• La Révélation, Dieu pourrait-il avoir créé la souffrance ? (p.163)

        Disons-nous bien, mes enfants que nous ne pouvons aller à Dieu que par l'intermédiaire de notre semblable, en nous efforçant d'aimer. Dieu n'est pas là où nous Le croyons, Il est en nous-mêmes. Il nous dispense l'amour, Il est l'amour Lui-même. Aimons alors notre prochain par Lui. Par notre foi nous comprendrons le but de la vie, nous saurons tout, nous pourrons résoudre le grand problème de l'existence.

    La Révélation - Dieu pourrait-il avoir créé la souffrance ?, p.163


    votre commentaire
  • Le Couronnement de l'OEuvre Révélée, Le Mystère : amour, intelligence & conscience (p.XXXII)

        Dieu, avons-nous dit, ne réside ni dans le ciel ni sur la terre, mais au sein des êtres ; son amour se retrouve partout dans une puissance qui maintient l'équilibre et l'harmonie de l'ensemble.

    Le Couronnement de l'OEuvre Révélée - Le Mystère : amour, intelligence & conscience, p.XXXII


    votre commentaire
  • Le Couronnement de l'OEuvre Révélée, La Croyance et la Foi (p.XXXXII)

        Ne croyons pas en Dieu, n'espérons jamais rien de Lui, mais croyons en nous et agissons naturellement. Sachons que nous sommes Dieu nous-mêmes, que si nous voulons, nous pouvons.

    Le Couronnement de l'OEuvre Révélée - La Croyance et la Foi, p.XXXXII


    votre commentaire
  • Le Couronnement de l'OEuvre Révélée, Cause, développement & perfectionnement de l'être (p.XXII)    Dieu laisse faire de Lui tout ce que nous voulons ; lorsque nous doutons, nous en faisons un démon, nous baignons alors dans le démon, le doute, comme le poisson dans l'eau. Sachons que nous ne pourrions voir ni nous mouvoir que par Dieu, de même que le poisson ne peut voir ni se mouvoir que dans l'eau et par l'eau. Hors de son élément, il serait absent de lui-même et cesserait d'exister.
    [...]
        Nous nous égarons en cherchant Dieu en dehors de nous, en nous appuyant sur des termes de comparaison qui nous montrent le bien dans le mal et le mal dans le bien, puisque seule la réalité nous froisse. Mais quand nous aurons développé notre intelligence, elle interprètera tout ce qui nous est dicté par la conscience. Tournant alors nos facultés d'observation du dehors vers le dedans, nous aurons horreur de tout ce qui nous charmait autrefois et loin de nous froisser de la réalité, nous rechercherons le contact de ceux que nous disons nos ennemis et nous les aimerons ; la réalité nous pénétrera et nous convaincra que nous ne pouvons aller à Dieu qu'à travers eux-mêmes.

    Le Couronnement de l'OEuvre Révélée - Cause, développement & perfectionnement de l'être, p.XXII


    votre commentaire
  • Le Couronnement de l'OEuvre Révélée, Réincarnation (p.XXIII)    Nous devons comprendre qu'il existe deux mondes : l'un corporel et l'autre spirituel, le monde des incarnés et je n'ajouterai pas celui des désincarnés, mais plutôt des non incarnés. Beaucoup pourraient s'imaginer qu'ils sont distincts, il n'en est rien. J'ai déjà révélé que tout être se compose de deux individualités dont l'une est le moi conscient et l'autre le moi intelligent. C'est en celui-ci que nous sommes incarnés ; le moi conscient ne l'est pas parce qu'il est réel tandis que l'autre n'est qu'apparent. Nous faisons donc partie du monde corporel par ce dernier, notre moi imparfait et du monde spirituel par notre moi réel. Celui-ci est l'opposé de l'autre : il n'est atteint ni par le sommeil, ni par la mort tandis que l'autre est soumis à tous les événements inhérents à la matière. Nous croyons qu'à la mort les âmes quittent le monde et vont dans l'au-delà et l'au-delà est ici. L'âme imparfaite reste incarnée jusqu'à ce qu'elle ait surmonté son imperfection. Chaque existence est la conséquence de la précédente et elle détermine celle qui lui succède par l'épreuve subie et par d'autres contractées à son insu. Avant de quitter le corps qui se meurt, l'âme s'en prépare un autre pour se réincarner.

    Couronnement de l'OEuvre Révélée, Réincarnation, p.XXIII


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique