• L'antoiniste Leclerc & Marie Camus (Journal des débats politiques et littéraires 29 juillet 1912)

    L'antoiniste Leclerc & Marie Camus

     

        L’« antoiniste » Leclerc. – L’antoiniste Leclerc a comparu hier devant M. Kastler, juge d’instruction. On sait qu’il est inculpé d’avoir laissé périr, faute de soins, sa fille Antoinette, âgée de quatre mois. L’article 312 du Code pénal prévoit pour ce crime les travaux forcés. Leclerc a expliqué à M. Kastler ce qu’était le culte « antoiniste ». Il a rappelé les révélations d’Antoine le Généreux. Il a cité l’Uniteb [sic pour l’Unitif], qui est le bulletin des adeptes. Il a déclaré que la foi en le père Antoine était capable de guérir toutes les maladies ; il a dit qu’un « antoiniste » devait repousser les remèdes et se contenter de prier le père Antoine.
        Lorsque Leclerc fut arrêté, il porta plainte auprès du procureur de la République contre la sœur Marie Camus qu’il considère comme l’apôtre de l’« antoinisme » en France. Hier, il a retiré sa plainte.
        Leclerc a d’ailleurs fait observer qu’il n’était pas fanatique. Il y a quelques mois, lorsque l’enfant de son amie tomba malade, il ne s’opposa point à ce qu’on appelât un médecin. Cet enfant n’était pas de lui, il ne se reconnaissait pas le droit de l’enrôler de force dans « l’antoinisme ». Du reste l’enfant mourut.
        La compagne de Leclerc, la veuve Sarret, née Brossard, a été ensuite interrogée. Elle n’est pas « antoiniste » et, devant le juge, elle a déclaré nettement qu’elle se refusait à épouser Leclerc.
        Le 15 juillet, elle fit une promenade à Montmartre avec Leclerc et la petite Antoinette. L’enfant tomba malade quatre jours après. L’autopsie a prouvé qu’elle avait succombé à une broncho-pneumonie. La mère appliqua des linges chauds et des cataplasmes ; elle voulait aller chercher un médecin, mais Leclerc s’y opposa. Elle attendit que Leclerc fût parti aux Halles, mais le décès se produisit presque aussitôt.

    Journal des débats politiques et littéraires, 29 juillet 1912


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :