• Vues de la ville de Jemeppe

    Vues de la ville de Jemeppe
    Jemeppe-sur-Meuse (carte 1902, balnam.be)

    Vues de la ville de Jemeppe
    Jemeppe-sur-Meuse (Vue satellite Google)

    Jemeppe-sur-Meuse

    Fusion 1977
    Coordonnées 50° 37′ N, 5° 30′ E
    Code postal 4101

    Jemeppe-sur-Meuse est un village de la province belge de Liège et fait partie de la ville de Seraing. Jemeppe est situé sur la rive gauche de la Meuse, en face de Seraing. Il s'agit principalement d'un lieu industriel.
    Jemeppe possède un riche passé industriel, tout comme sa voisine Seraing, à laquelle Jemeppe est reliée par un pont de 120 m de long (Pont de Seraing). Il y a un monument de 1957 en l'honneur de l'Irlandais John O'Kelly qui, en 1720, a construit la première machine à vapeur en Europe continentale pour la mine du Vieux Groumet. Ce monument représente le moteur sur une plaque de bronze. Cette plaque se trouve sur la rue Mabotte au numéro 165 dans la commune de Seraing. Sur le plateau, il y avait une fonderie de zinc de la Vieille Montagne.
    À Jemeppe, il y avait une activité dans le domaine de l'extraction du charbon, assurée en dernier lieu par la Société anonyme des Charbonnages de Gosson-Kessales (Houillière du Bon Buveur). Cette situation a pris fin dans les années 1960.
    À Jemeppe-sur-Meuse, l'antoinisme a été fondé en 1910 par Louis Antoine, une forme religieuse spiritualiste qui compte, principalement en Wallonie et en France, des dizaines d'églises (Temples Antoinistes) et dont Jemeppe est le centre spirituel.

    Contenu
        1 Visites guidées
        2 Nature et paysage
        3 Voies de circulation
        4 Naissances
        5 Lieux à proximité

    Attractions
    En plus d'un grand nombre de maisons et autres, Jemeppe possède les attractions suivantes :
     - Château de Courtejoye, rue Arnauld de Lixhy. La partie orientale du château date du XVIIe siècle et représente le style Renaissance du Maasland. En 1980, le monument a été classé et aujourd'hui il contient une bibliothèque pour l'éducation.
     - Le château d'Ordange, rue Ferdinand Nicolay. C'est le plus beau château de Jemeppe. Ses derniers propriétaires privés, le couple Gevaert-Thixhon, l'ont acquise au début du XXe siècle. Mme Thixhon et ses trois filles étaient très artistiques. Certaines de leurs œuvres se trouvent dans le château. Il s'agit d'un château fortifié avec deux tours rondes de la première moitié du XVIIIe siècle, avec une salle à manger classiciste, une cuisine du XVIIIe siècle et une ancienne chapelle.
     - Le château d'Antoine est un château fort situé rue Alfred de Borre. Le donjon date du XIIIe siècle, le reste des XVIIe et XVIIIe siècles.
     - Église Notre-Dame de Lourdes
     - L'église Saint-Lambert
     - L'église Saint-Joseph
     - Temple Antoiniste
     - Monument au musicien Gustave Baivy, de 1920, de style néoclassique, près de la rue J. Wettinck 46, à l'ancien hôtel de ville.

    Nature et paysage
    Jemeppe est situé sur la Meuse, en face de Seraing. La zone centrale près de la Meuse est entièrement construite avec des usines et autres, et le plateau hesbignon voisin a été fortement industrialisé dans le passé avec des mines de charbon et une usine de zinc. Cela se manifeste par la présence de zones résidentielles, d'anciennes zones industrielles et de terrils.

    Voies de circulation
    Jemeppe est situé sur la rivière Meuse. Le long de la Meuse passe la N617. La courte autoroute A604 qui relie au nord le réseau autoroutier belge se termine ici par la N617 et un pont sur la Meuse en direction de Seraing.
    Au centre de Jemeppe, la gare de Jemeppe-sur-Meuse se trouve sur la ligne de chemin de fer Liège-Namur. Un peu plus à l'est se trouve la gare de Pont-de-Seraing.

    Naissances
     - Rennequin Sualem (1645-1708), mécanicien, a construit la machine à partir de Marly
     - Joseph Gindra (1862-1938), peintre
     - Jean Godeaux (1922-2009), banquier

    Lieux à proximité
    Seraing, Flémalle-Haute, Flémalle-Grande, Tilleur, Grâce-Berleur, Hollogne-aux-Pierres

    source : https://nl.wikipedia.org/wiki/Jemeppe-sur-Meuse (traduction libre)

  • Dénominations des rues de Jemeppe (La Meuse, 13 février 1923)(Belgicapress)

                                                                   JEMEPPE

        Les dénominations des rues de Jemeppe vont être changées comme ci-dessous. Les plaques commandées vont être livrées sous peu et placées sur les murs, dont les noms ont subi des modifications :

        1) La rue de l'Hôtel communal devient « rue Joseph Wettinck », 1852-1907, conseiller communal, député, fondateur de la Coopérative et des groupes socialistes ;
        2) L'avenue du Bois-de-Mont devient  « avenue Guillaume Lambert », 1850-1918, donateur de l'Hospice des Vieillards ;
        3) La place d'Armes, devient « pl. Hector Denis », 1482-1913, député socialiste de Liége, éminent sociologue ;
        4) La rue Péronne devient « la rue Antoine Delporte », 1855-1919, député ;
        5) La rue de la Campagne devient « rue Jean Volders », 1835-1898, tribun populaire, fondateur du parti ouvrier belge ;
        6) La rue Aripette devient « la rue Royer Emile », 1860-1918, avocat éminent, député d'Ath-Tournai ;
        7) L'impasse Baivy devient « rue Ernest Solvay », 1838-1992, philanthrope éclairé, créateur de nombreux établissements d'instruction ;
        8) La rue Bois-de-Mont jusqu'au Plateau devient « rue Alfred Smeets », 1852-1909, échevin de Seraing, député de Liége ;
        9) La place Saint-Lambert devient « place du 21 Avril » ;
       10) La place Saint-Leonard devient « la place Jean Jaurès », 1859-1914, puissant tribun français ;
        11) Rue de l'Industrie devient « rue Gustave Baivy », 1849-1921, musicologue distingué, fondateur-directeur de la Royale Fanfare de Jemeppe ;
        12) La place d'Orange devient « la pl. Alfred Defuisseaux », 1843-1901, député de Mons ;
        13) La rue Large devient « rue César de Paepe », 1848-1890, fondateur du parti ouvrier belge ;
        14) Rue de Tilleur devient « rue Francisco Ferrer », victime de le réaction espagnole, fusillé le 13-10-1909.

    La Meuse, 13 février 1923 (source : Belgicapress)

     

        Le numéro 8) de cette liste nous intéresse, car ce sera le nom de la rue du temple de 1923 jusqu’à  la fusion des communes de 1977 (la ville de Seraing à laquelle Jemeppe sera rattachée possédant déjà une rue Alfred Smeets).


    votre commentaire
  • Jemeppe - Rue Rousseau

    (source : Google StreetView)

    Jemeppe Rue Rousseau.
    En séance du 6 mai 1977, le Conseil communal de Seraing a donné le nom de rue Rousseau au chemin allant de la rue des Housseux à la rue du Bois de Mont sur le territoire de l'ancienne commune de Jemeppe.
    Portant le nom d'Alfred Smeets avant les fusions de communes (depuis 1923), cette voie de communication faisait jadis partie de la Havée du Bois de Mont et s'appelait Rue Bois-de-Mont. Une havée (ou xhavée, du latin excavata (creusée) ou du l'ancien bas-francique *hauwa (alld hauen, néerl. schaven) apparenté au mot français désignant la « houe ») est un travail de terrassement. Il existe plusieurs rue avec ce nom dans la province de Liège (Verviers, Wandre, Lincent...).
    La nouvelle dénomination de cette voie publique emprunte le nom de Jean-Jacques Rousseau, écrivain et philosophe suisse de langue française, né à Genève en 1712 et décédé à Ermenonville en 1778.
    En séance du 13 juin 1884, le Conseil communal de Jemeppe a décidé de construire une école dite alors des Quatre Ruelles et devenue actuellement communal de la rue Rousseau n°1.
    source : https://www.facebook.com/groups/Seraingpourtoujours/posts/1769443413262252


    votre commentaire
  • Jemeppe - Rue des Housseux

    (source : Google StreetView)

    Jemeppe. Rue des Housseux.
    Situé entre les voies des Tomballes et des Kessales, la ruelle des Housseux faisait partie du chemin vicinal n° 22 conduisant des Quatre ruelles à Flémalle-Grande.
    Devenue la rue des Housseux en 1876, cette voie de communication est délimitée entre la rue des Tomballes et l'avenue Lambert depuis 1948.
    Situé entre la rue des Kessales et l'avenue Lambert, l'autre tronçon de la rue des Housseux porte le nom de rue Dossogne.
    C'est en bordure de la rue des Housseux que l'on a voulu aménager un nouveau cimetière. Clôturé provisoirement en 1897, le nouveau champ de repos fut pourvu de ses annexes en 1904.
    On accède actuellement au cimetière des Housseux, soit par l'avenue Lambert, soit par la rue Blum.
    source : https://www.facebook.com/groups/Seraingpourtoujours/posts/1405524019654195/

        L'origine du mot viendrait du francique *hulis « houx ».
        Les housseux de mars désigne à Liège les giboulets de mars.


    votre commentaire
  • Jemeppe - Rue des Tombales

    (source : Google StreetView)

    Jemeppe Rue des Tombales.
    Dans l'Atlas des communications vicinales de Jemeppe, le chemin n°10 (conduisant de Jemeppe au hameau de Jace) porte le nom de voie des Tomballes entre la voie des Housseux et le Fond de Gotte.
    Devenu la rue des Tomballes lors de la révision de l’odonymie jemeppienne le 27 septembre 1876 ce chemin relie actuellement la rue Hullos à la rue Toute-Voie.
    La dénomination de cette voie indique qu'il existait dans le voisinage des petites buttes funéraires disparues depuis très longtemps.
    Selon la tradition orale, ces "Tomballes" constituaient la sépulture d'un très grand nombre d'habitants de Jemeppe massacrés par les troupes de Jan de Weert, au printemps de 1636, sous le règne de Ferdinand de Bavière marqué, sur le plan intérieur, par les luttes entre les Grignoux et les Chiroux, et sur le plan extérieur, par la guerre de trente ans.
    source : https://www.facebook.com/groups/Seraingpourtoujours/posts/1731531420386785/


    votre commentaire
  • Jemeppe - Rue Hullos (photo de Frère Jelt)

    (photo de Frère Jelt, 2018) Les maisons sur la droite ont été rasées depuis
    les cortèges antoinistes y passaient

    Jemeppe. Rue Hulos.
    En séance du 27 septembre 1876, le Conseil communal de Jemeppe a donné le nom de rue Hulos au chemin depuis la rue Sualem jusqu'au carrefour des Quatre ruelles.
    En 1905, le tronçon de la rue Hulos longeant la ligne de chemin de fer << Liègeois/Limbourgeois >> a été absorbé par la construction d'un nouveau chemin du Bois de Mont (devenu l'avenue Lambert)
    Actuellement, la rue Hulos relie cette avenue à la rue Rousseau.
    Hulos (ou Hullos) est un forgeron à qui la légende attribue la découverte de la houille dans nos régions.
    source : https://www.facebook.com/groups/Seraingpourtoujours/posts/1354147401458524/


    votre commentaire
  • Jemeppe. Rue de la Station (avec le Café de la Renaissance)

    Jemeppe. Rue de la Station (avec le Café de la Renaissance)

    Jemeppe-sur-Meuse - Le café de la Renaissance (près de la gare, dans les années 1925)(FB Angelo Tessaro)

    Jemeppe-sur-Meuse - Le café de la Renaissance (près de la gare, dans les années 1925)(FB Angelo Tessaro)

    Procession antoiniste à Jemeppe -Devant le Café de la Renaissance

    Procession antoiniste à Jemeppe - Devant le Café de la Renaissance


    votre commentaire
  • Jemeppe-sur-Meuse - Le Casino de la Fanfare

        Louis Antoine a appris un temps de la trompette, peut-être sous la direction de Gustave Baivy :

        La dénomination retenue par l'autorité communale en 1876 évoque l'existence du corps de musique dit à l'époque ''Les fanfares de Jemeppe' 'qui avait fixé son local dans cette rue. Cette société à été fondée par M. Gustave Baivy qui avait entrepris, dès 1865, de réunir un groupe d'ouvrier des laminoirs de Lexhy dans la tourelle (aujourd'hui disparue) du château de Courtejoie (rue de Lexhy) pour leur enseigner l'art musical.
        Pendant la fin du 19è siècle et le début du 20è siècle, la fanfare de Jemeppe a porté le renom artistique de notre région tant à l'étranger qu'en Belgique !
    source : Jean-Marie Rouveroy sur le groupe FaceBook Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui

    Jemeppe-sur-Meuse - Le Jardin du Casino de la Fanfare

    Jemeppe - Salle des fanfares

    Le bâtiment en bas à gauche est l'ancienne salle des fanfares.
    Il est maintenant le local de la société Confiserie à l'ancienne.

    Jemeppe - La salle des fanfares (FB Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui)

    La salle des fanfares (FB Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui).

    Salle des fanfares et son casino

        Dans une salle, une conférence contradictoire sera organisé par le journal de Gustave Gony, Le Flambeau, sur l'Antoinisme, après une polémique ardente avec le pasteur évangéliste de Lize-Seraing.

        Appelé aussi la Royale Fanfare de Jemeppe, des Bals d'été y étaient organisés, avec le jardin illuminé ou encore des Bals de réveillon, mais aussi des expositions (colombophiles, canines...). Le casino change de propriétaire en 1939 et devient un temps le Casino Guy, puis et revendu en 1942.

        Elle deviendra l'école de musique intercommunale de Jemeppe.

     

     

     

     

     

     

    La Meuse, 21 mai 1938


    votre commentaire
  • Jemeppe en 1866 (chemins.be) et les Quatre Ruelles

    Jemeppe - Les quatre ruelles (les qwates roualles)

    Il s'agit d'une des dépendances de la ville de Jemeppe, car c'est le nom que l'on donne à un carrefour dans la région (il en existe également une à Liège). Cela n'est pas sans rappeler d'ailleurs le quartier des Quatre-Bras de Nandrin où un temple antoiniste sera plus tard édifié. On le voit sur cette carte de 1866 en haut à gauche. La Route de Seraing qui court de haut en bas est l'actuelle Rue Rennequin Sualen qui se continue par la Rue de la Station.

    Le Temple antoiniste en forme un coin des coins, Rue Rousseau / Rue des Tomballes. Les deux autres rues formant le carrefour sont la Rue Hulos et la Rue des Housseux. La Rue Hulos sera coupée au XVIIIe siècle par la voie de chemin de fer de Namur à Liège. La portion du côté de la ville prendra le nom de Rue de Burnonville.


    votre commentaire
  • Jemeppe vers 1850, avec la gare construite en 1851 (chemins.be)

    Jemeppe vers 1850, avec la gare construite en 1851 (chemins.be)
    On identifie bien ici le quartier des Quatre Ruelles où le Père établira domicile à son retour de Pologne, en 1884.

    Cette ligne de chemin de fer sera doublée par une autre, comme on le voit sur cette carte de 1900 environ :

    Emplacement de la gare et du chemin de fer à Jemeppe

    Jemeppe-sur-Meuse, gare et Bois-de-Mont (carte 1902, balnam.be).
    On retrouve également bien l'ancien cimetière.

    Emplacement de la gare et du chemin de fer à Jemeppe

    Jemeppe en 1971, vue aérienne avec la gare (détruite en 1973) qu'on voit encore (chemins.be)

    Emplacement de la gare et du chemin de fer à Jemeppe

    La gare (ancien emplacement) de Jemeppe-sur-Meuse (source GoogleMaps)


    votre commentaire
  • Gare de Jemeppe, Rue Général Leman (act.), au fond rue de la Station (FB Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui).jpg

    source : groupe FaceBook Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui


    votre commentaire
  • Trams sous le Pont du chemin de fer à Jemeppe (photo Bawin Alain sur FaceBook)


    votre commentaire
  • Télégramme Belgique - Jemeppe (photo Bawin Alain sur FaceBook)


    votre commentaire
  • Carte industrielle du bassin de Liège par Félix Jottrand (gallica)


    votre commentaire
  • Jemeppe, gare et environ (1969-1970)

    Groupe privé FaceBook "Jemeppe-sur-Meuse d'hier à aujourd'hui"
    source : https://www.facebook.com/photo?fbid=10222136646797123&set=g.53279954728


    votre commentaire
  • Jemeppe s/M, Rue de la Station

    On peut reconnaître avec l'auvent (à gauche) le commerce où des adeptes en costumes ont été photographiés


    votre commentaire
  • Jemeppe s/Meuse - L'Église


    votre commentaire
  • Jemeppe - Le Passage à Niveau et la Gare

    La gare est alors située dans l'actuelle Avenue du Général Leman (au niveau de la station service et du Colruyt) qui commence alors à peu près au niveau du café avec l'inscription Hôtel de Nord et la publicité Dubonnet.


    votre commentaire
  • Notre-Dame de Lourdes à Jemeppe (Michel Roba)

    Notre-Dame de Lourdes à Jemeppe, rue A. de Lexhy (photographie de Michel Roba)


    votre commentaire
  • Jemeppe-sur-Meuse - La Rue de la Station (boutique Bouhy-Wettinck)

        On voit la devanture de la boutique Bouhy-Wettinck.


    votre commentaire
  • Jemeppe-sur-Meuse - La Gare

        On reconnaît les lieux avec la barrière et la verrière où ont été photographiés le Père et la Mère, à leur retour du procès de 1907. On voit ici à droite l'actuelle Avenue du Général Leman et à gauche l'actuelle Rue Rennequin Sualem.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique