•  


    votre commentaire
  • Square Mauranne

    Ce petit square triangulaire de la rue Jacques Rayé à Schaerbeek portera désormais le nom de Maurane, qui y était domiciliée.

    Schaerbeek ne perd pas de temps: un square rebaptisé du nom de Maurane
    Home > Régions - 08/05/2018 à 11:45 - Belga

     

    Maurane habitait Schaerbeek depuis longtemps. La chanteuse belge décédée ce 7 mai était domiciliée au 32 de la rue Jacques Rayé. Dont le square portera désormais son nom.

    Le collège de la commune de Schaerbeek réuni mardi matin a décidé de renommer le square sis dans la rue Jacques Rayé «Square Maurane». La chanteuse belge qui est décédée dans la nuit de lundi à mardi y était domiciliée au numéro 32.

    Les bourgmestre et échevins schaerbeekois ont également acté qu’un livre de condoléances virtuel serait ouvert ce mardi sur le site de la commune. Celui-ci est encore en cours d’élaboration.

    Un hommage sera également rendu le 25 mai lors du prochain conseil communal et une gerbe de fleurs sera envoyée à la famille de l’artiste.

    De son vrai nom Claudine Luypaerts, Maurane âgée de 57 ans a été retrouvée inanimée dans son lit dans la soirée de lundi. Un médecin légiste ainsi qu’un laboratoire de la police fédérale sont descendus sur les lieux et une information judiciaire a été ouverte, mais aucune intervention d’un tiers n’a été constatée à ce stade.


    votre commentaire
  • Aujourd’hui, deux habitations accueillent deux familles. L’architecte en charge du projet a reçu le prix d’architecture contemporaine de la commune de Schaerbeek.

    Audrey et Gilles ont ainsi emménagé, il y a presque un an, dans une partie de l’ancien temple. “Par hasard, on a trouvé une annonce qui parlait d’un ancien temple. On s’est dit: ‘Ça, ça risque d’intéressant. Il pourrait y avoir de l’espace. Pourquoi ne pas aller voir?’, raconte Gilles. “C’est assez fou d’avoir de tels espaces à Bruxelles. Et je me dis régulièrement: ‘C’est quand même incroyable!'”, ajoute la voisine qui occupe le deuxième logement.

    Conserver des traces de l’ancien temple tout en transformant en même temps radicalement le bâtiment: tel était un des défis auquel a dû faire face l’architecte Alexandra Bautista. Au départ, tout était en effet à refaire. “On est dans un bâtiment des années 30, vraiment typiquement bruxellois. J’ai par exemple choisi de conserver les arrondis et les formes et de conserver certains matériaux comme les carrelages en ciment. On a conservé des portes et des luminaires”, explique Alexandra Bautista.

    Visite des lieux avec Sabine Ringelheim et Charles Carpreau.

     

     

    source : https://bx1.be/schaerbeek/ancien-temple-schaerbeekois-transforme-logement/


    votre commentaire

  • votre commentaire