• Cité ouvrière du 13 arrd de Paris

    Paris ouvrier, Paris bohême
    par Ferdinand Kerssenbrock

    Le 13e arrondissement recèle d'anciennes cités ouvrières témoins de son passé industrieux. Son voisin, le 14e, affiche ses villas d'artistes et sa cité universitaire

    En suivant la rue de la Butte-aux-Cailles, une vieille enseigne constitue le premier témoignage du passé industrieux de ce quartier où regorgeaient ateliers et cités ouvrières. L'enseigne apporte aussi une note ironique à notre activité pédestre du jour : « H. Lefevre, fabricant de chaussures et de galoches ».
    [...]
    En quittant la Petite Alsace, nos pas nous conduisent devant deux témoignages du début du XXe siècle au cours duquel les cités ouvrières ont connu leur apogée. À l'angle de la rue Daviel et de la rue Vergniaud, trône  une petite église toute simple. Il s'agit du temple parisien du culte antoiniste, fondé en Belgique en 1910 par Louis Antoine, un ouvrier influencé par le mouvement spirite d'Allan Kardec, condamné alors pour pratique illégale de la médecine... En face, un entrepôt en briques rouges surmonté d'une large verrière, aujourd'hui reconverti en magasin d'antiquités asiatiques, Splendeurs d'Asie. « Ici on stockait les barnums de marché, explique son propriétaire, Michel Clémençon. Là, c'était la place pour les charrettes et les chevaux qui transportaient le matériel sur les marchés ».

    source : http://www.randosbalades.fr/article/2007/12/18/20071218-Balade80-page-23-Paris-ouvrier-Paris-boheme.php


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :