• Mur sur lequel est inscrit en blanc sur fond noir l'Auréole de la Conscience (à Lille cependant, le mur du fond est vert clair), et où se trouve la tribune et le pupitre de lecture.
    Il fait face généralement à l'entrée de la salle de culte.


  • Le Père fait l'Opération     C'est le moment de son examen de conscience, que l'ont peut faire à tout moment, mais qui est facilité au moment de l'Opération par la quiétude du temple et les bons fluides d'amour et de foi qui y règne.

        "Nous nous réunissons à 10 heures, les quatre premiers jours de la semaine, pour l'OPERATION. 'L'OPERATION', c'est le moment solennel et privilégié au cours duquel chacun, selon sa Foi, peut puiser dans l'Amour Divin la force nécessaire pour mener à bien l'accomplissement de ses tâches tant matérielles que morales.

         Nous recevons, dans cet instant, le secours spirituel qui nous permet de surmonter et d'assumer nos épreuves. Quand nous assistons à l'Opération, nous sommes en communion avec tous les êtres qui nous sont proches - les vivants et veux à nos yeux disparus - de même qu'avec tous nos frères humains existants de par le monde, quelles que soient leur race et leur religion particulière."

                Brochure "Que savez-vous du Culte Antoiniste ?", à disposition dans les Temples

     

        Concrètement, voilà comment le Père faisait l'Opération :
        "Antoine se place au milieu de la tribune, gardant les yeux ouvert, il joint les deux mains, il lève les bras, puis les mains se séparent, les bras restant levés un instant ; enfin la gauche s'appuie sur la balustrade, pendant que la main droite répand les fluides sur la foule, à droite, à gauche, au milieu.
        "Durant ce temps, Mère Antoine se tient au-dessous de la tribune gardant les mains jointes tout au long de l'Opération."

        Après la désincarnation de Mère (1940), il fut décidé : "Recueillement à la grande tribune par le desservant, à la petite tribune par l'auxiliaire ou un autre adepte. Le desservant ne pourra faire aucun geste, il se bornera à croiser les mains, sans toutefois les élever au-dessus de la poitrine.
        "Texte de la nouvelle annonce du recueillement :
        "'Un frère (ou une soeur) fait le recueillement au nom du Père ; il (ou elle) monte à la tribune mais ne dit rien ; son recueillement ne dure qu'un instant, respectez ce moment solennel, ranimez votre foi, car tous ceux qui auront la foi au Père trouveront satisfaction'."

        De nos jours, dans le Temple de Jemeppe (et ceux qui suivent son exemple), l'annonce est :
        "Mes frères, le Père fait l'Opération. Respectons ce moment solennel. Ranimons notre foi."

        Ceci afin d'effacer la personnalité, le sexe (un frère/une soeur fait l'Opération au nom du Père est donc modifié), ou la croyance en un Dieu en dehors de nous (la foi au Père est supprimé).
                Brochure "Historique du Culte Antoiniste"

    "Le Père. - Le monde corporel n'est que le reflet du monde spirituel. Si pour exécuter une tâche, nous sommes deux, nous l'aurons terminée plus rapidement qu'en agissant seul. Il en est de même dans l'assimilation de nos pensées. C'est le travail de solidarité qui s'accomplit ici en raison de votre bonne foi en moi. Si même le nombre des adeptes était dix fois, cent fois plus grand, je pourrais toujours les seconder s'ils ont confiance en moi. Il est inutile que j'aie une pensée personnelle pour chacun. (La Révélation, Lois dites de Dieu, p.49-50)


  •     Pour les Antoinistes, l'intelligence s'oppose à la conscience, et l'intelligence régit la matière. Cela dit, on a besoin de la matière (le corps est aussi de la matière, si on en avait pas besoin, on serait mort). "Amour, intelligence et conscience réunis constituent une unité, le grand mystère, Dieu" (La Révélation, Loi de la Conscience).

        La conscience n'a pas de sexe, et l'Enseignement nous apprend à aimer la conscience et non la matière des personnes avec qui nous sommes en contact et nous devons être en contact. Ainsi, les antoinistes acceptent l'homosexualité, car cela concerne la matière, le corps, le sexe.

        Quand nous mourrons, nous nous désincarnons, la matière meurt, "tu es poussières et tu redeviendras poussière", mais l'âme, la conscience, se réincarnera, en gardant des traces des vies précédentes dans lesquelles nous auront progressé ou stagné : "Cultivez-vous, vous vous rappellerez le passé : vous aurez le souvenir qu'il vous a été dit : "Frappez, je vous ouvrirai ; je suis dans le connais-toi." (9e Principe)

        Nos épreuves de la vie actuelle, sont donc mis sur notre chemin en fonction de nos avancements précédants ou à venir. Nous n'avons pas de prise dessus, mais nous pouvons apprendre à les surmonter : "Je sais, s'il vous survient une épreuve, qu'elle vous est donnée plutôt comme récompense de votre travail et que votre bonne foi vous donnera la force de la supporter, vous fera faire un progrès que vous ne feriez pas en doutant de moi ; vous l'épargner, ce serait agir contrairement à la vérité et vous rendre un mauvais service, puisque sans épreuve il n'est point d'avancement" (La Révélation, Lois dites de Dieu).


  •     Les salles de lecture, comportant un nombre d'adeptes costumés suffisant pour assurer son avenir, sont des embryons de futurs temples. La plupart du temps dans une maison, parfois les adeptes augmentant, l'achat du terrain et une construction indépendante (sans logement annexe) est anticipés. Elles sont attachées à un temple.


    Afficher Salles de lecture antoinistes sur une carte plus grande



    - Archamps 74160 (Haute-Savoie, à la frontière suisse, près de Saint-Julien en Genevois)
        Frère et Soeur Dessaint
        3° samedi de chaque mois de 14 à 17 heures

    - Bourbourg 59630 (Nord, près de Dunkerque) - 47, rue de la République
        Frère Martin
        1° et 3° samedi de chaque mois à 15 heures

    - Buxerolles 86180 (Vienne, près de Poitiers) - 31, voie romaine
        Soeur Juste
        1°, 2°, 4°et 5° dimanche de chaque mois à 10 heures ; 3° dimanche de chaque mois à 15 heures ; ainsi que tous les jours de fêtes antoinistes

    - Clermont-Ferrand 63000 (Puy-de-Dôme, près de Saint-Etienne) - 53 ter, boulevard Lafayette
        Soeur Faverdin
        3° dimanche de chaque mois à 15 heures ; tous les vendredis soir à 19 heures

    - Creil 60100 (Oise, entre Beauvais/Compiègne et Paris) - 37, rue César Franck
        Frère et Soeur Quillent
        1° dimanche de chaque mois à 15 heures 30

    - Sainte-Clotilde 97490 (Ile de la Réunion, près de Saint-Denis) - Route du Moufia
        Soeur Aho
        Tous les mardis et les jours de fêtes antoinistes à 15 heures

    - Ile d'Yeu 85350 (Vendée, vers Ker Bossy et Ker-Châlon) - 29, rue Jean Yole
        Soeur Dany Taraud
        1er et 3ème samedi 15h30

    - Meaux 77100 (Seine-et-Marne, entre Paris et Château-Thierry) - 76, rue Jean Jaurès
        Frère Octavien
        2° et 4° dimanche de chaque mois à 15 heures

    - Pointe-à-Pitre 97110 (Guadeloupe, derrière l'hôpital général, après le pont, première rue à droite à 100 mètres) - morne Bernus
        Soeur Clotilde
        1° et 3° dimanche de chaque mois à 15 heures

    - Niederanven (Rameldange) 6980 (Luxembourg, nord-est de la capitale) - 15, An Der Retsch
        Soeur Feiereisen
        1er et 3ème samedi à 15h

    - Rio de Janeiro - 22280-004 (Brésil, au sud, près du Cemitério São João Batista) - Batofago, Rua General Polidoro, 123
        dimanche à 10h et le jeudi à 15h, les jours de fête à 10h et à 15h.

    - Katoomba N.S.W. 2780 (Australie, à une centaine de kilomètre de Sydney) -  311, Great Western Highway
        Soeur Rouffiat
         dimanche à 13h, lundi, mercredi, vendredi à 17h


  •     "Pour arriver à édifier l'oeuvre du Père qui repose uniquement sur l'amour, les groupes ne doivent pas rester isolés mais chercher par tous les moyens à s'unir bien sincèrement. En voici un dont l'expérience nous a démontré l'efficacité.
        "Lorsqu'un ou plusieurs adeptes, bien préparés dans le recueillement, assistent à la réunion d'un autre groupe, ils y portent le bon fluide et le rapportent de même, formant ainsi le vrai lien de fraternité. Point n'est besoin de beaucoup causer, la pure pensée fait son chemin en silence dans les coeurs. Mais pour être complètement en harmonie avec l'Enseignement, nous allons tantôt dans l'un tantôt dans l'autre sans faire de distinction puisque nous sommes tous les enfants du même Père. S'il y avait une préférence à témoigner, ce serait aux groupes qui se maintiennent dans un milieu pénible où ils ne peuvent espérer récolter que plus tard le fruit de leur travail. Certains sont très éloignés mais cet obstacle pourrait-il arrêter la vraie foi ? En agissant de cette façon, nous fortifierons de plus en plus le lien que nous unit et nous ferons la meilleure des propagandes parce que les êtres aimants, attirés par notre exemple, viendront se joindre à nous pour travailler à comprendre et à s'assimiler l'Enseignement sublime que le Père nous a légué."

    L'Unitif n°4 - Troisième année - 1er décembre 1913


        Lors de la consécration de nouveau Temple, les Antoinistes faisait alors des visites ou voyages moraux, pour favoriser un esprit commun. Sur le site http://antoinisme-documentation.skynetblogs.be/, le Frère raconte que "cela fait un effet certain dans la localité quand on voit débarquer, un dimanche après-midi, une centaine d'Antoinistes revêtus de l'habit du Culte".

        Il existe maintenant une solidarité des groupes qui se déplace dans les temples à la demande du desservant souhaitant recevoir un dimanche à 15h.
        De plus, un dimanche sur quatre à la même heure, la solidarité de groupe fera une lecture dans un temple non occupé, actuellement Forest et Stembert, suivie d'une instruction facultative sur l'Enseignement moral du Père.