• Les Représentants du Père

        En 1923, la Mère demande que soit constitué en France un organisme central propriétaire des 7 temples français. Mais selon la loi, il fallait 25 membres pour constituer une association cultuelle nationale. Chaque temple devient donc une association. En 1929, la création d'une Caisse centrale à Paris donna aux Antoinistes français une autonomie matérielle par rapport à la direction belge. En 1931, la Mère se retire complètement des affaires françaises. En 1945, les associations locales vendirent leur temple à l'Union nationale des cultes antoinistes, et en 1958, le nombre de lieux de culte ayant atteint le chiffre fatidique de 25, les associations cultuelles locales furent dissoutes. L'union se transforma en une Association cultuelle antoiniste du collège des desservants de France.

        Le titre de Représentant du Père ne sera porté en France qu'à partir de 1988, date à laquelle les statuts sociaux du Culte Antoiniste change, et de Association cultuelle antoiniste du collège des desservants de France, ou Cultuelle antoiniste de France (avec le frère Albert Jeannin comme Secrétaire Moral du Collège des Desservants de France), il devient Culte antoiniste. L'élection du Représentant s'effectue à la majorité des deux tiers des desservants en exercice. Le temple où le Secrétaire moral (ou Représentant du Père) officie devient le 'centre moral'. C'est actuellement le temple de Paris-rue Vergniaud où se trouve la soeur Dambax (Régis Dericquebourg, p.150-156).

        En Belgique, ce n'est pas le Desservant (ou l'occupant) du temple qui peut être Représentant du Père.
        A la désincarnation de Mère, le Frère Joseph Nihoul devient Représentant du Père ad intérim, en 1940. On procéda à un vote à la simple majorité, après la guerre. (Debouxhtay, 1945, p.5). Il passa la suite au père de soeur Ghislaine Dumont.
        A la désincarnation du Père de soeur Dumont, n'ayant pas de desservant à Jemeppe, il ne pouvait y avoir de Représentant du Père. Puis soeur Marie-Thérère fut desservant du temple de Jemeppe, et soeur Ghilaisne Dumont devint Desservante du Père pour la Belgique en 1985.
        La situation actuelle est identique : soeur Marie-Thérèse, présentie pour être Représentante, déclina cette charge pour rester desservante du temple de Jemeppe. Il n'y a donc pour l'instant plus de desservant. Un vote se déroulera le moment venu pour en choisir un.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Robert PIERREFEU
    Lundi 8 Mars 2010 à 10:05
    Les Représentants du PERE
    Quelques précisions pour la France : en réalité c'est en 1962 que les statuts définitifs de la transformation de l'Union des Associations Cultuelles antoinistes de France en "Association Cultuelle Antoiniste du Collège des Desservants de France"(en abrégé "Cultuelle Antoiniste de France")seront déposés. Frère Jeannin en restera le Secrétaire Moral jusqu'à sa désincarnation en 1970, son épouse, Soeur Jeannin lui succèdera également jusqu'à sa désincarnation . Puis ce sera Frère Mouchet de 1974 à 1982 qui sera remplacé par Frère Dambax. En 1988, la Cultuelle Antoiniste de France change de titre par modification de ses statuts, devient Culte Antoiniste et Frère Dambax, Représentant du Père en France. A sa désincarnation, sa fille Soeur Dambax lui succède.(Frère et Soeur Jeannin ainsi que Frère Mouchet ont été Desservants du Temple du Pré-St-Gervais et Frère Dambax celui du Temple de la Rue Vergniaud comme Soeur Dambax actuellement.) Avec mes bonnes pensées fraternelles.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :