• Position durant la lecture et l'opération

        Personne ne vous en voudra si vous restez assis ou si vous tardez à vous lever au moment de l'Opération ou du recueillement. On sait par expérience que la pression du groupe pousse insensiblement une personne seule à suivre ce que les autres font.
        Cependant il est d'usage avant de s'assoir de rester un moment debout pour se recueillir (on peut lire l'Auréole la Conscience). Ensuite c'est assez simple, vous vous levez quand le desservant et les costumés se lèvent et vous pouvez rester assis quand ils restent assis. Au moment de l'Opération et d'un recueillement, on sera debout (c'est un moment solennel, souvenons-nous que le Père marque alors sa présence, c'est le moment de réellement se concentrer sur son Moi intérieur, sa Conscience). Pour la lecture, on est assis.
        L'Opération est annoncé par trois coups de sonnette.
        À mon avis, le nombre des coup de sonnettes a été établi dans un sens pratique : premier coup, on sort de son recueillement, deuxième coup, on sait qu'on doit se lever, troisième coup, on est debout. En France, il est d'usage de dire que les trois coups signifie : .... AMOUR .... INTELLIGENCE .... CONSCIENCE.... On se lève, au troisième coup. À ce moment, le desservant sort de son cabinet de consultation et monte à la grande tribune.
        En France, il y a encore une lecture après l'Opération, généralement elle est courte et on reste alors debout. On peut y faire également après cela une annonce spéciale (en générale celui qui fait le porche) : fête du Père, de Mère, du 15 août, ou l'anniversaire d'un temple pour ses 50 ans ou ses 100 ans d'existence...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :