• Liesbeth List & Ramses Shaffy - Pastorale

    Pastorale
    Lennaert Nijgh / Boudewijn de Groot


    Mijn hemelblauw met gouden hallen,
    mijn wolkentorens, ijskristallen.
    Kometen, manen en planeten,
    aah alles draait om mij.
    En door de witte wolkenpoort
    tot diep onder de golven boort
    mijn vuur, mijn liefde zich in de aarde.

    En bij het water speelt een kind
    en alle schelpen die het vindt
    gaan blinken als ik lach.

    Ik hou van je warmte op mijn gezicht,
    ik hou van de koperen kleur van je licht.
    Ik geef je water in mijn hand
    en schelpen uit het zoute zand.
    Ik heb je lief, zo lief.

    Ik scheur de rotsen met mijn stralen,
    verdroog de meren in de dalen.
    En onweersluchten doe ik vluchten
    aah als de regen valt.
    Verberg je ogen in mijn hand
    voordat mijn glimlach ze verbrandt,
    mijn vuur, mijn liefde, mijn gouden ogen.

    Het is beter als je nog wat wacht,
    want even later komt de nacht
    en schijnt de koele maan.

    De nacht is te koud, de maan te grijs.
    Toe neem me toch mee naar je hemelpaleis.
    Daar wil ik zijn alleen met jou
    en stralen in het hemelblauw.
    Ik heb je lief, zo lief.

    Als ik de aarde ga verwarmen,
    laat ik haar leven in mijn armen.
    Van sterren weefde
    ik het verre aah, het Noorderlicht.
    Maar soms ben ik als kokend lood,
    ik ben het leven en de dood,
    in vuur, in liefde, in alle tijd.

    Mijn kind, ik troost je, kijk omhoog,
    vandaag span ik mijn regenboog.
    Die is alleen voor jou.

    Nee nooit sta ik een seconde stil.
    Geen mens kan mij dwingen wanneer ik niet wil.
    Geen leven dat ik niet begon.
    Je kunt niet houden van de zon.

    Ik wil liever branden, neem me mee,
    wanneer je vanavond gaat slapen in zee
    en vliegen langs jouw hemelbaan,
    ik wil niet meer bij jou vandaan.
    Ik heb je lief, zo lief.

    Ik heb je lief, zo lief.
    Ik heb je lief, zo lief.
    Ik heb je lief, zo lief.
    Ik heb je lief, zo lief.

    ------------------------------

    Pastorale
    Lennaert Nijgh / Boudewijn de Groot



    Mon ciel bleu avec des halos d'or,
    mes tours nuageuses, de cristaux de glace.
    Des comètes, des lunes et des planètes,
    aah tout tourne autour de moi.
    Et par les nuages blancs entr'ouverts
    jusque sous les vagues
    mon feu, mon amour est sur la terre.

    Et près de l'eau un enfant joue
    et tous les coquillages, qui volent
    brillent par mon sourire.

    J'aime ta chaleur sur mon visage,
    J'aime le cuivre de ta lumière.
    Je te donne l'eau de ma main
    et les coquillages du sable salé.
    Je t'aime, je t'aime tant.

    Je déchire les rochers avec mes rayons,
    dessèche les lacs dans les vallées.
    Et les éclairs, je fais voler
    aah pendant que la pluie tombe.
    Masque-toi les yeux dans ma main
    avant que mon sourire ne te les brûle,
    mon feu, mon amour, mes yeux dorés.

    Il est préférable de regarder encore
    Car plus tard, la nuit vient
    et brille la lune froide.

    La nuit est trop froide, la lune trop grise.
    Emmene-moi dans ton palais céleste.
    Je veux être seul avec toi,
    et les rayons dans le ciel bleu.
    Je t'aime, je t'aime tant.

    Tant que je chauffe la terre,
    Je la laisse exister dans mes bras.
    D'étoiles tisser
    et le ver aah, la lumière du Nord.
    Mais parfois, je suis tel du plomb en ébullition,
    Je suis la vie et la mort,
    dans le feu, dans l'amour, dans tous les temps.

    Mon enfant, j'ai confiance, regarde, lève les yeux
    Aujourd'hui je tends mon arc-en-ciel.
    Ceci est pour toi seul.

    Non, je ne reste pas une seconde encore.
    Nul ne peut m'obliger si je ne le veux pas.
    Nul vie que je ne puisse permettre.
    Tu ne peut aimer le soleil.

    Je préférerais brûler, emmène-moi,
    quand tu ira dormir ce soir dans la mer
    et voler le long de ton orbite céleste,
    Je ne veux plus être loin de toi.
    Je t'aime, je t'aime tant.

    Je t'aime, je t'aime tant.
    Je t'aime, je t'aime tant.
    Je t'aime, je t'aime tant.
    Je t'aime, je t'aime tant.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :