• Les adeptes à Vervins et dans l'Aisne

        L'unitif de septembre 1912 compte des salles de lecture à Fontaine-lès-Vervins (nord de Vervins), Guise (une trentaine de kilomètres à l'ouest de Vervins) et St-Gobert (village au sud-est de Vervins).
        Signalons qu'à Guise existait le Familistère, une utopie réalisée, vers le milieu du XIXe siècle, par l'industriel Jean-Baptiste-André Godin, fabriquant de poêle.

        Puis de nouvelles maisons de lecture s'ouvrent à Boiré (mars 1913), Esrées (décembre 1912), et Sains-Richaumont (août 1913).

        Il y eu aussi une salle de lecture à Saint-Quentin. Les Antoinistes vont maintenant à Caudry ou Vervins.

        - Dans l'Aisne, une temple à Vervins avec quelques dizaines d'adeptes dans la ville et la région, les propagandistes passent dans les villages et les hameaux et convainquent quelques habitants de la campagne, à Marle-sur-Serre par exemple.
    C.Ch. Chéry o.p., L'Offensive des sectes, 1954, p.263


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :