• source : bing.com


    votre commentaire
  • Adresse : 6 Chemin Boeufs (presque au coin des Bd de l'Avenir et Bd Raymond Poincaré) - 14123 Cormelles-le-Royal (à 1/4 d'heures de Caen)
     

    Agrandir le plan

    Style : Art Roman

    Panneau : Lecture de l'Enseignement du Père, le dimanche à 10 heures et tous les jours à 19 heures, excepté le samedi. Opération au nom du Père, les cinq premiers jours de la semaine à 10 heures. Le temple est ouvert du matin au soir aux personnes souffrantes. Tout le monde est reçu gratuitement

    Temple avec photos

    Date de consécration (par un délégué du Collège des Desservants au Nom du Père) : 1991

    Anecdote : Situé au sud de Caen, le temple se trouve à Cormelles-le-Royal (merci à frère Robert pour sa correction). Mais attention, le Chemin au boeufs semble être le nom d'un vieux chemin qui parcourait les communes de Cormelles et d'Ifs, ainsi encore actuellement un Chemin aux boeufs se trouve sur les deux communes, mais est maintenant séparé par d'autres voiries.

        Après un ralentissement, voire même une décroissance, la population reprend à partir de 1906. En 1936, les Caennais étaient 61 334. La ville sort de ses limites historiques et s'étend sur les pentes au-dessus de la vieille ville (quartier bourgeois autour de la gare Saint-Martin, ouverte en 1884 ou quartier plus populaire au-dessus de Vaucelles).
        Au sud de Vaucelles, se trouve la Guérinière, qui constitue encore un des vingt quartiers de Caen. Il est frontalier avec Cormelles-le-Royal et Ifs.
        Après la bataille de Caen, entre le 6 et le 9 juin 1944, on construisit Tonneauville, constitué de logements provisoires pour les habitants de la ville sinistrée détruite à près de 70%. En 1951, le territoire de la Guérinière, dépendant de la commune de Cormelles-le-Royal, fut officiellement rattaché à Caen pour aménager un grand ensemble. Le quartier fut construit entre 1955 et 1961. C'est alors que la Guérinière devient l'espace d'expérimentation des techniques nouvelles et des programmes politiques de construction de masse. Ainsi, en 1962 est né un ensemble de 36 immeubles répartis sur moins de 32 hectares (30 000 habitants au km²), soit 11% de la population de Caen.
        L'économie caennaise du XXe siècle est marquée par deux industries d'ampleur : la Société métallurgique de Normandie (SMN) et Moulinex. Les hauts-fourneaux de la première, inaugurés en 1917, emploient jusqu'à 6500 ouvriers en 1974, tandis que la vie de la cité ouvrière est gérée sur le modèle paternaliste, avec les écoles ménagères pour les filles, les centres d’apprentissage pour les garçons, et l'Union sportive normande pour les ouvriers. La seconde, aux unités essaimées dans toute la Basse-Normandie, ouvre son usine de Cormelles-le-Royal en 1964 et y emploie 3 800 personnes en 1973.
    source : wikipedia


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique