• Bordeaux (1964)

    Bordeaux (1964)

    Adresse : 42, rue Goya (coin de la rue Sainte-Luce) - 33000 Bordeaux


    Agrandir le plan

    Style : Art Déco

    Panneau : Lecture de l'Enseignement du Père, le dimanche à 10 heures et tous les jours à 19 heures, excepté le samedi. Opération au nom du Père, les cinq premiers jours de la semaine à 10 heures. Le temple est ouvert du matin au soir aux personnes souffrantes. Tout le monde est reçu gratuitement

    Temple avec photos

    Date de consécration (par un délégué du Collège des Desservants au Nom du Père, soeur Mathilde Elskens) : 25 octobre 1964

    Anecdote : c'est Soeur ELSKENS qui assura à la Grande Tribune les Opérations à l'intérieur, assistée par Frère JEANNIN (Secrétaire Moral du Collège des Desservants de France, le titre de Représentant du Père ne sera porté en France qu'à partir de 1988) à la Petite Tribune. Toutes les Opérations eurent lieu à l'intérieur, l'autorisation de l'Opération sur le seuil n'ayant pas été donnée par le maire.
    C'est le seul temple du sud-ouest de la France.
    Les communes limitrophes de Caudéran et Le Buscat sont habitées par une population vieillissante et aisée. Caudéran est la banlieue chic, construite au XIXe siècle. Elle maintenant rattaché à la ville de Bordeaux en 1965.
    Le temple se trouve dans le quartier historique du XVIIIe siècle, Saint-Seurin-Fondaudège : quartier résidentiel plus familiale, mais actuellement tout aussi aisé.

  • Bordeaux - coin rues Sainte-Luce et Goya (GoogleMaps 3D)

    source : GoogleMaps 3D


    votre commentaire
  • Bordeaux - Rue Goya (openstreetmap.org)

    Bordeaux - Rue Goya (openstreetmap.org)


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •     Pierre Debouxhtay n'évoque aucune salle de lecture dans le sud-ouest de la France dans les années 10-20, région où l'antoinisme est toujours assez peu présent.


        Sud-Ouest. - A Arcachon, une vingtaine d'adeptes, dirigés par un ancien officier de marine, milieu social assez élevé. A La Teste (5 km. d'Arcachon) une petite secte dissidente des Antoinistes s'est formée depuis la guerre, groupant une cinquantaine de personnes du milieu populaire (domestique, etc.).
        Charente-Vendée-Poitou. - Pas d'Antoinistes signalés.
        Centre : idem.
    C.Ch. Chéry o.p., L'Offensive des sectes, 1954, p.264-65

        Le temple de Bordeaux, descendant certainement du groupe d'Arcachon, fut consacré en 1964. Par contre, on n'a plus trace de cette dissidence, qui n'est pas signalée par Régis Dericquebourg qui citait uniquement le dorisme (de Pierre Dor à Roux), et Jousselin dans la région de Verviers, et qui évoque le temple de Retinne qui suit le courant de pensée de l'antoinisme français et le temple d'Angleur instauré par le frère Hanoul (p.30-33). Jacques Cécius l'évoque également ainsi que la deuxième tentative dans les années 1975 d'ouverture d'une salle de lecture de « rite français » dans la même localité, mais l'expérience ne durera pas.


    votre commentaire