• Schoten vers 1830

    SCHOOTEN, commune du canton et à 1 lieue 2/3 E.S.E. d'Eeckeren, de l'arrondissement et à 1 lieue 1/2 E. d'Anvers.

    Elle est bornée au N. par la commune de Brasschaet, à l'E. par celles de Saint-Job-in-'t-Goor et S'Gravenwezel ; elle touche, au S., aux territoires de Deuren, Borgerhout et Wyneghem ; et, à l'O., à celui de Merkxem.

    Cette commune se compose de son chef-lieu, situé au centre du territoire, et des hameaux d'Elshout, Botermelk, Wytschot, Denseld, List et Horst.

    Htdrographie : Quelques cours d'eau baignent la commune et forment ses limites avec les territoires environnans.

    Sol : Les trois quarts de la surface sont élevés, le reste est bas et uni. Le sable forme la base du sol. Une terre argilo-sablonneuse, d'un ronge-brun foncé, caractérise les parties arables : elle a de quatorze à vingt-cinq pouces de couche végétale.

    Agriculture : Trois cent quatre-vingt-dix bonniers sont cultivés eu seigle, trente en avoine, quarante en sarrasin. Les fourrages suffisent à peine pour la consommation locale. Pommes, poires, cerises. Il y a des chênes, des hêtres, des peupliers blancs et des sapins : cette dernière essence est la plus commune. Quatre-vingt-quatre fermes. Vingt bœufs et quatre-vingt-dixhuit chevaux sont employés à l'agriculture. On y comptait, en 1830, quatre-vingt-six chevaux, vingt-deux poulains, quatre cent soixante-huit bêtes à cornes, cent quatrevingt-cinq veaux, cent cinquante porcs, quatre cents moutons, soixante-quinze chèvres. Quelques lièvres, perdrix et bécasses. — Beurre.

    Population : Mille quatre cent vingt-sept habitans. Il y a eu, en 1829, quarante-neuf décès, soixante naissances et dix mariages.

    Habitations : Quatre-vingt-quatre fermes et cent quatre-vingt-deux maisons, bâties en briques, couvertes en pannes ou en paille, et disséminées. Il y a une église et une école primaire. — Résidence d'un notaire. On y remarque trois superbes châteaux : ils appartiennent à MM. Daniel Thuret, Metcalfet Ullens-Cornelissen. Il s'y trouve en outre neuf maisons de campagne ; les noms des propriétaires sont : Sinave, Boschaert-Leverghem, UllensKnyff, Cornelissen de Stier, De Pret, Martin, Van Immerseel, Vandersmissen, Rumherr.

    Commerce et Industrie : Il y a un fabricant de bougies, trois brasseries, une tannerie, un moulin à vent pour drèche et farine ; deux maréchaux ferrans, deux charrons, un vannier. — Commerce de productions agricoles.

    Routes et Chemins : Les grands chemins d'Anvers à Brecht, à Hoogstraeten et à Tilborgh coupent le territoire. Les chemins vicinaux sont faciles à exploiter eu hiver. — Trois ponts en pierre et deux en bois.


    Dictionnaire géographique de la province d'Anvers (Philippe Vandermaelen) - 1833


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :