• Du Temple Antoiniste de JEMEPPE au Temple Antoiniste de NANDRIN, en passant par la source dite "du Père ANTOINE".

    Trajet du pèlerinage effectué autrefois par les Antoinistes. Ce pèlerinage n'est pas reconnu comme tel par le Culte Antoiniste. Le jour anniversaire de la désincarnation du Père Antoine ( 25 juin ), il est encore effectué par de nombreux fidèles, mais à titre individuel. Au Temple de NANDRIN, ce jour-là, plusieurs OPERATIONS GENERALES ont lieu, puisque du monde se présente continuellement.

    La source se trouve sur le territoire de SERAING, Route de ROTHEUX.

    Pour y arriver, on passe devant le Temple Antoiniste de SERAING, situé Rue de TAVIER.


    Cette source se trouve sur le territoire de la commune de SERAING, sur la route que le Père ANTOINE emprunta lors de sa dernière promenade en voiture , quelques semaines avant sa désincarnation. Elle se trouve sur le bord de la route allant de JEMEPPE, via SERAING, en direction de NANDRIN. Le Père était déjà très malade et, sur le chemin, il se sentit mal, très fiévreux. On s'arrêta auprès de cette source qu'il connaissait pour avoir fait plusieurs fois ce chemin lorsqu'il travaillait pour son dernier patron et qu'il partait en courses pour celui-ci. On s'arrêta et on put lui rafraîchir le visage. C'est là tout l'origine de cette histoire. A l'origine, les Antoinistes faisaient le parcours "JEMEPPE - NANDRIN " à titre de pèlerinage pour honorer la mémoire du Père ANTOINE. Le but final étant le Temple Antoiniste de NANDRIN ( lieu dit " AUX QUATRE- BRAS ". Maintenant, le CULTE ANTOINISTE précise bien que cette source n'a rien de miraculeux . C'est à peu près la même mise au point que pour la fontaine qui se trouve dans le fond du Temple de JEMEPPE.

    Cet endroit continue toujours, malgré tout, à faire l'objet d'une véritable vénération, même de la part de personnes qui ne partagent  pas la FOI Antoiniste. On peut s'en rendre compte en voyant de quelle façon elle est fleurie et garnie d'ex-votos. Cette source est donc liée aux deux Temples de JEMEPPE et de NANDRIN. Le 25 juin, beaucoup de personnes, après avoir assisté à l'OPERATION GENERALE au Temple de JEMEPPE, se rendent au Temple de NANDRIN et s'arrêtent, au passage, à la source.

    source : http://antoinisme-documentation.skynetblogs.be/


    votre commentaire
  •     Sortant de sa chambre un jour de mai 1912, il s'en va, en compagnie de la Mère et de deux ou trois adeptes proches, se promener en voiture dans les bois situés près de Neuville-en-Condroz. Là, avant de rentrer, il boit une gorgé d’eau fraîche à une source qui existe encore et où certains adeptes vont chercher de l'eau qu'ils considèrent comme étant un remède, et qui sert même parfois, à certains "d'eau bénite" pour exorciser (!) alors que le Culte lui-même ne lui reconnaît ni une valeur thérapeutique, ni aucun pouvoir que se soit. Cependant, aujourd'hui encore, des personnes superstitieuses se servent du buis bénit attaché au crucifix, pour asperger les mûrs de leur maison de cette eau de Neuville, disant en patois "Diâles è macrales, fout'chal!" ("Diables et sorcières, dehors!")

    Jacques Cécius, Une religion de guérison, l'Antoinisme, p.34

        L'Antoinisme est encore à son aurore et déjà l'intelligence est en mouvement pour déformer la réalité. Dernièrement, on me fit part d'un pèlerinage antoiniste au lieu dit : Quatre-Bras, endroit où le Père affaibli s'est rendu en voiture un peu avant sa désincarnation afin de respirer un peu d'air pur; là, deux adeptes soutenaient le vénérable vieillard pour L'aider à marcher, Mère suivait en silence, résignée dans cette grande épreuve et combien recueillie ! Ah ! ne faisons pas de ce lieu de souffrance un lieu de réunion, si nous voulons faire revivre des instants d'épreuves, partons seuls ou en communion, silencieux et respectueux ! Certains ont découvert que le Père s'est rendu dans ces bois quatorze fois, qu'Il y a fait quatorze stations ! Je suis allé aux informations et quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre par les personnes qui ont accompagné le Père dans ses pénibles promenades, que le Père avait été à cet endroit une ou deux fois. Voilà comment débutent les pèlerinages, ils sortent en entier de l'imagination du peuple, voilà comment naissent les légendes, nous avons pour devoir de les extirper à leur naissance afin d'éviter pour l'avenir le mensonge et l'erreur.

    L'Unitif, nov. 1913, p.10-11,
    in Pierre Debouxhtay, Antoine le Guérisseur et l'Antoinisme, p.225


    votre commentaire
  •     A cette source ou Fontaine, Père et Mère Antoine se recueillaient

        Endroit de méditation, de réconfort et assistance morale Selon Votre Foi.

    (C'est une des nouvelles inscriptions mise il y a peu de temps).


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •      Texte de la plaque ex-voto : Je suis venu prier avec vous pour ... mes beaux parents ... (plusieurs parties illisibles)


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique