• Robert Vivier - Délivrez-nous du mal - Guérison sur la foule

        Le fluide du Père devenait si efficace, grâce à ces grands rassemblements de ferveur, qu'il put, à partir de Pâques 1910, au lieu d'imposer les mains à chaque malade en particulier, répandre le fluide du haut de la tribune sur la foule rassemblée dans le temple. Bientôt, il cessa tout à fait de recevoir des malades en particulier. Et peut-être le pouvoir de guérir, dans ces "opérations collectives", était-il plus puissant encore, à cause de a concentration des fluides et de ce sentiment de foi et d'amour qui unissait tous les esprits.

    Robert Vivier - Délivrez-nous du mal
    Ed. Labor - Espace Nord, p.272


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :