• Liège/Angleur (1935)(service réduit)

    Liège / Angleur (1935)

    Adresse : 71, Quai des Ardennes (coin rue Hubert Désamoré) - 4020 Liège (Angleur)


    Agrandir le plan

    Style : Néo-gothique

    Panneau :
    Tous les dimanches à 10 heures
    Lecture dans l'Enseignement
    Les 4 premiers jours de la
    semaine à 10 heures
    OPERATION GENERALE
    Et à 19 heures
    Lecture dans l'Enseignement

    Temple sans photo

    Temple à activité réduite : Mardi, Opération à 10h ; Mercredi, Lecture à 19h ; Jeudi, Opération à 10h ; Dimanche, Lecture à 10h.

    Date de consécration (par Soeur Deregnaucourt) : 9 juin 1935

    Anecdote : Pour la cérémonie, Soeur Deregnaucourt était coiffée du bonnet blanc de Mère. A cette époque, Mère décida de revêtir un bonnet blanc pour les événements marquants, "pour symboliser qu'elle avait atteint le fluide du Couronnement (Historique du Culte antoiniste).
    Les Deregnaucourt étaient des adeptes de la première heure. L'imprimerie construite rue Hors-Chateau à Liège deviendra un temple en 1917, et Soeur Deregnaucourt en sera la première desservante.

    Ce Temple Antoiniste a été ouvert en 1935. C'est un bâtiment en style ogival très dépouillé, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. C'est d'ailleurs ce qui lui confère un certain cachet.
    Dans l'angle de la Rue Hubert DESAMORE et du Quai des ARDENNES, on aperçoit encore dans la maçonnerie la trace d'une réfection faite dans la seconde moitié des années 80. Auparavant, il y avait, au niveau du premier étage, une tourelle placée "en échauguette". Selon ce que le desservant de l'époque m'a expliqué, on a dû l'enlever car il y avait des risques sur le plan de la stabilité (source : http://antoinisme.20six.fr)

  • Temple d'Angleur (Colorized by MyHeritage)


    votre commentaire
  • Angleur (Liège) - Quai des Ardennes 71 (Google Satellite - Vue 3D)

    source : Google Satellite - Vue 3D


    votre commentaire
  • Liège - Quai des Ardennes (bing.com)

    Vue d'ensemble du site cartes bing.com


    votre commentaire
  • Liège Angleur (openstreetmap.org)

    église antoiniste indiquée dans le cadastre wallon openstreetmap.org


    votre commentaire
  • Temple d'Angleur-carrelage


    votre commentaire
  • Temple d'Angleur-plafond


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Angleur - vue aérienne de la façade du temple

    Angleur - vue aérienne du temple du Quai des Ardennes

    Angleur - vue aérienne du temple du Quai des Ardennes

    source : bing.com


    votre commentaire
  • source : cartocit1.wallonie.be


    votre commentaire

  • Une classe de l'Ecole du Nouveau spiritualisme (étude des diverses philosophies) est organisée au temple, le 2e mardi du mois à 19 heures (cf. l'agenda du culte au bas de la page d'accueil de ce site pour les dates).

    Elle est ouverte aux antoinistes et aux adeptes d'autres religions, et enfin aux non croyants.

    Renseignements : tél 04/233.73.78


    votre commentaire
  • ANGLEUR, commune du canton de Liège-Est ; bornée au N. par Liège et Grivegnée, E. par Chênée et Embourg, S. par Tilff, O. par Ougrée.

    A l/4 de l. de Grivegnée et Chênée, 1/2 d'Embourg, 1 d'Ougrée et Liège.

    Ce village, étant situé au confluent de la Meuse et l'Ourte, semble tirer son nom de l'angle sur lequel il est bâti. Les parties du territoire qui longent ces deux rivières, et sur lesquelles reposent presque toutes les habitations, figurent sur un plan tout-à-fait uni, et sont annuellement arrosées plusieurs fois par lesdites rivières dans les temps d'inondations. Les autres parties sont des montagnes élevées et d'une grande étendue, couvertes de bois. Le terrain est argileux et sablonneux en certaines localités ; marécageux et rocailleux dans les montagnes et les forêts. On y trouve la chaux carbonatée métastatique transp. , lamellaire ; la baryte sulfatée concretionnée fibreuse ; le quartz hyalin prismé ; le fer oxidé, hydraté ; le plomb carbonaté trihexaèdre, dodécaèdre , bacillaire , terreux ; le fer phosphaté terreux ; le zinc sulfuré octaèdre, et le manganèse oxidé métalloïde. — Outre l'Ourte qui cotoie la commune à sa droite, et la Meuse à sa gauche, il y a plusieurs ruisseaux ; savoir : 1e celui du Vieux-Moulin, qui prend sa source dans les montagnes qui dominent ce moulin, et se rend dans l'Ourte à Colonster ; 2e le Ris d'Sol Dée, qui prend naissance au-dessous de Sartilman, et descend la forêt pour se rendre dans le biez de décharge des usines de Colonster ; 3e le ruisseau du Fond de la Chavée, qui prend sa source dans ledit fond, et se rend partie dans le Biez des Aguesses, partie dans la Meuse ; 4e le ruisseau du Fond de Crasefosse, qui prend son origine dans les forets qui se trouvent au-dessus, arrose les étangs du jardin de Kinkempois, et se jette dans la Meuse au Rivage-en-Pot. Il y a une fontaine, appelée la Reine, dont les eaux sont très-estimées dans la commune. — Le plateau de la montagne, située à 600 mètres environ au N. du château de Colonster, a une élévation de 234 mètres 470 au-dessus de l'Océan.

    La commune comprend 205 habitations, reparties comme suit : 67 au chef-lieu ; 9 aux Grosses-Batte», à 1/8 de l. ; 19 aux Streupas, à 1/4 de l. ; 4 à Colonster, à 1 l. ; 14 à Sartilman, à 3/4 de l. ; 9 aux Huit-Saules, à 1/4 de l.; 62 au Rivage-en-Pot, à 1/4 de l. ; 13 aux Aguesses, à 1/6 de l. ; et 8 à Kinkempois , à 1/8 de l. La plupart sont construites en briques et couvertes eu paille ; quelques-unes construites en pierres et en bois et argile, et couvertes en ardoises et en tuiles. On y remarque les anciens châteaux de Colonster et de Kinkempois. — 1 église à Angleur, dédiée à St.-Remi. L'agriculture et l'exploitation des bois forment les principales branches d'industrie. Les récoltes consistent en seigle, froment, épeautre, orge, avoine. Le houblon y est cultivé en assez grande quantité. Fourrages abondant dans les parties basses. Légumes et fruits. Bois taillis d'essence mêlée de chênes, hêtres, charmes. La futaie est peu commune, et le chêne est l'espèce qui domine dans les forêts. — 24 chevaux, un assez grand nombre de vaches, 200 moutons. On y élève des abeilles, et le ruiss. du Vieux-Moulin nourrit des truites. — Il y a 1 carrière aux pierres brutes et à paver, 2 moulins à farine mus par eau, 2 martinets, 1 distillerie agricole. On y exploite du minerai de fer,et on y a exploité de la houille.

    Population : 925 habitans.

    Superficie : 1062 h. 33 a. 88 c. dont 274 h. 39 a. 53 c. en terres labourables, 141 h. 73 a. 35 c. en prés, pâtures et vergers, 60 h. 91 a. 13 c. en bois.

    Ci-devant : pays de Liège.


    Dictionnaire géographique et statistique de la province de Liège (Henri Joseph Barthélemi Del Vaux) - 1835


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique