• Antoinisme

    Numéro 253/26

    N'est pas un culte public au sens fiscal de la loi, le culte qui ne repose pas sur un corps de doctrine particulier et suffisant à lui-même, dans les cérémonies duquel aucun hommage n'est rendu publiquement à la divinité et dont les rites et cérémonies sont pour ainsi dire inexistants et se bornent à des lectures moralisantes qui ne revêtent pas le caractère de religion. L'existence de temples et de pasteurs est sans influence dans ces conditions (Liège, 21.11.1949, ASBL "Le culte Antoiniste", Pas. 1950, II, 57).
     

    Numéro 253/27
     
    L'Antoinisme constitue plutôt un centre d'émulation morale à caractère désintéressé et un cercle de conférence d'éthique à base religieuse et spiritualiste ; ces manifestations n'ont pas complètement le caractère de l'exercice d'une religion, c.-à-d. d'un culte public.


    La disposition de l'art. 4 § 3, LCIR est de nature exceptionnelle et ne souffre pas d'interprétation extensive ; elle n'est pas applicable à un immeuble affecté à l'exercice du culte antoiniste (Liège, 7.1.1944, ASBL "Le Culte Antoiniste").

    source : https://lex.be/fr/doc/be/fisconet-fiscal-discipline/commentaire-de-l-art-253-cir-92-10-decembre-2015-befp_201512101788436f_fr


    votre commentaire
  •      Attendu que les principes constitutionnels s'opposent à ce qu'il soit fait défense à l'intimé de se présenter et d'agir en qualité de desservant d'un temple antoiniste, soit que l'on considère l'antoinisme comme une religion, comme le font les deux parties, soit qu'on le considère comme un centre d'émulation morale à caractère désintéressé et un cercle de conférence d'éthique à base religieuse et spiritualiste, comme l'a fait Ia Cour d'Appel de Liège en son arrêt du 7 janvier 1944, soit qu'on l'envisage comme une opinion, une théorie, une doctrine, une philosophie ; que, dans Ia première hypothèse, l'article 14 de la Constitution garantit la liberté des cultes et celle de leur exercice public, et les tribunaux ne peuvent s'immiscer dans des conflits de dissidence confessionnelle ; que, dans les autres hypothèses, les dispositions constitutionnelles qui garantissent la libre manifestation des opinions (article 14), Ia liberté d'enseignement (article 17) et la liberté de réunion (article 19) s'opposant à ce qu'il soit apporté une entrave aux enseignements que donne l'intimé dans un local où le public et ses adeptes se réunissent paisiblement et sans armes.

    Jurisprudence de la Cour d'Appel de Liège (27 mai 1949) à propos du Temple dissident d'Angleur


    votre commentaire
  • La Wallonie, le Pays et les Hommes - Tome 4 - Culture

    L'Antoinisme. Phénomène wallon, l'Antoinisme a été fondé à Jemeppe-sur-Meuse par un ancien ouvrier, LOUIS-JOSEPH ANTOINE (1846-1912). Après une période de spiritisme, il devient guérisseur. Condamné en 1901 pour exercice illégal de la médecine, il se consacre désormais à des séances de guérison excluant tout acte médical, tout en amplifiant la portée spirituelle de son action. Son activité de thérapeute, sa doctrine, vague syncrétisme, fait d'aspirations morales et mystiques, l'accent qu'il met sur la solidarité et la tolérance, lui attirent de nombreux adeptes d'origine populaire, qui après sa mort continueront à se multiplier jusqu'à dépasser les 100.000 dans l'entre-deux-guerres. En 1967, il y avait 27 temples en Wallonie, deux à Bruxelles, un à Schoten et 27 en France, mais des centres de lecture ont été créés dans plusieurs autres pays : Luxembourg, Angleterre, Italie, Congo et Brésil.

                                                                     André TIHON

    La Wallonie, le Pays et les Hommes
    Tome 4 - Culture (2ème partie - La place du spirituel)
    (source : issuu.com)


    votre commentaire
  • Antoinisme (M.M. Thiollier, Dictionnaire des religions, 1971)

    Auteur : Marguerite-Marie Thiollier
    Titre : Dictionnaire des religions
    Éditions Le  Sycomore - L'Asiathèque, Paris, 1971 (à lire sur numilog.com [http://excerpts.numilog.com/books/9782901795070.pdf])

        antoinisme, religion fondée par le Père Antoine (1845-1912), ancien mineur belge, de tendance théosophique et spirite, dont le but est surtout la guérison des malades par la prière et l'imposition des mains. — L'Église antoiniste possède un clergé organisé. Elle s'est répandue dans toute l'Europe.


    votre commentaire
  • Katholieke Encyclopaedie deel 2 (p.496-497)Katholieke Encyclopaedie deel 2 (p.496-497)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        Antoinisme, sekte in België en Frankrijk; mengelmoes van Christendom, spiritisme en pantheisme. Stichter is Louis Antoine, mijnwerker, later metaalbewerker in het Luiksche. Eerst medium, daarna geneemeester; vanaf 1904 (’05) doet hij zich voor als profeet met de zending een nieuwen godsdienst te stichten. Bij zijn dood (25 Juni 1912) geeft hij de gewaande macht aan zijn vrouw over. Aanhangers vooral werklieden, meest in het nijverheidsgebied van het Luiksche Walenland, waar eenige tempels zijn opgericht. Propagandatijdschrift: Antoine le guérisseur.               Allossery.
        Antoinisten, Antoinisme.  

    Source : https://www.ensie.nl/katholieke-encyclopaedie/antoinisme

     

    Traduction :

        Antoinisme, secte en Belgique et en France ; mélange de christianisme, de spiritisme et de panthéisme. Le fondateur est Louis Antoine, mineur puis métallurgiste dans la région liégeoise. Dès 1904-05, il se fait passer pour un prophète ayant pour mission de fonder une nouvelle religion. À sa mort (le 25 juin 1912), il a remis le pouvoir qu'il avait assumé à sa femme. Ses adeptes sont principalement des ouvriers, principalement dans la zone industrielle de la Wallonie liégeoise, où des temples ont été érigés. Revue de propagande : Antoine le guérisseur.       Allossery.
        Antoinistes, → Antoinisme.  


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique