• Roanne (1961)

    Roanne (1961)

    Adresse : 3, rue de la Convention (Faubourg Clermont, dans le sud, proche du chemin de Halade de la Loire) - 42300 Roanne


    Agrandir le plan

    Style : Art Déco

    Panneau : Lecture de l'Enseignement du Père, le dimanche à 10 heures et tous les jours à 19 heures, excepté le samedi. Opération au nom du Père, les cinq premiers jours de la semaine à 10 heures. Le temple est ouvert du matin au soir aux personnes souffrantes. Tout le monde est reçu gratuitement

    Temple avec photos

    Date de consécration (par un délégué du Collège des Desservants au Nom du Père) : 1er octobre 1961

    Anecdote : C'est Soeur Elskens qui assura à la Grande Tribune les 7 Opérations à l'intérieur et la huitième sur le seuil du Temple, assistée par Frère JEANNIN (Secrétaire Moral du Collège des Desservants de France, le titre de Représentant du Père ne sera porté en France qu'à partir de 1988) à la Petite Tribune. 

    "Dans l'Organisation Générale du Culte Antoiniste en France, après MERE, il est précisé que c'est toujours "un délégué du Collège des Desservants qui va consacrer le nouveau Temple au Nom du Père". Ainsi à Roanne, c'est Soeur ELSKENS (Une des premières adeptes du Père qui a construit avec son mari le Temple de Montegnée et en fut la Desservante jusqu'à son renvoi parce qu'elle voulait respecter le Travail Moral de Mère) qui assura à la Grande Tribune les 7 Opérations à l'intérieur et la huitième sur le seuil du Temple, assistée par Frère JEANNIN (Secrétaire Moral du Collège des Desservants de France- le titre de Représentant du Père ne sera porté en France qu'à partir de 1988-) à la Petite Tribune. Il en sera de même pour Bordeaux (où toutes les Opérations eurent lieu à l'intérieur, l'autorisation de l'Opération sur le seuil n'ayant pas été donnée par le maire) et Mantes-la-Jolie. Avec mes bonnes pensées."
    Frère Robert Pierrefeu

     


        Il suit de deux ans celui de Marseille, et précède de 3 celui de Bordeaux.
        Le temple est renseigné dans les annuaires internet, comme Association religieuse et association philosophique : téléphone 04 77 23 15 28.
        Un site nous indique le nombre de 250 personnes fréquentant le temple de Roanne (http://troumad.info/sectes/partie_4/Antoinisme.html).Frère Robert Pierrefeu précise : "Ce site publie le travail d'un goupe de l'Archevéché Catholique de Lyon sur les mouvements religieux, diffusé à toutes les paroisses. La fiche sur le Culte Antoiniste est très objective. Quant au nombre, probablement fourni par les R.G., on peut penser plutôt à des personnes fréquentant le Temple de temps à autre."


        Le Faubourg Clermont se développe vers 1830, une fois installée une passerelle permettant de franchir la rivière du Renaison. Le quartier débutait rue Brison où se trouvait l'importante manufacture de quincaillerie et fabrique de boutons de Joseph et Michel Alcock. Des tanneries comme Fortier Beaulieu et Desbenoit s'installèrent le long de la rivière du Béal, affluent du Renaison. Une filature pris place en 1830 en bordure du Collège Jules Ferry: le bâtiment subsiste toujours comme centre administratif du collège. Le faubourg Clermont a longtemps hébergé une population immigrée d'Afrique du Nord dans les grands ensembles HLM du Mayollet.
        L'industrie textile (la bonneterie), un groupe industriel de l'armement appartenant à l'État français, des papeteries et la métallurgie sont les principales activités de la ville.
        Le Creusot, à une centaine de kilomètre au nord de Roanne, fut un grand centre de la métalurgie française.

  • Roanne, premier temple

     

    Note de Frère Pierrefeu :

    Il ne s'agit pas d'un temple mais de la salle de lecture propriété du Culte 3, rue de la convention, inaugurée le 13 occtobre 1957 qui a succédé à la première salle de lecture en location située 18, rue Paul Bert, ouverte le 2 mai 1937. Auparavant la lecture avait lieu 6, impasse des Jardins à Riorges (banlieue de Roanne) chez Frère et Soeur Bergeron depuis les années 1930.

    Lors de la construction du Temple de Roanne en 1961, le bâtiment a été transformé en appartement pour le desservant.

    Bonnes pensées. Frère Pierrefeu.


    1 commentaire
  • source : www.cadastre.gouv.fr


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •     A Roanne, le canal latéral du Centre vient aider à la navigation du fleuve, et l'union de ces deux cours d'eau, bordés de quais spacieux, fait l'originalité de la ville, très industrielle et très commerçante. Roanne fabrique des mousselines, des draps, des calicots, des indiennes, d'autres tissus encore; il a des teintureries, des tanneries et des ateliers de céramique. Aussi la flânerie d'un touriste n'y serait pas moins déplacée que le vol d'un papillon égaré dans une ruche d'abeilles; gagnons au plus tôt du pied vers le paisible Bourbonnais.

    Louis Barron, Le nouveau voyage de France (1899)
    souce : gallica


    votre commentaire