• ~Liberté de l'humain~

    Dieu parle : Dixième principe. Ne pensez pas faire toujours un  bien, lorsque à un frère vous portez assistance ; vous pourriez faire le contraire, entraver son progrès. Sachez qu'une grande épreuve sera votre récompense, si vous l'humiliez en lui imposant le respect. Quand vous voudrez agir, ne vous appuyez jamais sur la croyance car elle pourrait vous égarer ; rapportez-vous seulement à votre conscience qui doit vous diriger, elle ne peut se tromper.

     

        Si Dieu avait établi des lois pour aller à Lui, elles seraient une entrave à notre libre arbitre ; fussent-elles relatives ou absolues, elles seraient obligatoires puisque nous ne pourrions nous en dispenser pour atteindre au but. Mais Dieu laisse à chacun, suivant sa nécessité, la faculté d'établir ses lois, c'est encore une preuve de son amour.

    La Révélation, Loi de la conscience, p.LIV

        Si nous avons le droit de prêcher quelque chose, c'est la liberté : c'est elle qui préparera l'avènement de la fraternité.

    La Révélation, Le désintéressement & la foi, p.51