• La 2ème guerre mondiale fut pour Hellemmes une période douloureuse. Au cours de l’offensive aérienne alliée contre les voies de communications ferroviaires, les quartiers juxtaposés de Fives sur le territoire de Lille et de la barrière de Lezennes à Hellemmes ont été sinistrés par 16 bombardements successifs. Les plus violents de ces bombardements ayant eu lieu le 13 juin 1943 et au printemps 1944
    Les objectifs visés dans cette zone étaient :

       1. Le faisceau de voies ferrées comportant le triple embranchement des lignes vers Paris, Valenciennes et Tournai
       2. Le dépôt des locomotives de Lille
       3. Les usines de Fives Lille de construction de locomotives
       4. Les ateliers de construction et de réparation de la SNCF à Hellemmes

    L’ensemble des quartiers d’habitations proches de ces objectifs groupés auprès ou imbriqués parmis les différentes installations industrielles ont largement souffert et sont détruits soit par îlots entiers soit par fraction d’îlots. La dispersion des bombes a réparti des dommages importants sur une très large superficie dans ces quartiers.

    source : http://www.hellemmes.fr/wrapper/index.php?file_wrap=histoire.html


    votre commentaire
  • (TRACT SUR L'ANTOINISME). — Je vous serais très reconnaissant de vouloir bien m'indiquer quelques brochures, dont je pourrais me servir pour étudier et combattre l'antoinisme.
        Cette secte vient d'établir un temple dans notire ville et bien des âmes faibles ne savent que répondre aux commis-voyageurs qui leur parlent de cette nouvelle superstition.

        Je crois avoir lu, peut-être dans la Revue des lectures, qu'il existe un tract sur ce sujet. Pourriez-vous m'en indiquer l'éditeur ou mieux, si je ne suis pus indiscret, m'envoyer une centaine d'exemplaires? D'avance, je vous remercie au nom des âmes à qui je pourrai ainsi rendre service.

    R. — Nous avons fait expédier le tract. On le trouve à la librairie de la « Croix du Nord », 1, rue des Sept-Agaches, à Lille (Nord).

    Revue des lectures, 1928
    source : gallica


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Protestants à Lille-Roubaix-TourcoingProtestants à Lille-Roubaix-Tourcoing

     

     

    Lille - Le  Temple Protestant

     

     

    Lille, Place de la Gare pendant la démolition en 1870 (signature manuscrite Le Blondel)(wikipedia)

        Les protestants de Lille-Roubaix-Tourcoing sont au début, comme dans la région de Liège, des ouvriers anglais. Une présence protestante encadrée par des méthodistes britanniques existe a Roubaix, auprès des ouvriers des filatures depuis les années 1840. Un lieu de culte protestant est construit en 1867 à Croix par l'Anglais Isaac Holden qui y possédait une usine de peignage.
        Le premier lieu de culte protestant lillois était l'ancienne église des Bons-Fils. Vers 1860, le département du Nord comptait près de 2500 protestants. Le percement de la rue Faidherbe entraina l'expropriation du temple qui fut démoli vers 1868. La ville accorda au Consistoire un terrain au sud-ouest afin de construire un nouveau temple avec un presbytère, une salle d'asile et une école. Le positionnement du temple lui confère un rôle structurant, confirmé par la mise en chantier de plusieurs bâtiments universitaires à partir de 1876. Le projet de l'architecte Edouard Roederer est retenu et finalement établi en juillet 1868. L'inauguration eut lieu le 1er novembre 1871.
        La région de Lille a accueilli des résidents anglais dès la première moitié du XIXe siècle. Ils étaient ouvriers ou hommes d'affaires, et étaient surtout engagés dans le commerce ou la fabrication, en particulier dans les domaines liés à l'industrie textile très active de l'époque. Les services se tiennent dans différentes salles non seulement à Lille mais aussi à Croix et à Armentières, mais dès 1860, il y a une première proposition pour un lieu de culte permanent. L'église Christ Church, dans la Rue Lydéric, a été construite dans un style gothique moderne, mais basé sur le gothique français du XIIIe siècle.
        Arrivé à Fives en 1898, le pasteur Henry Nick (Juste parmi les Nations) y crée le Foyer du Peuple pour des réunions d'évangélisation, d'information et de formations. Il a consacré sa ve au service de tous et des plus pauvres. L'Eglise protestante unie de Fives continue d'être un lieu chrétien de culte, de rencontre et d'échange ouvert sur le quartier.

    Protestants à Lille-Roubaix-TourcoingProtestants à Lille-Roubaix-Tourcoing

     

    Lille - Temple Anglican et Asile

     

     

    Croix - Temple Anglais

     


    Lille (1867) - rue de Tournai (place de la Gare, détruite par le percement de la Rue Faidherbe) 59000 Lille (couvent et de l’ancienne église des Bons-Fils, servi au traitement des aliénés, servit de prison aux émigrés et aux suspects pendant la Révolution, puis fut mise à la disposition des protestants en décembre 1803, détruit en 1870)
    Lille (1871) - 1 Place du Temple 59000 Lille (par l'architecte Alphonse Roederer, inscrit aux Monuments historiques en 2010, proche de la synagogue, dans un nouveau « quartier latin » lillois)
    Lille (1870) - 14 Rue Lyderic 59000 Lille (office en anglais régulier)
    Fives-Lille (1903) - 165 rue Pierre Legrand 59800 Lille (Paroisse protestante Lille-Fives, Foyer du peuple)
    Croix (1867) - Rue Isaac Holden ‎59163 Croix ("Temple Anglais" financé comme celui de Reims par l'Anglais Isaac Holden qui y possédait une usine de peignage, aujourd'hui détruit)
    Roubaix (1871) - 29 Rue des Arts 59100 Roubaix (par les architectes Jean-Jacques Schulthers et Auguste Dupire, inscrit aux Monuments historiques en 2011, rénové en 2020, temple pour les protestants de Roubaix, Tourcoing, Croix, Hem, Wattrelos, Villeneuve-d'Ascq et d'autres communes environnantes)
    Tourcoing (1907) - 21 Rue de la Malcense 59200 Tourcoing (cédé à la ville en 2002)

    Protestants à Lille-Roubaix-Tourcoing
    Lille-Fives - Foyer du peuple


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique