• La région de Charleroi, l'antoinisme et le dorisme

        Signalons qu'au sud de Courcelles (nord-ouest de Charleroi), entre Souvret et Jumet (qui abrite également un temple antoiniste, construit en 1919), se situe Roux. C'est là que le neveu de Louis Antoine professa sa pensée schismatique, après un essai à Grivegnée (près de Liège) et un voyage en Russie, sur l'incitation d'un adepte.

        Inquiété par les autorités du Tsar, Pierre Dor rentra à Jemeppe sous le giron de son oncle. Puis il s'installa à Roux-Wilbeauroux en août 1909. Il construit un premier temple en 1912. Il publie sa révélation Christ parle à nouveau à la même époque (1912 ou 1913). Puis il fait bâtir l'Ecole morale en 1916.

       Pierre Dor quitta la région et s'installa à Uccle où il continua à recevoir les malades, sans toutefois donner autant d'instructions qu'à Roux. Il mourut à Uccle le 5 mars 1947, et avec lui le dorisme. Par contre, l'antoinisme progressait encore à Charleroi, puisque un temple ouvrit à La Louvière en 1933.

       On ne connaît pas la raison du départ de Pierre Dor de la région caroloregienne. En tout cas, l'antoinisme était déjà présent dans la région bruxelloise, à son arrivé : une premier groupe s'était formé, rue Saint-Georges 30 (Ixelles), puis un temple ouvrit à Forest en 1916, puis un autre à Schaerbeek en 1925.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    jp
    Lundi 24 Mai 2010 à 08:21
    Pierre Dor
    Le départ de Pierre Dor (le Père Dor comme on l'appelait), coïncide avec des problèmes judiciaires qui ont eu un certain retentissement à Charleroi; un procès, en 1916, je pense pour escroquerie, attentat à la pudeur et exercice illégal de l'art de guérir. Il fut acquitté pour les deux premiers délits mais condamné pour l'exercice illégal de l'art de guérir. Il s'en revendiquait d'ailleurs avec un certain humour puisqu'il reprochait aux médecins qui l'attaquaient de pratiquer "l'exercice légal de l'art de ne pas guérir ..."
    2
    Cécius Jacques
    Samedi 17 Juillet 2010 à 03:34
    Pierre Dor
    Contrairement au Père Antoine, le Père Dor prescrivait des cure "végétalistes" (légumes cuits à l'eau) pour toute nourriture, jusqu'à la guérison. N'ayant créé aucune structure ni aucun "clergé", sa religion est morte avec lui.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :