• Jean Finot - Saints, initiés et possédés modernes ( 1918)

     

    cliquez sur l'image pour accéder au livre (gallica)

    Auteur :  Jean Finot
    Titre :  Saints, initiés et possédés modernes
    Éditeur :  E. Fasquelle, Paris, 1918

        N'évoque pas le Père mais d'autres personnages dont la carrière de guérisseur se rapproche de celle propre à Louis Antoine, notamment Francis Schlatter ou les Fils de Dieu de Russie.

        Il est présenté tour à tour comme essayiste, philosophe ou psychologue. En vérité, il touche à tout. Chaque numéro de sa Revue publie un article signé de son nom, qui porte sur des sujets étonnamment variés, et régulièrement, il rassemble ses écrits, qu’il édite sous forme de livres à thème. Il est précurseur sur beaucoup de points : la lutte contre les préjugés racistes, la construction de l’Europe, l’égalité des sexes et la promotion de la femme... Quelques années après sa mort, intervenue en 1922, sa femme dote l’Académie des Sciences morales et politiques d’une somme destinée à attribuer le Prix Jean Finot, décerné tous les deux ans, et récompensant un ouvrage aux tendances sociales profondément humanitaires et bienfaisantes.
    source : http://www.journaldefrancois.fr/decouvrez-une-etonnante-famille-decrivains-andilly-jean-finot-et-louis-jean-finot-un-ancien-maire-de-la-commune2.htm

       Il est l'auteur de La Philosophie de la longévité (1906), La Science du bonheur (1909), mais surtout Le Préjugé des races (1906).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :