• Oomoto, secte shinto japonaise

    Un beau jour de 1892 au Japon, Deguchi Nao (1836-1918), une femme habituellement paisible, se trouve soudainement saisie, tel un médium, par l'esprit du Kami* Konjin (Voir Konkokyo).

    Sa famille la croyant dérangée mentalement, l'enferma dans une chambre. Deguchi parvint malgré cela à inscrire sur un mur avec un ongle les messages du Kami*. C'est ainsi que débuta la rédaction de l'Ofudesaki que Nao transcrivit en transe médiumnique jusqu'à la fin de ses jours, alors qu'elle était quasiment illettrée. Deguchi Onisaburo (1871-1948), né sous le nom d' Ueda kisaburo, fut adopté à l'âge adulte par la famille Deguchi. Lui aussi spirite, il réécrivit l'Ofudesaki dans un japonais littéraire intitulé Omoto Shinyu. Il transmettra aussi oralement le récit de ses expériences mystiques et les enseignements spirituels relatifs au monde des esprits. Les écrivains d'Omoto prendront note de ses enseignements et les publieront au travers d'une série de 81 volumes, le Reikai Monogatari (Histoire du monde spirituel). Ce sont là tous les écrits sacrés d'Omoto. Ces messages célestes enseignent qu'il est impératif de réformer le monde visible. Cette doctrine se heurta au gouvernement japonais d'avant-guerre. En 1921, les dirigeants d'Omoto furent arrêtés, pour être ensuite libérés à l'occasion de l'amnistie générale lorsque l'Empereur Showa accéda au pouvoir en 1926. En 1935, les dirigeants d'Omoto furent à nouveau emprisonnés, leurs lieux de cultes détruits, leurs biens saisis et leur organisation dissoute. Un certain nombre de ceux qui étaient adeptes ou sympathisants d'Omoto proclamèrent avoir reçu de nouvelles révélations du monde spirituel, et certains fondèrent de nouveaux mouvements, dont parmi les plus importants étaient : ANANAIKYO*, BYAKKO SHINKOKAI*, SAICHO NO IE* et SEKAI KYUSEIKYO*.

    Grâce aux écrits d'Onisaburo, à sa spiritualité et à son habile sens de l'organisation, des gens de toutes les couches sociales rallièrent Omoto.

    Actuellement, il y aurait plus de 180 000 membres d'Omoto, dont le quartier général est situé à Kameoka près de Kyoto. La succession a été assurée jusqu'à nos jours par des femmes de la lignée de Deguchi.

    source : http://www.info-sectes.org/gemppi/japon.htm


    La secte Ōmoto (大本教, Ōmoto-kyō) a été fondée au Japon en 1892 par Nao Deguchi, sur le culte du dieu Konjin (elle tend cependant vers une reconnaissance des kamis). Le leader le plus charismatique en fut le gendre de Nao, l'excentrique Deguchi Onisaburo. Depuis 2001, la secte est dirigée par Kurenai Deguchi (le 5e leader de son histoire).

    De 1925 jusqu'en 1933, la secte envoya des missionnaires en Europe pour recruter des adeptes en disant que Deguchi Inisaburo serait le Messie qui unifierait le monde.

    La secte reconnaît d'autres dieux comme Ookunitokotachi, Ushitora et Hitsujisaru. La secte considère aussi Ludwik Lejzer Zamenhof, le fondateur de l'esperanto comme un Dieu. Cependant tous ces dieux seraient les différentes aspects d'un seul.

    Le sympathisant le plus connu de la secte est le fondateur de l'aïkido, Morihei Ueshiba.

    Les deux principaux complexes religieux de la secte sont le Baisho-en à Ayabe et le Ten'on-kyo à Kameoka.

    source : wikipedia

    Q-Quelle est la base de la doctrine Oomoto ?
    R-Dieu est l'esprit qui imprègne l'univers tout entier, et l'homme est au centre du fonctionnement du ciel et de la terre. Quand Dieu et l'homme deviennent UN, une puissance infinie deviendra manifeste.
    Q-Quelle est l'essence des croyances Oomoto ?
    R-Dieu, avec l'aide de l'homme, s'emploie à purifier et à reconstruire le monde. Lorsque cette tâche est accomplie, Dieu, l'homme, et tous de la nature existent en paix sur terre et dans le monde spirituel.

    source : http://www.oomoto.or.jp/English/enDokt/dokt-en.html


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :