• Enseignement par Antoine le Guérisseur (exemple de borchure des Vignerons du Seigneur)

    Enseignement par Antoine le Guérisseur (Vignerons du Seigneur)

    Enseignement par Antoine le Guérisseur (Vignerons du Seigneur)

     

    TEMPLE d'Antoine le Guérisseur

     

        « En vérité, en vérité, je vous le dis : Celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais et il en fera même de plus grandes, parce que je m'en vais à mon Père. » (Evangile St-Jean, ch. 14, v. 12.)
        Ce serait faire erreur que de prendre cet enseignement à la lettre. Sachons bien que notre croyance en Jésus-Christ ne nous confère nullement la puissance de faire les œuvres qu'il a faites, mais nous pouvons acquérir cette puissance dans la pratique de ses enseignements. Voilà ce que Jésus a enseigné et déjà ses apôtres, il reproche leur manque de foi, nonobstant le peu de temps que ceux-ci le suivaient : « Si vous aviez la foi comme un grain de sénevé, leur dit-il, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d'ici-là, et elle s'y transporterait, et rien ne vous serait impossible » (St-Mathieu, ch. 17, v. de 14 à 19.)
        Ce langage symbolique nous fait comprendre que les disciples de Jésus n'observaient pas toujours ses enseignements.
        Il faut posséder la foi pour comprendre la foi.
        Jésus ne dit pas que la croyance seule suffit pour être sauvé mais, il donne dans ses enseignements les moyens d'acquérir la foi : « Ceux qui me disent : Seigneur ! Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seulement entrera qui fait la volonté de mon père qui est dans les cieux. » (Evangile St-Mathieu, ch. VII., v. 22.)
        Il nous la révèle comme une puissance acquise par la pratique de la loi d'amour qui permet à celui qui la possède de penser et d'agir avec certitude suivant son élévation morale. Nous qui croyons avoir la foi, ne serions-nous pas grandement embarrassés s'il nous fallait la prouver comme Jésus l'a enseignée ? Ne serions-nous pas confus d'avoir aussi laissé à désirer dans la pratique de ses enseignements ?
        Quand nous comprendrons ces enseignements de Jésus nous saurons que l'amour naît de la foi, car sans la foi on ne peut avoir de l'amour et sans amour comment aimer son prochain ?
        Sans la foi, on ne peut être sauvé, on ne peut entrer dans le royaume des cieux.
        C'est cependant au royaume des cieux que Jésus nous convie par la pratique de ses enseignements, c'est le seul moyen de jouir du bonheur promis.
        Voyons ce qu'il répond au docteur de la loi qui lui pose cette question : « Maître, que faut-il que je fasse pour posséder la vie éternelle ? – Qu'y a-t-il d'écrit dans la loi, lui dit Jésus, qu'y lisez-vous ? » Il répondit : « Vous aimerez le Seigneur, votre Dieu, de tout votre cœur, de toute votre âme, de toutes vos forces et de tout votre esprit, et votre prochain comme vous même. »
        – « Vous avez fort bien répondu, reprit Jésus, faites cela et vous vivrez. »
        Sachant qu'on ne peut vraiment aimer Dieu sans aimer son prochain ni aimer son prochain sans aimer Dieu, Jésus a donné les moyens d'acquérir l'amour.
        La foi est à ce prix et tous nous pouvons l'acquérir.
        Ne croyons pas qu'il y ait d'autre religion, puisque la loi et les prophètes sont renfermés dans ces deux commandements. (Evangile St-Mathieu, ch. 22, v. de 34 à 40.)

     

        Rendez la santé aux malades, ressuscitez les morts, guérissez les lépreux, chassez les démons. Donnez gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement. (Evangile St-Mathieu, ch. 10, v. 8.)

     

     

     

     

     

    LA FOI

     

        La foi par laquelle Jésus obtenait toutes ses guérisons ne doit pas être considérée comme une faveur donnée à certains hommes privilégiés, elle est plutôt la récompense de tous ceux qui pratiquent la loi d'amour et de charité. Il ne faut pas confondre la foi acquise par le travail moral avec celle que nous appelons la croyance en Dieu.
        Croire en Dieu sans pratiquer ses lois ne nous sert à rien qu'à nous rendre encore plus coupable que celui qui n'y croit pas.
       Celui qui a le désir d'acquérir la foi doit comprendre que la prière est plutôt dans les actes que dans les paroles et prendre pour exemple celui qui a dit : « Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent et vous persécutent. »
        Pour être vraiment chrétien, il faut voir dans ses ennemis Dieu lui-même ; ne pas aimer ses ennemis, c'est ne pas aimer Dieu, car c'est l'amour que nous avons pour nos ennemis qui nous rend dignes de le servir, c'est le seul amour qui nous fait vraiment aimer, parce qu'il est pur et de vérité. (I)

     

        Rappelons-nous cette belle maxime : « SAVOIR TOUT, C'EST TOUT PARDONNER ».

     

     

     

    (I) Livre : ENSEIGNEMENT par Antoine le Guérisseur
                  de JEMEPPE-SUR-MEUSE (Belgique).

     

    Ce livre est en vente chez M :

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :