• Document: qui sont les Alévis-Bektachis? Un regard de l'intérieur

    http://religion.info/french/documents/article_658.shtml

     

    Un article intéressant sur ce courant/cette religion méconnu(e).


    votre commentaire
  •      Temple qui ont un desservant ou une desservante.

    Occupé peut être compris dans ce sens propre, mais également au sens figuré, car il est occupé par de bons fluides, dont ceux du Père.

    Au sens propre, cela veut dire à la fois qu'un desservant réside dans la maison du desservant à côté du temple (ce qui n'est pas le cas à Sprimont), et dont il y a un desservant tout simplement (ce qui n'est plus le cas à Stembert).

    Cela dit, on peut être assuré qu'un temple même partiellement occupé l'est par de bons fluides dès qu'on y pénètre pour un travail.

    Voici la liste de quelques temples occupés à ce jour :

    Jemeppe-sur-Meuse, Bierset, Ecaussines, Huy, Liège 1 (Hors-Château), Liège 2 (Angleur, Quai des Ardennes), Momalle, Mons, Souvret...

    Reportez-vous ici pour connaître les horaires particuliers aux temples occupés partiellement.


  • Mur sur lequel est inscrit en blanc sur fond noir l'Auréole de la Conscience (à Lille cependant, le mur du fond est vert clair), et où se trouve la tribune et le pupitre de lecture.
    Il fait face généralement à l'entrée de la salle de culte.


  •      Sorte de "shema Israël", profession de foi de l'antoinisme.

    Louis Antoine en eut la révélation en 1905, et fut publié dans l'Enseignement. Le travail moral est guidé par ce texte, puisqu'il donne l'importance de la foi et de l'amour du prochain.
    Au-dessus de ce texte, un point avec deux flèche horizontale (en général), symbolise, pour l'es antoinistes français "le phare qui éclaire les êtres". Dans les Salles de lecture en France, ce ne sont pas des flèches, mais des traits, car le fluide n'est pas présent de la même manière dans ces dernières. En France, il n'y a pas de point à la fin, car la vérité (le dernier mot de l'Auréole) est infinie.

    En voici le texte : 

    UN SEUL REMÈDE PEUT GUÉRIR L'HUMANITÉ : LA FOI ;
    C'EST DE LA FOI QUE NAÎT L'AMOUR ; L'AMOUR QUI NOUS
    MONTRE DANS NOS ENNEMIS DIEU LUI-MÊME ; NE PAS AIMER
    SES ENNEMIS, C'EST NE PAS AIMER DIEU ; CAR C'EST L'AMOUR
    QUE NOUS AVONS POUR NOS ENNEMIS QUI NOUS REND DIGNES
    DE LE SERVIR ; C'EST LE SEUL AMOUR QUI NOUS FAIT
    VRAIMENT AIMER PARCE QU'IL EST PUR ET DE VÉRITÉ

    En France, il est ajouté : L'ENSEIGNEMENT DU PÈRE, C'EST L'ENSEIGNEMENT DU CHRIST, RÉVÉLÉ À CETTE ÉPOQUE PAR LA FOI.

    Auréole de la Conscience

     

     

     

    Intérieur du Temple de Jemmepe-sur-Meuse


  •      Il existe deux courants dans l'antoinisme, ou plutôt deux formes de Temples :

    - en France, restant proche du travail de la Mère, les tribunes des temples portent les photos de Père et de Mère (celui-ci un peu plus bas) à côté de l'Arbre de la Science de la vue du Mal.

    - en Belgique, presque tous les temples, sont revenus à ce qu'il existait du temps de Père, donc sans photos, uniquement l'Arbre de la Science de la Vue du Mal est représenté.

    En effet, c'est la Mère, qui dans son but de faire perdurer le culte, décida d'apposer la photo du père à la tribune, puis la sienne. D'abord la photo du père (qui est en fait un tableau), pour institutionnaliser le culte avec la personne du père, et éviter ainsi les schismes et interprétations diverses à la base de son enseignement.
    Ensuite sa propre photo, afin de réaliser l'Unité : "La Révélation est venue rendre à la femme ses droits matériels ; s'il y a un homme à la tribune, il faut aussi une femme ; c'est l"unité." (Tome I)

    En Belgique, après la mort de mère, on préféra revenir à une installation des Temples comme ils étaient à l'époque du Père. On peut dire que cela ne fut possible qu'après le travail d'institutionnalisation de l'Antoinisme de Mère. En France, on resta fidèle à l'époque de Mère.
    Dans l'Enseignement, le Père dit : "Nous ne pouvons pas définir l'élévation de pensée, parce que nous n'avons pas tous la même conception de la divinité. Certains contemplent la représentation d'une figure, d'autres une lumière ; il en est qui n'ont que la pensée sans rien contempler. Tous les systèmes sont bons jusqu'à ce qu'on arrive à posséder la plus grande foi possible, car cette vertu nous est indispensable pour savoir comment nous devons prier."
    Ainsi en France, les adeptes débutants peuvent contempler les images de Père et de Mère ainsi que l'Arbre de la Science de la Vue du Mal pour progresser ; en Belgique, on considère que seul l'Arbre de la Science de la Vue du Mal peut suffire.

     

    Historique :

    En 1925-26, Mère, sentant que la pensée des adeptes et des affligés s'appuyait plus sur le guérisseur du Temple que sur le Père, fit placer dans tous les temples l'image du Père Antoine au milieu de la tribune, à la place de l'emblème qui fut déporté sur la gauche.
        Elle fit placer également cette image dans les cabinet de consultation. Cette image, dessinée par le frère Tinlot portait la mention suivante : Le Père Antoine, le grand guérisseur de l'humanité pour celui qui a la foi.
        En 1929, Mère fit placer dans tous les temple sa photographie à la tribune, à droite de celle du Père. Puis elle fit placer sur l'image du Père l'inscription suivante : Le Père fait l'Opération.
        En 1936, Mère est inspirée que l'on enlève les images et photos de la tribune des Temples, et que l'on remette l'Emblème à sa place originelle au centre de la Tribune. Mais, en mars 1938, à la demande de certains adeptes, Mère fit remettre les images et photos dans les Temples. On déplaça à nouveau l'Emblème sur la gauche de la Tribune.
        Le 4 novembre 1940, le frère Nihoul et le Conseil d'Administration décide de retirer les photos.
        Le 15 août 1985, le temple de Jemeppe a été remis tel que le Père l'avait laissé le 25 juin 1912. Les images qui y avaient été remises le lundi de Pâques 1970 ont été retirées.
    source : Historique du culte antoiniste






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires