• Temple antoiniste (début XXe), rue Vergniaud - M6 Glacière.

    Fondé par Louis ANTOINE dit le PERE, le culte antoiniste est une religion basée sur la Foi et la guérison des souffrants. Parti de Belgique le 15/08/1910, le culte fut reconnu à égalité avec les autres cultes par le gouvernement belge en 1922. Le fondateur du mouvement, Louis Antoine, ouvrier né à Mons-Crotteux (Belgique) en 1846, a assisté pendant vingt-deux ans des malades, auxquels il a consacré sa fortune. Influencé par les écrits d'Allan Kardec, il fonde d'abord une association nommée "Les Vignerons du Seigneur"et dans laquelle il exploite ses talents médiumniques. Il examine en moyenne près de 60 malades par jour qu'il se propose de guérir gratuitement. Néanmoins, le 19 février 1901, il est condamné à 60 F avec sursis devant le tribunal correctionnel de Liège pour pratique illégale de la médecine (il guérissait par contact avec du papier magnétisé et du thé). Puis il évolue vers une guérison suite à un enseignement. Son expérience, relatée dans ses écrits, est lue aux fidèles dans les temples et les salles de lecture. Les adeptes du mouvement l'appellent aujourd'hui le Père, et son épouse, la Mère (elle a pris la succession du mouvement de 1912 à 1940). Deux dissidences du mouvement, dont l'une dirigée par un proche d'Antoine, ont pris très rapidement fin.

    En 2007 il y a 64 temples antoinistes dont 31 en France et 1 à Monaco. Mais leur nombre tend à stagner, voire à diminuer, d'autant plus que l'écrasante majorité des fondations ont eu lieu dans les années 1910 à 1939 : 1913 à Paris (13e), 1929 à Nantes etc...

    Type d'Edifice: temple antoiniste
    Nom de l'Edifice : temple antoiniste de Paris
    Siécle de l'édifice: XXe
    Forme du clocher : flèche
    Position du clocher : au-dessus de la façade
    Clocher en péril : non

    source : http://lafrancedesclochers.xooit.com/t586-75-013-13eme-arrondissement.htm


    5 commentaires
  •  (photographe : EDITH CLAIRE GERIN 1910-1998)

    en vente chez yannlemouel.com


    votre commentaire
  • source : www.cadastre.gouv.fr


    votre commentaire

  • votre commentaire