• Vu, 2 janvier 1929 - N° 42

    Vu, 2 janvier 1929 - N° 42

    Auteur : Henri Danjou (Directeur de la publication Lucien Vogel)
    Titre : Les religions secrètes de Paris
    Édition : Magazine Vu N° 42 – 2 janvier 1929 – 20 pages

     

    Vu, 2 janvier 1929 - N° 42Vu, 2 janvier 1929 - N° 42

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Extrait :

        Entrons dans le Temple Antoiniste. C'est rue Vergniaud, dans un décor d'usine et de maisons lépreuses, une église de village et, comme au village, toutes les vieilles femmes du quartier discutent de leurs affaires devant le portail. L'une d'elles porte dans ses bras un être étrange, un enfant maladif, dont les membres sont affreusement contournés. Les saurs laïques qui les accueillent ont un horrible bonnet noir. A l'intérieur du Temple, une lumière verte tamise des vitraux et donne aux gens un aspect cadavérique. Cette foi nouvelle a ses peintres primitifs : des maximes en lettres énormes sur des panneaux noirâtres, un portrait en pied du père Antoine s’appuyant sur l’arbre de la Science du Bien et du Mal en témoignent…
        Là, on vient pour guérir… Un frère, tailleur d’habits de son état, qui a revêtu une soutanelle noire, monte en chaire et lit les enseignements du Père. Il enseigne la Révélation que Dieu envoya à l’humble ouvrier Antoine, « Le Père », lorsque celui-ci vers la quarante-deuxième année de son âge se trouva guéri d’une terrible maladie d’estomac par la puissance de la prière… Mais quel est donc ce mouvement à la fin de la cérémonie ? Des femmes en noir, des frères vêtus de soutanelles, coiffés de haut de forme tronqués, suivent un cercueil recouvert d’un drap vert… C’est un enterrement. Maintenant un Antoiniste repose au sein de Dieu à la droite du « Père ».


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :