• Premier goupe de lecture à Bruxelles

    LE GROUPE DE BRUXELLES

                  Local : 30, rue Saint-Georges.

    Fidèle adepte d'Antoine le Généreux, j'ai ressenti un bonheur de voir naître et grandir notre groupe.

    Il commença, il y a deux ans à peine. A la première lecture nous n'étions que deux, le lecteur et la dame de la maison ; à la seconde il y avait un auditeur, à la troisième, deux et cela ne fit qu'augmenter ainsi jusqu'au jour où l'on dut avoir recours à un plus grand emplacement. Grâce à ceux qui ont désormais consacré leur vie à cette oeuvre humanitaire, nous voici installés, depuis dix mois, rue Saint-Georges, 30. De jour en jour, le nombre des adeptes augmente et actuellement notre groupe est très important ; la plupart appartiennent à la meilleure bourgeoisie et parmi eux nous remarquons beaucoup d'intellectuels, professeurs, philosophes, tous, toujours assidûment fidèles, venant prendre place bien avant l'heure et attendant dans le plus grand silence.

    Pas un mot, pas le plus léger bruit !

    Aussitôt que la lecture commence, le silence a fait place au plus grand recueillement. On sent que le lecteur, avec beaucoup de calme et de clarté, veut convaincre ceux qui l'écoutent, et la parole de notre Père répand dans toutes ces âmes ce baume qu'elles viennent Lui demander et que seul, Il sait leur donner.

    On se sent frères, réunis dans une même pensée, travaillant pour la même cause. On a enfin compris que le vrai bonheur est dans la pratique de la loi d'amour et de charité que notre Père nous a révélée et dont Il nous donne un si grand exemple.

    La lecture terminée, chacun se retire avec le même recueillement et dans le même silence.

    Il est vraiment heureux et consolant pour ceux qui ont la tâche si difficile de contribuer à cette oeuvre, de voir notre groupe augmenter si rapidement, et cela, dans un centre aussi mondain que Bruxelles, où la foi semble anéantie sous le poids de tant de luxe et de plaisirs, ce qui donne libre cours au matérialisme.

    C'est ce qui, au début, nous faisait douter d'une réussite aussi prompte maintenant nous sommes rassurés ; nous avons même acquis la certitude qu'il y a encore, ici, beaucoup d'êtres sensibles à la morale et désireux non seulement d'étudier l'Enseignement de Antoine surnommé le Généreux, mais surtout de le mettre en pratique par leur sincérité et leur dévouement.

                             Un adepte.

    source : extraits des Unitifs


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :