•     Couverture portant l'inscription d'Antoine le Généreux.


    votre commentaire
  •     Un tract imprimé format journal, L'Unitif, publie de temps à autre des extraits de la "Révélation".

        Un journal, sans date, L'Unitif, avec sous-titre : Nous sommmes arrivés à nous améliorer (L'Unitif).
    Jacques Michel, Antoine, l'Antoinisme, les Antoinistes, 1949

        Comme instruments de propagande, les Antoinistes ont une petit journal sans périodicité fixe (plutôt un tract) intitulé L'Unitif.
    H.Ch. Chéry, o.p., L'Offensive des sectes, p.97 & p.265
    Les éditions du Cerf, Paris, 1954

        En illustration, un exemplaire dernièrement acheté au temple de la rue du Pré Saint-Gervais, au prix (si ma mémoire est bonne) de 50 centimes d'euro. En médaillon, le format de l'Unitif original, encore en vente à Jemeppe.

        Il porte en sous-titre : nous sommes arrivés à nous améliorer. Et comporte les textes suivants :

    - Comment le Père a commencé à guérir par la foi.
        - La croyance en Dieu résulte de l'intelligence ; la foi qui en est l'opposé, le rend palpable dans le connais-toi.
        - La prière.
        - Réponse du Père à un adepte.

    - Biographie du Père (de Frère F. Deregnaucourt et soeur M. Desart).
    - Révélation par le Père, le grand guérisseur de l'humanité pour celui qui a la foi.
    - Mes frères (par soeur M. Desart).

    - Les dates de fêtes du culte : 25 juin, fête du Père ; 3 novembre, fête de Mère.
    - Du travail dans les temples antoinistes : Dans tous les temples antoinistes, le Père fait l'Opération suivie d'une lecture dans l'Enseignement, le dimanche et les quatre premiers jours de la semaine à 10 heures. Lecture de l'Enseigement du Père tous les soirs à 7 heures excepté le samedi. Tous les temples sont ouverts aux personnes souffrantes du matin au soir. Tout le monde est reçu gratuitement.

    - Révélation des dix principes de Dieu par le Père.
    - Adresses des temples de Belgique et de France.


    votre commentaire
  •     Ainsi, au moment où, après l'Armistice, les Antoinistes publiaient la brochure « Le Père Antoine et son oeuvre. Bulletin antoiniste en vue de la reconnaissance légale du Culte », Direction : Père et Mère Antoine, à Jemeppe-sur-Meuse; Belgique, s. d., 24 cms x 15,5 ; 16 p. (Le dernier temple cité, à la page 8, est celui de Jumet, inauguré en avril 1919 : cette brochure a donc paru en 1919), en vue d'obtenir la reconnaissance légale du Culte, celui-ci comptait quinze temples en Belgique et deux à l'étranger.

        Pendant que la guerre accumulait les ruines et semait l'épreuve, le Culte Antoiniste se développait au milieu des obstacles, attirant la foule des coeurs meurtris que la révélation appropriée aux temps nouveaux éclairait et réconfortait. A la lecture du soir, dans la communion fraternelle si profonde que réalise l'Enseignement du Père, les adeptes anciens et nouveaux puisaient les forces morales nécessaires pour supporter les rigueurs de l'existence matérielle et les souffrances en tous genres : maladies, silencieuses et cruelles séparations ou morts d'êtres aimés. La guerre n'arrêta pas la construction des temples. En 1915, alors que la vie sociale était comme paralysée et que le doute angoissait les âmes, il s'élevait à MOMALLE et à SERAING des sanctuaires antoinistes, symboles de foi et d'espoir. L'année suivante, Mère ANTOINE allait consacrer d'autres à VISE et à BRUXELLES au milieu d'une population recueillie. Puis la sainte cérémonie se renouvelait en 1917 à HERSTAL et à LIEGER, en 1918 à JUPILLE et en avril dernier à JUMET.

    Pierre Debouxhtay, Antoine le Guérisseur et l'Antoinisme, p.276 et Bibliographie


    votre commentaire
  • L'Unitif. Bulletin du Culte antoiniste, de 1911 à 1914.

    Yves Montreuil, Aperçu sur l'Antoinisme, polycopié, s.d.

    A. Smet, l'Antoinisme, polycopié, 1976.

    Mariem, De l'autre côté du mur, Editions culturelles Athenes, 94 pages

    A propos du travail moral dans les cabinets de consultation, travail de groupe à Montegnée, Jemeppe-sur-Meuse, 1976.

    Soeur Yvette, Biographie du Père (évoqué par Alain Lallemand, Les sectes en Belgique et au Luxembourg, de 1994, mais non trouvé dans les temples, en Belgique en tout cas)

    Jean-Marc Boffy, Louis Antoine et l’antoinisme. Données historiques rassemblées par le frère J. M. Boffy, document interne à l’antoinisme, 91 pages, 1997-2003.

    Textes recopiés d'un document écrit prêté par le Frère Céleste LOBET, 21 pages.

    Que savez-vous du culte antoiniste ? (28 pages)

    Soeur Ghislaine Dumont, Démonstrations (3 volumes), édité par le culte antoiniste, Jemeppe-sur-Meuse, février 2003 (disponible à Jemeppe-sur-Meuse)

    Mise au point par le Représentant du Père, février 2009 : dernier travail réalisé par Soeur Ghislaine Dumont, Représentant du Père, désincarnée le 14 avril 2009. 42 pages.


    votre commentaire
  •     C'est le travail qui nous donne les connaissances et l'épreuve en fait notre savoir.

        En 1911 déjà paraissait les Fragments de l'Enseignement Révélé par le Antoine le Généreux, Jemeppe, F.Deregnaucourt, s. d. 18 cms (haut) x 13,5 ; 40 p. Cette brochure est composé d'extraits remaniés de la Révélation.

        Les Fragments que j'ai pu me procurer sur internet comportent également 40 pages. Mais ce fascicule, à couverture verte, est édité par l'Union des Associations Cultuelles Antoinistes Françaises. Cependant il contient également 40 pages et son format est le même. Il semble donc que cela soit une réédition des Fragments de 1911.

        Les évoquant dans notre billet sur Jacques Michel, Antoine, l'Antoinisme, les Antoinistes (1949), nous disions qu'ils étaient plus un résumé interprétant l'Enseignement que des extraits.
        En effet, prenons trois exemples :
    - Dans la chapitre Cause de la variété des partis et des groupes, on lit dans les Fragments : "Ceux d'entre eux qui recherchent la cause de toute chose s'élèvent plus rapidement et sont heureux de former une société nouvelle." Dans la Révélation, même chapitre, p.28, on lit : "Ceux d'entre eux qui évoluent plus aisément recherchent la cause et sont tout heureux de former une société nouvelle plus progressive".
    - Dans le chapitre suivant des Fragments, La loi humaine comparée à la loi de la conscience, on lit : "Nous n'avons aucune responsabilité si nous laissons faire chacun à sa manière, nous sommes dans la loi. Nous ne pourrions nous dispenser de respecter la loi humaine". Dans la Révélation, même chapitre, p.152 : "Nous n'avons jamais que la responsabilité de nous-mêmes. Si vous laissez agir chacun à sa guise, vous êtes dans la loi. Vous ne pourriez vous dispenser de vous conformer aux lois humaines".
    - Même chapitre, paragraphe suivant dans les Fragments : "La conscience doit nous diriger ; nous y conformons nos actes suivants notre développement sans nous rendre compte de son efficacité. Toute loi doit avoir la conscience pour base, c'est par elle qu'elle doit être établie". Dans la Révélation, 3e paragraphe : "Les lois nous servent à nous diriger ; le plus souvent nous y conformons nos actes sans nous rendre bien compte de leur efficacité. Toute loi doit avoir la morale pour base ; elle doit nous être révélée".
        Ajoutons que les réponses du Père sont introduites, non pas par 'Le Père', mais par 'Notre Père'.

        Voici les faits : les changements sont de plusieurs ordres : redécoupage des paragraphes, ajouts de virgules ou de points, déplacements de phrases, changements d'un mot pour un autre.
        Quelles conclusions en tirons-nous : Ces fragments ne respectent pas le travail moral de Mère qui disait : "Dites qu'on ne peut pas même changer une virgule à l'ENSEIGNEMENT. Celui qui voudrait le faire en aura des épreuves pour reconnaître ses erreurs. Ni le mot "croire"; ni aucun mot: qu'ils se contentent de se rassasier de l'amour qui en découle, sans se servire de l'intelligence pour le contrôler".
        Qu'on autorise une traduction est une chose (une traduction néerlandaise existe de longue date, une partie de la Révélation a été entreprise en allemand, en portugais, en italien, et Albert van der Naillen avait l'autorisation pour entreprendre une traduction anglaise, qui ne vit pas le jour pour cause de désincarnation), même si une traduction est une interprétation de l'original, mais dans le but de le diffuser plus largement, ce que le culte énonce dans ses statuts ("propagation et étude de l'enseignement antoiniste"). Mais il est étonnant qu'une interprétation en français ai pu être édité par le culte même. C'est d'autant plus regrettable que certains auteurs s'en servent pour construire un jugement sur la Révélation et l'oeuvre du Père à partir de ces fragments.
        Il semble cependant que ces Fragments ne soient plus en vente dans les temples, ce qui est heureux. Quand à l'Unitif de format journal, il se contente de citer de extraits de l'Enseignement, sans rien y changer.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique