• Paul Neuhuys - Clair-Obscur

    Mi-ombre, mi-lumière,
    muy hombre, muy mujer,
    sourde rose assombrie
    dont le goût de folie,
    de folie et de mort,
    n'a décidément rien
    de pareil sur la terre.

    Je songe qu'elle seule,
    soleil de pauvreté,
    corolle de clarté
    et rose épanouie
    de mon coeur vieillissant
    me donne encore envie,
    envie d'être vivant.

    Paul Neuhuys, On a beau dire
    Clair-Obscur, Editions Labor - Espace Nord, p.169


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :