• Vaccination (Auréole de la Conscience n°10, février 1909)(posté par Soeur Arlette Weerts)

    Vaccination (Auréole de la Conscience n°10, février 1909)(posté par Soeur Arlette Weerts)

     EXTRAIT de l'AUREOLE DE LA CONSCIENCE N°10,

    Février 1909. Page 344.

        – Mme B. – Devons-nous encore faire vacciner nos enfants comme la loi scolaire le prescrit ? Selon moi, on doit suivre sa conscience, plus tard nous le comprendrons mieux. Je voudrais savoir, Maître, si tel est aussi votre avis ? –

        – Le PERE. – Nous devons parfois nous soumettre à des lois que nous éviterions si nous pouvions agir à notre guise. Pour la vaccine la loi est obligatoire pour écoliers et soldats ; nous saurons plus tard si elle est utile.

        – Une question semblable est celle qui astreint des ouvriers malades à consulter le médecin qu'on leur impose, s'ils veulent obtenir la partie de salaire à laquelle ils ont droit. Peut-être n'ont-ils pas foi dans ce médecin et ils n'osent se conformer à ses prescriptions, de crainte de ne plus être reliés au guérisseur par qui ils désirent se faire soigner. Mais ce n'est ni cataplasme, ni onguent, etc. ..... qui pourrait entraver leur guérison, c'est seulement l'importance qu'ils attachent à leur efficacité. Tout remède matériel est comme un vêtement, l'imagination seule lui donne son pouvoir. Nous pouvons laisser vacciner nos enfants sans y voir aucun mal, sinon celui-ci pourrait surgir et les accabler. C'est l'importance que nous attachons à une chose qui fait notre souffrance. Les divergences d'opinions seules donnent lieu à des contradictions. –

    posté par Sœur Arlette Weerts (Temple de Retinne)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :