•  


    1 commentaire
  •     Aucun des desservants n'est payé. Les testaments sont refusés, parce qu'ils ne sont pas anonymes.
        Malgré ce désintéressement, les dons anonymes (ou le travail non rémunéré des adeptes) ont permis la construction des temples, par exemple celui d'Evreux en 1948 : 5.500.000 francs.

    C.Ch. Chéry o.p., L'Offensive des sectes, 1954, p.260


    2 commentaires
  •     Normandie. - A Evreux, un temple réputé dans la secte pour les guérisons qui s'y opèrent assez fréquenté ; on y vient d'ailleurs.
        - A Vimoutiers, les Antoinistes qui existaient avant l'arrivée des Pentecôtistes se sont ralliés à ces derniers.
    C.Ch. Chéry o.p., L'Offensive des sectes, 1954, p.262-63

        Il semble que le mouvement se soit surtout développé dans ses régions dans les années 40-50.
        Vimoutiers est proche de Bernay. Les pentecôtistes, mouvance protestante évangélique, pratiquent également la guérisons, mais par l'imposition des mains. D'après le même auteur, "la Normandie est la terre d'élection du Pentecôtisme. C'est là que le "Réveil" a commencé avec Douglas Scott à la fin de 1929, là que la propagande a été la plus active et les résultats les plus satisfaisants" (p.363). Le baptisme aurait préparé le terrain à l'arrivé du Pentecôtisme, avec l'hôtel-restaurant sans alcool le Ruban bleu que Mlle Hélène Biolley ouvrit en 1909 au Havre.


    votre commentaire
  • Adresse : 3, rue de Dreux (au sud de la ville, près de la N13, vers Paris) - 27000 Évreux


    Agrandir le plan

    Style : Néo-Gothique

    Panneau : Lecture de l'Enseignement du Père, le dimanche à 10 heures et tous les jours à 19 heures, excepté le samedi. Opération au nom du Père, les cinq premiers jours de la semaine à 10 heures. Le temple est ouvert du matin au soir aux personnes souffrantes. Tout le monde est reçu gratuitement

    Temple avec photos

    Date de consécration (par un délégué du Collège des Desservants au Nom du Père) : 12 décembre 1948

    Anecdote : La rue se dénommée anciennement rue du Bas-Buisson.
        C'est le deuxième temple construit après la 2e Guerre mondiale et le troisième après la désincarnation de Mère. Le temple est entouré par les autres temples de Rouen (consacré deux après lui), Bernay (consacré trois ans après lui), Mantes-la-Jolie (consacré en 1966).
        Dans les années 50, d'après Lumière et vie, Numéro 6 par les Dominicains de l'Ordre des frères prêcheurs, il y aurait deux "missionnaires" qui se rendait à Vernon (à une trentaine de kilomètres d'Evreux, au nord de Mantes-la-Jolie), s'occupant certainement d'une maison de lecture disparu de nos jours.

        La commune gagne 3000 habitants entre 1946 et 1954 avec 23 647 habitants. En 1962, ils passent à 36 695. La ville connaît une croissance rapide au cours des années 1970, avec l’implantation d’industries de transformation et la création du quartier de la Madeleine situé à l'extrême sud de la ville. L’amélioration des relations avec Paris permet à une importante population d’employés parisiens de s’implanter à Évreux.


    votre commentaire