illustration des nouveaux prophètes (le sujet de l'émission apparaît au même moment). Mais il sera peu parlé des Antoinistes, mais beaucoup plus des Enfants de Dieu, défrayant alors la chronique. Alain de Plaige évoque juste la "secte", mais il est peut-être utile de citer l'extrait entier (après 1h30 d'émission) :

    " [Henri Slotine:] Il convient de préciser que les Enfants de Dieu, que nous avons un peu mis sur la scelette aujourd'hui, est un peu notre bouc émissaire, il y en a d'autres, il y a Moon, il y a l'Eglise de Scientologie, il y a Krishna qui finalement ne valent pas mieux. Et je voudrais un peu que Didier de Plaige qui a fait tous les reportages de cette émission, nous dise ce que l'on peu penser de toutes les grandes sectes dont on parle aujourd'hui.
    [Didier de Plaige:] Oui, les Enfants de Dieu sont assez répandus mais pas tant qu'on pourrait le penser en leur consacrant cette émission : en fait ça représente peut-être 300 personnes en France.
    [Henri Slotine:] Et combien dans le monde ?
    [Didier de Plaige:] 7 000, je crois, 7 000 personnes dans le monde. Il y a aussi gourou Maharaji, je crois que le public l'a appelé le Petit Gourou, en fait il avait 15 ans lorsqu'on a entendu parlé de lui pour la première fois ; il semble qu'on ait perdu un peu sa trace aujourd'hui, et on ne sait pas lequel de ses frères va lui succéder, puisque lui s'est marié avec une Américaine, et il a un petit peu lâché la place que sa mère convoitée pour lui. Il y a d'autres personnages qui ont marqués le siècle, le Père Antoine, que l'on voit ici, qui a fondé ce qui s'appelle le Culte Antoiniste et qui est encore répandu, et là je m'engagerai pas à savoir qui sont les bons ou les moins bons, je mentionne leur nom ici au passage. Ici Malcolm X qui était le prophète de toute une Amérique, mort tragiquement il n'y a pas si longtemps. Enfin Taisen Deshimaru qui enseigne le Zen à Paris ; l'Ecole du Zen qui est une école de pensée qui se rattache au bouddhisme. Et Sukui Nushi Sama, autrement dit la Lumière des Miracles, une école charismatique issue du Japon qui enseigne la guérison. Voici Shree Rajneesh, Bhagwan Shree Rajneesh vit actuellement en Inde, il a assimilé, semble-t-il, toutes les techniques occidentales de psychothérapie, de psychanalyse et les ressort à la sauce hindou. Voici Baba Ram Dass, anciennement Richard Alpert, qui lui est un psychothérapeute occidentale qui connait toutes les techniques de méditations et qui les enseigne aux jeunes d'Amérique aujourd'hui, et peut-être même d'Europe bientôt. Enfin Baba Muktananda, qui est un sage hindou, qui vit dans son ashram en Inde et qui attire de nombreux disciples. Tous ces personnages, et il y en aurait bien d'autres à montrer, tous ces personnages répondent à une certaine pulsion, mais il y a des critères qui permettent de savoir s'ils nous conduisent à nous découvrir nous-mêmes, ou s'ils nous mènent à l'erreur. Cela on pourrait l'aborder, si vous voulez, tout à l'heure. "

        On passe ensuite à Léon Edouard HATEM. Puis à la méditation Zen, que Alexandre JODOROWSKI recommande comme la technique de méditation.


    votre commentaire
  • Titre :     Protestantisme et littérature, nord' (revue de critique et de création littéraires du nord / pas-de-calais) n° 56 - décembre 2010
    Auteur :    Études réunies par Jean Vilbas
    Collection : Septentrion - Nord', 164 pages, format 16x24, 2010

        Ce numéro de la revue rassemble une vingtaine d'articles présentant des figures méconnues ou non du protestantisme du nord de la France (Nord-Pas-de-Calais et Picardie) et de la Belgique, à commencer par le noyonnais Jean Calvin. Il est divisé en deux grandes sections : la première situe la naissance, le développement et la répression des idées de la Réforme entre l'humanisme et les Lumières ; la seconde couvre la période de l'expansion missionnaire, rencontrant concurrences et dissidences, traversant les crises du XXe siècle et favorisant un travail de mémoire. Un angle littéraire a été privilégié mais l'histoire n'est pas oubliée. L'accent a été mis sur la diversité : le volume couvre cinq siècles d'histoire – des premières décennies du XVIe siècle à la première de notre siècle ; plusieurs sensibilités protestantes – réformées mais aussi baptistes, pentecôtistes ou millénaristes - ainsi que les polémiques avec le catholicisme ou d'autres courants spirituels sont représentés ; on rencontre outre des auteurs de langue française, des écrivains néo-latins ou anglo-saxons et une savoureuse étude sur Calvin et le picard ; des natifs de nos contrées qui y sont restés attachés ou ont choisi de s'expatrier mais aussi des auteurs qui sont venus y vivre et le cas échéant y mourir ; une grande diversité de genres aussi avec des maisons d'éditions, des poètes, des dramaturges, des romanciers, des pasteurs et des théologiens ainsi que des poètes : trois d'entre eux, immédiatement contemporains sont publiés dans le cahier créations.
    source : http://www.septentrion.com/livre_aff.asp?id=1211

    Section : Dix-neuvième et vingtième siècles : Missions, dissidences et concurrences
        Une pensée religieuse en concurrence : la révélation du père des Antoinistes & la Bible des Protestants (pp.87-92)
    source : http://www.revue-nord.com/modules/news/article.php?storyid=69
        Les premières lignes sont à lire sur le lien : http://www.revue-nord.com/telechargements/56/P87.pdf
        La version complète est disponible à l'adresse : http://www.revue-nord.com/telechargements/56/Protestant-1.pdf


        Comme j'en suis l'auteur, je me dispenserai de faire une critique de l'article.


    votre commentaire
  • Auteur :    Pierre Geyraud
    TItre :    Parmi les Sectes et les Rites : Les Religions Nouvelles de Paris
    Editeur :     Emile-Paul Frères, Paris, 1939, 188 Pages

    Sommaire :
    Des religions nouvelles à Paris ?
    L'Eglise apostolique : Les dons de prophétie, de langues et d'interprétation – Une orientation nouvelle : vers les « dons négligés ».
    Les Pentecôtistes : Baptême en piscine.
    Les Oxfordistes : Partage et témoignage.
    L'Eglise catholique orthodoxe occidentale : De l'Eglise Romaine à l'Eglise Anglicane, à l'Eglise Vieille-Catholique, à l'Eglise Catholique Libérale, à l'Eglise Libre Catholique et l'Eglise Catholique Evangélique – La conversion de toute une Eglise.
    Catholicisme d'Action Française : Action Française et Vatican – Gallicanisme ou schisme nouveau ?
    Les Coptes dissidents : Un couvent en révolte armée – Schismatiques en sous-schisme.
    La Théophanie : Le Docteur anagogiste – Sainte Alliance Christique.
    L'Eglise christique primitive : La Sainte Agape du Presbytéros – Christiques et Philadelphes.
    Les Paraclétistes : Le Mégangile de la Salette.
    Les Néo-Vintrasiens : Un Sacrifice de Gloire de Melchissédech.
    Le Résurrectoir : La Souveraine Pontife des Douze Vice-Dieux – Le Saint Sacrifice de la Divinisation.
    L'Eglise Laîque de Paris : Une religion de la Beauté.
    Les Universalistes : Au Forum Universel.
    L'Alliance bicosmique : Une religion de la Vie Universelle.
    Aspha : Hyménée asphaliste.
    Mazdaznan : De Zarathoustra au Dr Hanish – Le culte du Respir.
    Les Néo-Esséniens : Jeanne d'Arc, deuxième Messie – Jésus Essénien.
    La Nouvelle Eglise Gnostique Universelle : Le Credo des Pneumatiques.
    La Nouvelle Eglise Gnostique Universelle : Le Consolamentum d'une Parfaite.
    Les Isiaques : Une apparition d'Isis.
    Les Néo-Palladistes : Satan ou Lucifer ? - Initiation luciférienne.
    Qu'est-ce que la foi ?


    votre commentaire
  • Cette photo pourrait avoir été faite pour illustrer Sans âme d'André Thérive : Julien et Lydia


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique