•     "Pour arriver à édifier l'oeuvre du Père qui repose uniquement sur l'amour, les groupes ne doivent pas rester isolés mais chercher par tous les moyens à s'unir bien sincèrement. En voici un dont l'expérience nous a démontré l'efficacité.
        "Lorsqu'un ou plusieurs adeptes, bien préparés dans le recueillement, assistent à la réunion d'un autre groupe, ils y portent le bon fluide et le rapportent de même, formant ainsi le vrai lien de fraternité. Point n'est besoin de beaucoup causer, la pure pensée fait son chemin en silence dans les coeurs. Mais pour être complètement en harmonie avec l'Enseignement, nous allons tantôt dans l'un tantôt dans l'autre sans faire de distinction puisque nous sommes tous les enfants du même Père. S'il y avait une préférence à témoigner, ce serait aux groupes qui se maintiennent dans un milieu pénible où ils ne peuvent espérer récolter que plus tard le fruit de leur travail. Certains sont très éloignés mais cet obstacle pourrait-il arrêter la vraie foi ? En agissant de cette façon, nous fortifierons de plus en plus le lien que nous unit et nous ferons la meilleure des propagandes parce que les êtres aimants, attirés par notre exemple, viendront se joindre à nous pour travailler à comprendre et à s'assimiler l'Enseignement sublime que le Père nous a légué."

    L'Unitif n°4 - Troisième année - 1er décembre 1913


        Lors de la consécration de nouveau Temple, les Antoinistes faisait alors des visites ou voyages moraux, pour favoriser un esprit commun. Sur le site http://antoinisme-documentation.skynetblogs.be/, le Frère raconte que "cela fait un effet certain dans la localité quand on voit débarquer, un dimanche après-midi, une centaine d'Antoinistes revêtus de l'habit du Culte".

        Il existe maintenant une solidarité des groupes qui se déplace dans les temples à la demande du desservant souhaitant recevoir un dimanche à 15h.
        De plus, un dimanche sur quatre à la même heure, la solidarité de groupe fera une lecture dans un temple non occupé, actuellement Forest et Stembert, suivie d'une instruction facultative sur l'Enseignement moral du Père.


  • * Temple avec/sans photo(s)

         Il existe deux courants dans l'antoinisme, ou plutôt deux formes de Temples :

    - en France, restant proche du travail de la Mère, les tribunes des temples portent les photos de Père et de Mère (celui-ci un peu plus bas) à côté de l'Arbre de la Science de la vue du Mal.

    - en Belgique, presque tous les temples, sont revenus à ce qu'il existait du temps de Père, donc sans photos, uniquement l'Arbre de la Science de la Vue du Mal est représenté.

    En effet, c'est la Mère, qui dans son but de faire perdurer le culte, décida d'apposer la photo du père à la tribune, puis la sienne. D'abord la photo du père (qui est en fait un tableau), pour institutionnaliser le culte avec la personne du père, et éviter ainsi les schismes et interprétations diverses à la base de son enseignement.
    Ensuite sa propre photo, afin de réaliser l'Unité : "La Révélation est venue rendre à la femme ses droits matériels ; s'il y a un homme à la tribune, il faut aussi une femme ; c'est l"unité." (Tome I)

    En Belgique, après la mort de mère, on préféra revenir à une installation des Temples comme ils étaient à l'époque du Père. On peut dire que cela ne fut possible qu'après le travail d'institutionnalisation de l'Antoinisme de Mère. En France, on resta fidèle à l'époque de Mère.
    Dans l'Enseignement, le Père dit : "Nous ne pouvons pas définir l'élévation de pensée, parce que nous n'avons pas tous la même conception de la divinité. Certains contemplent la représentation d'une figure, d'autres une lumière ; il en est qui n'ont que la pensée sans rien contempler. Tous les systèmes sont bons jusqu'à ce qu'on arrive à posséder la plus grande foi possible, car cette vertu nous est indispensable pour savoir comment nous devons prier."
    Ainsi en France, les adeptes débutants peuvent contempler les images de Père et de Mère ainsi que l'Arbre de la Science de la Vue du Mal pour progresser ; en Belgique, on considère que seul l'Arbre de la Science de la Vue du Mal peut suffire.

     

    Historique :

    En 1925-26, Mère, sentant que la pensée des adeptes et des affligés s'appuyait plus sur le guérisseur du Temple que sur le Père, fit placer dans tous les temples l'image du Père Antoine au milieu de la tribune, à la place de l'emblème qui fut déporté sur la gauche.
        Elle fit placer également cette image dans les cabinet de consultation. Cette image, dessinée par le frère Tinlot portait la mention suivante : Le Père Antoine, le grand guérisseur de l'humanité pour celui qui a la foi.
        En 1929, Mère fit placer dans tous les temple sa photographie à la tribune, à droite de celle du Père. Puis elle fit placer sur l'image du Père l'inscription suivante : Le Père fait l'Opération.
        En 1936, Mère est inspirée que l'on enlève les images et photos de la tribune des Temples, et que l'on remette l'Emblème à sa place originelle au centre de la Tribune. Mais, en mars 1938, à la demande de certains adeptes, Mère fit remettre les images et photos dans les Temples. On déplaça à nouveau l'Emblème sur la gauche de la Tribune.
        Le 4 novembre 1940, le frère Nihoul et le Conseil d'Administration décide de retirer les photos.
        Le 15 août 1985, le temple de Jemeppe a été remis tel que le Père l'avait laissé le 25 juin 1912. Les images qui y avaient été remises le lundi de Pâques 1970 ont été retirées.
    source : Historique du culte antoiniste


  •      Temple qui ont un desservant ou une desservante.

    Occupé peut être compris dans ce sens propre, mais également au sens figuré, car il est occupé par de bons fluides, dont ceux du Père.

    Au sens propre, cela veut dire à la fois qu'un desservant réside dans la maison du desservant à côté du temple (ce qui n'est pas le cas à Sprimont), et dont il y a un desservant tout simplement (ce qui n'est plus le cas à Stembert).

    Cela dit, on peut être assuré qu'un temple même partiellement occupé l'est par de bons fluides dès qu'on y pénètre pour un travail.

    Voici la liste de quelques temples occupés à ce jour :

    Jemeppe-sur-Meuse, Bierset, Ecaussines, Huy, Liège 1 (Hors-Château), Liège 2 (Angleur, Quai des Ardennes), Momalle, Mons, Souvret...

    Reportez-vous ici pour connaître les horaires particuliers aux temples occupés partiellement.


  •     En entrant dans un temple, il pourra vous être fait comme remarque : "Bon travail". En effet, avant la lecture et lors de l'opération, il faut faire une introspection, un travail sur soi-même pour découvrir son connais-toi, notre Dieu intérieur qui doit lutter pour se dévoiler.

        "L'oeuvre en elle-même n'est rien ; elle n'a de valeur que par le travail qu'elle impose, par les difficultés de tous genres qu'elle suscite et dont il faut triompher." (La Révélation, Être ou paraître, p.64)

        "Nous avons montré combien le travail moral est nécessaire à quiconque veut abréger sa route et s'épargner des tribulations de tous genres ; je n'en connais guère de plus utile que d'analyser ses pensées, d'en rechercher la source bonne ou mauvaise ; si elles sont dues à une imperfection et qu'elles séjournent en nous quelque temps, nous l'avons déjà dit, elles seront bientôt suivies d'autres qui pénétreront plus profondément dans les ténèbres et nous ne tarderons pas à en être tourmentés ; elles nous causeront autant de désagrément que nous avons eu de plaisir à les manier." (La Révélation, Être ou paraître, p.67-68)

        "Ne perdons jamais de vue, mes enfants, que sortir de la sincérité, c'est sortir de la vérité et par conséquent faire un mal. L'exemple est tout ; on ne devrait s'appuyer que sur l'amour parce qu'il est seul la base de toute puissance et de toute régénération. Cet amour naît de la foi et celle-ci est le fruit de notre expérience acquise par le travail moral. Si nous nous exprimons en toute sincérité, avec la bonne intention d'être utiles à nos semblables, ce n'est plus nous qui enseignons, c'est Dieu même, mais nous ne pouvons atteindre à Lui que par la foi qui est la clef de toutes les autres vertus." (La Révélation, Comment nous progressons, p.87).


  •     Frère Nihoul eut l'idée de ce bulletin d'information mensuel pour les antoinistes, éloignés de Jemeppe mais aussi les personnes désirant restés en contact avec l'Enseignement du Père sans pour autant se rendre au temple.
        Il fut lancer en septembre 1911 et compte 11 numéros du temps du Père, et on y lit des choses similaires à ce qu'on trouve dans le Développement (Il contient la plupart des articles que le Père ANTOINE avait publiés lui-même dans l’UNITIF, ensuite sept révélations inédites sur les lois, l’amour, le bien et le mal et la reprise d’un long passage extrait de la REVELATION même (L’ARBRE DE LA SCIENCE DE LA VUE DU MAL) - source : http://antoinisme-documentation.skynetblogs.be/post/3987684/lenseignement-antoiniste-quel-statut-).
        Ensuite, il décrivit les activités des groupes qui se constitués ainsi que les conseils de Mère, jusqu'en 1914, date d'arrêt de publication.
        Le mot unitif a pour sens : unité de l'ensemble des antoinistes.

    * Unitif

    Pour les  principales traditions religieuses, la vie terrestre est un voyage spirituel, une quête spirituelle de la DIVINITE. Le but ultime est de retrouver DIEU.Dans les textes fondateurs des religions, y compris donc dans l’ENSEIGNEMENT Antoiniste, expriment en définitive  une conscience permanente de l'unité avec Dieu. C’est au fond l’enseignement de tous les prophètes exprimés de façon différentes.C’est ce qui explique le titre du bulletin d’information et d’éducation publié par le Culte Antoiniste à ses débuts : « L’UNITIf »La définition du mot « UNITIF » est «  qui unit en DIEU ». La vie unitive est la vie «  en union avec DIEU ».

    source : http://antoinisme-documentation.skynetblogs.be/post/5174882/lunitif-la-vie-unitive

     

    En effet, comme sens pour unitif, on trouve :
    unitif, ive -
    adj. (u-ni-tif, ti-v')

     
    • 1 Terme didactique.. Qui sert à unir.

      Terme d'anatomie. Fibres unitives du coeur, celles qui unissent les faisceaux musculaires ayant une direction donnée avec ceux qui ont une direction contraire.

    • 2 Terme de dévotion. Qui unit par le pur amour. "Tout amour est essentiellement unitif, ou plutôt c'est l'union même de celui qui aime avec son objet". [Bossuet, Passages éclaircis, 4] "Ne voilà-t-il pas [dans Pythagore] la voie purgative et la voie unitive dont nos mystiques ont dit tant de belles choses ?" Anal. de Bayle, t. III, p. 392]

      Vie unitive, état de l'âme dans l'exercice du pur amour.

    • 3 Terme de droit canon. Rescrit unitif, rescrit de l'évêque ou bulle du pape qui joint un bénéfice à un autre.
    source : Le Littré (http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/definition/unitif,_ive/75961)


    ou
    unitif,ive - (adjectif)
    Qui unit.
    Vie unitive: vie en union avec Dieu.

    source : http://www.mediadico.com/dictionnaire/definition/unitif/1