• L'Antoinisme (L'Impartial, 6 juin 1974 )(e-newspaperarchives.ch)

    L'Antoinisme (L'Impartial, 6 juin 1974 )(e-newspaperarchives.ch)

    Traditions

     L’ANTOINISME

        L’association culturelle antoiniste a été fondée en 1910 en Belgique, par Antoine Louis, qui est devenu dans la suite le Père Antoine.
        Né en 1846, ouvrier mineur dès l’âge de douze ans, baptisé catholique, religion à laquelle il resta fidèle jusqu’en 1888, Antoine Louis entreprend de grands voyages, notamment en Allemagne, en Pologne et en Russie où il travaille. De retour en Belgique, il épouse en 1873 Jeanne-Catherine Collon. Quelques années plus tard, Antoine Louis lit le « Livre des Esprits » d’Allan Kardec, l’inspirateur du spiritisme en France ; il s’adonne alors au spiritisme et guérit des malades grâce à son fluide magnétique, ce qui a pour conséquence une condamnation pour exercice illégal de la médecine. Dès lors, il ne traite plus qu’à l’aide de son fluide et de l’imposition des mains.
        De 1906 à 1909, il reçoit des révélations de Dieu qu’il dicte à deux de ses disciples. Il s’agit des « Révélations de l’auréole de la conscience » dont voici un fragment : « Efforcez-vous d’aimer celui que vous croyez être « votre ennemi » ; ce n’est que pour vous apprendre à vous connaître que je le place sur votre chemin. Mais voyez le mal plutôt en vous qu’en lui ; il en sera le remède souverain ».
        « Tâchez de vous pénétrer que la moindre souffrance est due à votre intelligence qui veut toujours plus posséder ».
        L’enseignement du Père Antoine est résumé dans les Dix Principes de Dieu ; c’est une doctrine altruiste, morale et très sentimentale. L’antoinisme est un mélange de spiritisme, d’occultisme, de théosophie (croyance en la réincarnation), de végétarisme et de christianisme, ce dernier ne jouant qu’un rôle secondaire par la place peu importante qu’occupe le Christ. D’autre part, ce qui distingue l’antoinisme du christianisme, c’est sa négation du mal, de la mort et de la maladie. Cependant, les antoinistes estiment que l’enseignement du Père complète celui de la Bible. La doctrine antoiniste est antidogmatique. Dieu n’existe qu’en l’homme ; le Père Antoine est une incarnation de Dieu sur la terre. La Vérité est contenue dans les révélations faites au Père. Les adhérents doivent croire à la captation des fluides magnétiques qui proviennent du Père.
        Le premier temple antoiniste fut ouvert à Jemeppe-sur-Meuse (province de Liège) en 1910. A l’heure actuelle, on en dénombre une soixantaine en France, Belgique, Luxembourg, Grande-Bretagne, Suisse, Italie, Pays-Bas, Algérie, Brésil, Etats-Unis, etc. Le nombre des sympathisants s’élève à quelques millions ; les membres sont évalués à environ 150.000. « Celui qui vient au culte, vient seulement pour trouver le chemin qui l’aidera à sortir de ses épreuves, tout en gardant sa religion, son milieu, ses habitudes selon sa conscience. Le but du culte n’est pas de convertir, mais simplement de consoler ».
        Le culte consiste à lire chaque soir les révélations du Père. Il n’y a pas de sermon. Le matin à 10 heures (sauf le vendredi et le samedi) a lieu « l’opération au nom du Père » qui consiste en une aide spirituelle à l’humanité tout entière. « Où vous trouverez le repos de votre âme, là est votre chemin ».
        L’emblème de l’antoinisme est l’arbre de la connaissance ; sa couleur symbolique est le vert.
        Le Père Antoine est mort le 25 juin 1912 ; sa femme, la « Mère Antoine », qui dirigea le mouvement de 1911 à 1840, est décédée en 1941.

                                                                                 A.C.

    L’Impartial, 6 juin 1974, La Chaux-de-Fonds, Suisse
    (source : e-newspaperarchives.ch).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :