• Histoire de la pensée mystique

    d'après Charles Schmidt, Essai sur les mystiques du quatorzième siècle (1836)(GoogleBooks)

    - Saint-Augustin d'Hippone (354-430) : Dieu, lumière intérieure à laquelle il faut accéder.
    - Pseudo-Denys l'Aréopagite (Ve siècle) : Dieu est bon, tout est de lui, par lui, en lui. La matière nous en éloigne.
    - Jean Scot Érigène (IXe siècle) : le monde est une théophanie, le mal est sans cause (incausale), le pêché est un abus des forces de notre intelligence.
    - Hugues de Saint-Victor (1096-1141) : la foi doit nous faire dépasser l'intelligence pour toucher Dieu.
    - Richard de Saint-Victor (1110-1162) : reprend la formule platonicienne : connais-toi toi-même, ainsi tu toucheras Dieu. Idée de conciliation de l'imagination avec l'amour par le connais-toi toi-même. On touche l'amour par son semblable.
    - Bonaventure de Bagnorea (vers 1218-1274) : tous peuvent atteindre Dieu.

        Puis, durant la Moyen-Âge, l'église considère comme hérétique toutes formes de mysticismes (cf. les béguins, les cathares, les bogomiles...). Le mysticisme ne se révélera possible qu'à la fin du XVIIIe siècle, quand l'église perd de son pouvoir.

        On voit que Louis Antoine a une démarche semblable et veut la faire partager à ses semblables, chose rare dans le mysticisme. A cette pensée, il ajoute l'importance de l'introspection silencieuse, et le recueillement. Il pense également que par la foi, on arrive à toute chose.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :