• source : bing.com


    votre commentaire
  • source : bing.com


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Un enterrement antoiniste à Verviers

    De tout et de rien

    LE CULTE DU F.:. MAGNETTE. —

        On écrit de Verviers au libéral « Journal de Liège » :
        « En attendant l'inauguration du temple en construction aux Hautes Mezelles, notre ville a eu le spectacle d'un enterrement selon le rite du culte Antoiniste.
       « Le cortège était précédé, au lieu d'une croix, d'un insigne représentant un arbre en argent, portant inscription : « Arbre de la science du bien et du mal ».
        « Le cercueil était couvert d'un drap vert sur lequel se détachaient en lettres également d'argent, les mots : Culte Antoiniste.
        « Derrière le corbillard, après la famille, s'avançaient un certain nombre d'hommes coiffés de la buse plate caractéristique des zélateurs du nouveau culte. Les femmes particulièrement nombreuses portaient un costume noire avec voile, très simple.
        «Tout ce monde avait une attitude très correcte, très digne, qui témoigne en faveur de la reconnaissance officielle que M. le sénateur Magnette réclame pour eux. »
        On sait, en effet, que le F. :. Magnette s'est fait le champion des Antoinistes.

    L'Avenir du Luxembourg - Samedi 16 Mai 1914 - n°114


    votre commentaire
  •     Pierre Debouxhtay précisait que "la région de Verviers est une de celles où l'Antoinisme s'est implanté assez profondément". (p.259)

        Non seulement, le premier temple consacré par le Père même y vit le jour en 1911, mais il y a aussi un temple consacré à Verviers même en 1914, soit le 6e de la Belgique.

        On a aussi chez cet auteur l'étendue de l'implantation par le nombre des salles de lecture dans la région : Andrimont, Dison, Dolhain, Ensival, Fraipont, Grand-Rechain, Jehanster, José, Thimister, Wegnez...

        Mère les fit fermer en 1932 pour contrecarrer les zèles de desservants indépendantistes.

        Les villes d'Ansival, Andrimont, Pépinster, Heusy et Verviers votèrent un voeu de sympathie au collège communal en faveur de la reconnaissance légale du culte (Pierre Debouxhtay, p.278-79).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique