• La Révélation, Le devoir impose la pratique des lois morales (p.111)

        Cependant il est une réalité, c'est que celui qui aime ne cesse jamais d'aimer. Avoir trop d'inclination pour l'un et haïr l'autre, ce n'est pas montrer que l'on possède de l'amour. Sans doute il n'est guère possible de jouir pleinement ici-bas de ce sentiment pur et divin, mais la parcelle que l'on peut s'acquérir permet déjà de beaucoup aimer et empêche d'éprouver la moindre aversion, même contre ceux qui se déclarent nos adversaires. Distinguer entre les uns et les autres, c'est signe que nous n'avons pas encore l'amour vrai qui ne s'acquiert qu'en surmontant insensiblement celui qui en est l'opposé.

    La Révélation, Le devoir impose la pratique des lois morales, p.111


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :