• Une Antoiniste à Dinant (Le Bruxellois, 28 octobre 1915)

    Antoinistes à Dinant

        Atteinte à la liberté de travail. – Il y a quelques jours, une jeune fille de Leffe était mise à la porte de l’ouvroir par la direction parce que, appartenant au culte antoiniste, elle ne priait pas comme ses compagnes. Cette jeune fille n’ayant pas les mêmes idées que la directrice, n’a donc pas le droit de gagner son pain. C’est une violation flagrante de la liberté de travail qu’il y a lieu de signaler au Comité National de Secours et d’Alimentation. Copère.

    Le Bruxellois, 28 octobre 1915


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :