•  Leden van de christelijke stroming, de Antoinisten, op zondag voor de ingang van hun tempel. De linkse vrouw en man dragen traditionele Antoinistenkleding.

     Membre du mouvement d'inspiration chrétienne, les Antoinistes, le dimanche avant l'entrée au temple. La femme à gauche et l'homme portent l'habit traditionnel antoiniste.

    (photo de Kurt et Margot Lubinski)

    source : www.spaarnestadphoto.nl

     


    votre commentaire
  •  Leden van de christelijke stroming, de Antoinisten, op zondag voor de ingang van hun tempel.

     Membre du mouvement d'inspiration chrétienne, les Antoinistes, le dimanche avant l'entrée au temple.

    source : www.spaarnestadphoto.nl


    votre commentaire
  •  source illustration : kikirpa

    Leroy Jean

    Arts plastiques - Dessin/Peinture/Sculpture/Tapisserie
    Professionnel

    Né le 24/02/1896 - Décédé le 08/12/1939

    Originaire de Péruwelz

    ©Maison de la culture de Tournai


    ‘La famille Leroy s’installe an 1910 à Tournai. Jean Leroy (Péruwelz, 24 février 1896 – Tournai, 8 décembre 1939) s’inscrit à l’Académie des Beaux-Arts de la ville. Louis Pion incite ses élèves à peindre d’après des paysages dont ceux du Pays Blanc baignés d’une lumière particulière. Les tableaux de jeunesse de Joseph Lacasse, Marcel Degand, Jean Leroy... sont caractéristiques de la pédagogie du professeur. Après avoir tenté sa chance à Paris, Jean Leroy revient à Tournai où la vie reste difficile jusqu’à sa désignation comme professeur à l’Académie. Jean Leroy participa à la décoration de l’église de Bléharies à la demande d’Henry Lacoste. Excellent dessinateur et peintre figuratif, Jean Leroy va étonner, à partir de la fin des années 30, en présentant des oeuvres expressionnistes qui font, aujourd’hui, sa réputation dans les arts plastiques belges. Il poursuit une oeuvre inspirée de ses proches et de son environnement. Il réalisera ainsi des portraits d’antoinistes, des ouvriers carriers, des bateliers,…Il a laissé de très beaux portraits dont ceux d’André Dumortier, de George Grard. Jean Leroy s’adonne également à la sculpture et au carton de tapisserie. Hélas, il décède prématurément à 43 ans, le 8 décembre 1939’. (D’après Norbert Gadenne Jean Leroy: 1896-1939, Charleroi Institut jules Destrée, 1985 - Nos artistes). Après une rétrospective à Tournai, en 1949, Jean Leroy retombe dans l’oubli. C’est grâce à l’attention continue de son ancien élève Edmond Dubrunfaut que Jean Leroy refait surface dans l’histoire de l’art. ’Il livre entre 1938 et 1939 parmi ses plus belles oeuvres, qui font aujourd’hui de Jean Leroy le seul véritable expressionniste en Hainaut, Les Mangeurs, La Tricoteuse ou Le Buveur, plaçant toujours la figure humaine au centre de ses préoccupations formelles.’ (XAVIER CANONNE Jean Leroy (1896-1939). In : Expressionnisme wallon. Bruxelles : Ed. Crédit communal, 1993. p / 28 -extrait). Extrait de 50 artistes et les Plaines de l’Escaut

    source : http://www.acho.be/Fr/artistes/detail.aspx?id=ARTISARTI221#


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •     Dimanche dernier donc, je me suis rendu au Temple de Jemeppe à 9h30. Moi et Andi avons été salué par un "Bonjour frère". Puis j'ai expliqué que nous venions pour la première fois et demandé les choses basiques : où mettre son manteau, que faire, et si je pouvais faire des photos. Réponses : il y a des portes-manteaux dans la salle du Temple. Je peux faire des photos maintenant car nous sommes les premiers arrivés et discretement, ce n'est pas un problème puisque cela peut constituer un travail moral pour moi. Puis le frère qui nous a accueilli nous demandais de nous recueillir en silence. Rappelons que le silence doit régner au maximum dans le Temple (il arrive donc qu'on entende les oiseaux chanter).

        Une dame est entrée dans le Termple quand je finissais de faire mes photos et ses receuillies. Moi et Andi avons suivis son exemple. Un détail important : on se sent presque obligé, en tout cas pour un premier contact, de lire l'Auréole de la Conscience, inscrite assez haut sur le mur du fond. Notre posture est alors tête haute.

        D'autres personnes nous ont rejoints : nous étions en tout 6 à assister à la lecture, mais quand on pense qu'il y a une tretaine de temples, dont plus de 10 aux environs de Liège, cela peut expliquer le petit nombre de personnes. Quelques minutes avant 10h, le lecteur s'est recueilli assis au premier rang (en prenant soin de ne pas s'assoier sur sa robe). Puis il est passé au pupitre.

         Hier, au Temple de Jemeppe, la lecture du Développement commençait par le premier chapitre, où le Père explique sont parcours de progrès. Avec une voix cérémonielle (cela est en fonction du lecteur, mais la lecture est assez lente pour s'en imprégner le mieux), le lecteur à lu : l'Auréole de la Conscience puis les 10 principes, et enfin le début du Développement.

        Puis tous se lèvent et se recueillent en silence. La cérémonie est terminée.

        Nous sommes ensuite passé dans un cabinet de consultation pour pouvoir parler librement. Le Frère nous remis (gratuitement) alors divers documents sur le culte et son organisation. Et j'ai posé divers questions.Je lui ai dis mon intention d'acheter la Révélation, qu'il consenti à me vendre (en me faisant comprendre que cela n'était d'aucune obligation).

        Pendant ce temps, une soeur sortait de consultation d'avec une soeur chargée de recevoir dans un autre cabinet de consultation, celui-là même où recevait le Père, situé derrrière la porte du mur gauche, à l'intérieur de la salle du Temple. Cette soeur lui remit son jeton (jeton que l'on prend ou que l'on demande à la personne qui nous accueille qui nous indique notre ordre de passage dans le cabinet de consultation). Puis l'achat réglé et les questions terminés, le frère nous saluèrent par une formule que j'ai oublié, mais qui donné ses "voeux de bonheur" (en quelques sortes) à moi et Andi et toute notre famille.

        Puis nous partirent. L'après-midi, nous avions fixé une rencontre avec la Soeur du Temple d'Angleur, pour parler encore de divers choses. Et là encore j'ai remarqué qu'elle ne nous ouvrit pas la porte : c'est nous même qui pouvons choisir (selon notre libre-arbitre) d'entrer et de sortir quand nous le voulons du temple.

        Avec la soeur du Temple d'Angleur, nous nous sommes recueilli dans le Temple : et j'ai voulu interronpre le recueillement en demandant si je pouvais faire des photos : soeur m'a signalé en silence qu'on en parlera plus tard à l'extérieur. Après le receuillement, je me suis excusé, elle compris tout à fait qu'on ne puisse avoir les habitudes de recueillement en découvrant le culte. Puis m'expliqua pourquoi, elle, ne souhaitait pas qu'on fasse des photos du temple : Père Antoine n'était pas spécifiquement pour. En effet, l'important est ce qui se passe lors de la lecture, du recueillement, de l'opération générale, et pas un souvenir sur papier ou écran du temple. Il est mieux d'essayer de se souvenir ce ces moments que de chercher à les faire ressurjir en regardant une photo.

        J'étais d'accord avec cette idée, car il m'est venue l'idée que de plus en plus, je cherchais à faire d'abord une photo, plutôt que de vivre le moment quelque part (ce qui est parfois très énervant pour Andi notamment). Encore une fois, soeur répondit avec coeur, bonne humeur, humilité et amour à toutes mes questions. Puis elle proposa de faire une Elévation de pensée, ce que nous fîmes debout dans le cabinet. Enfin, elle nous remit un papier avec les horaires et lieu des classes du nouveau spiritualisme. Je n'achetai pas le Développement, soeur me disant qu'il est bien de commencer par le début de l'Enseignement (la Révélation que j'avais déjà acheté à Jemeppe), et nous partîmes. Andi et moi avons encore discutés longtemps sur le chemin vers la voiture, car on ne ressort pas de tant de "bons fluides" sans en ressentir le besoin d'encore en parler. Et moi, j'ai la chance d'avoir rencontré Andi pour parler de tout. Cependant, une consultation est également possible.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique