• Stembert (1911)

    Stembert (1911)

    Adresse : 145, rue Brondé (près de la N61 rue Surdents / Bellevaux) - 48 01 Verviers (Stembert)


    Agrandir le plan

    Style : éclectique

    Panneau : retiré

    Temple sans photo

    Date de consécration (par Père) : 10 septembre 1911

    Anecdote : Le premier Temple inauguré par le Père ANTOINE lui-même fut le Temple Antoiniste de STEMBERT, le 10 septembre 1911. A cette occasion, le Père ANTOINE, accompagné de Mère ANTOINE, dut recommencer l'OPERATION GENERALE à cinq reprises (source : http://antoinisme.20six.fr)
    A l'occasion de cette cérémonie, le Père avait fait annoncer qu'il recevrait tous les malades réunis ans le Temple à 10h, comme il le faisait à Jemeppe. (Historique du Culte antoiniste)
    Le Temple n'a maintenant plus de desservant, le Temple de Verviers n'étant lui-même pas ouvert comme ses homologues, mais uniquement les dimanches à 10h.
    Le temple de Stembert est actuellement en rénovation afin que s'y déroule à partir du 26 juillet 2009 les solidarités de groupe 1 dimanche sur quatre en concomitance avec Forest. Une première solidarité de groupe y aura lieu en primauté le 28 juin 2009.

  • Le premier temple de l'antoinisme (Figaro, 17 sept 1911)

        Figaro en Belgique

    LE PREMIER TEMPLE DE L'ANTOINISME

                                                   Bruxelles, 16 septembre.
        Vos lecteurs n'auront pas oublié que les disciples du fameux rebouteur Antoine-le-Guérisseur, de Jemeppe-sur-Meuse, adressaient il y a quelques temps au gouvernement une pétition monstre demandant pour « l'Antoinisme », la reconnaissance légale due, d'après la Constitution, à tous les cultes. Les pouvoirs publics, n’admettent pas que l'idolâtrie dont Antoine-le-Guérisseur est l'objet eût un caractère religieux, ont opposé à cette requête un silence ...non consentant.
        Cela n'empêche que nous ayons maintenant un dieu nouveau et une religion tout battant neuf, car les fervents d'Antoine viennent de lui ériger à Verviers un temple que le soi-disant thaumaturge a inauguré lui-même. Les rites de ce culte seront d'une extrême simplicité, à en juger d'après la cérémonie inaugurale, où Antoine s'est contenté d'étendre les mains, sans une parole, pour bénir successivement les fournées d'adorateurs, introduites l'une après l'autre dans le temple, trop petit pour les contenir toutes à la fois. Pas une sonnerie de cloche, pas une prière, pas un cantique. La foi muette et toute nue. L'antoinisme vivra-t-il avec tant de simplicité et si peu d'apparat et de bruit ? Peut-être bien qu'à s'affirmer plus explicitement il se suiciderait.

    Figaro, 17 septembre 1911


    votre commentaire
  • Temple de Stembert - Delftsche courant (10-10-1911) 

        Inwijding van een Antoinistentempel. Den 10den September is op een hoog plateau nabij Verviers een kleine temple geopend voor de secte van Antoine de Genezer te Jemappes. Het gebouw kan ten hoogste 200 personen bevatten, doch er waren wel 600 geloovigen, zoodat de plechtigheid eenige malen moest worden herhaald; velen droegen een eigenaardig zwart kleed. Antoine, een indrukwekkende figuur van 65 jaar, met langen baard en haren begaf zich met zegenende gebaren naar zijn standplaats, een steenen voetstuck maakte toen een plechtige zegenbeweging, een schelletje klonk, en men kon heengaan. Velen weenden van dankbaarheid en ontroering.

    Delftsche courant, 10/10/1911

     

    Traduction :

        Inauguration d'un temple antoiniste. Le 10 septembre, un petit temple a été ouvert sur un haut plateau près de Verviers pour la secte d'Antoine le guérisseur de Jemappes. Le bâtiment peut accueillir jusqu'à 200 personnes, mais il y avait 600 croyants, donc la cérémonie a dû être répétée plusieurs fois ; beaucoup portaient une robe noire particulière. Antoine, un personnage impressionnant de 65 ans, avec une longue barbe et des cheveux longs, s'y rendit avec des gestes de bénédiction, un piédestal de pierre fit un mouvement de bénédiction solennel, une sonnette retentit, et on pouvait partir. Beaucoup pleuraient de gratitude et d'émotion.


    votre commentaire
  • père    Armand Joseph Dieudonné Gohy (12 nov 1880 - 30 mar 1957)

    mère    Ida Marie Louise Gohy (née Halleux) (30 déc 1880 - 9 mai 1955)


    fille
     Alice Marie Catherine Nizet (née Gohy)
        Née :        15 févr 1911     à :     Campagne de Bronde (Stembert)
        Décédée :    25 nov 1988 (à l'âge de 77 ans)    à :     Stembert
     


    votre commentaire
  •     M. Jean-Baptiste-Jacques-Edouard-Joseph Bragard, ébéniste, né à Chaineux le 15 juin 1877, demeurant à Dison.

        M. Armand-Joseph Gohy-Halleux, cultivateur, né à Stembert, le douze novembre 1880, demeurant à Stembert.


    M. Bragard :
    Commune de Stembert.
        Un temple, sis en lieu dit Campagne de Bronde, pour une contenance de 90 m2, joignant Gohy-Halleux, le chemin du Cerisier.

    M. Gohy :
        Ce dernier déclare renoncer à tous les droits de propriété quant à la citerne qui est contruite sous le temple ci-dessus affecté par M. Bragard, droits qu'il s'était réservé dans l'acte de vente.
        Tant que cette citerne existera, M. Gohy aura le droit de puiser l'eau par la pompe existant actuellement pour ses besoins.


    Procès verbal de la Fondation d'Etablissement d'Utilité Publique, le 3 octobre 1922
    Recueil des circulaires, instructions et autres actes émanés du Ministère de la Justice ou Relatifs à ce Département. Troisième série. 1922


    votre commentaire