• La foi d'un Antoiniste (le Messin 25 juillet 1912)

    La foi d'un Antoiniste

     

        La foi d'un Antoiniste”

        Nous avons conté comment, sous prétexte d'« antoinisme », Leclercq et sa compagne avaient laissé mourir faute de soins leur petite fille. Voici la lettre trouvée par le commissaire de police dans le logis des deux prévenus. Elle fut écrite quelques heures avant son arrestation par Leclercq pour être adressée au successeur du père Antoine :
                 « Bon père,
        Le commissaire va venir dans quelques instants au sujet de la mort de ma petite fille, que le Très Haut, malgré nos prières, a voulu rappeler auprès de lui. L'on me reproche de ne pas avoir appelé le médecin. Ces ignorants ne savent pas que seule la foi peut sauver les malades quand Dieu le permet.
        Unissons nos prières pour que je sorte victorieux de l'épreuve à laquelle je vais être soumis.
        Que la volonté du Tout-Puissant soit faite ! »

    Le Messin, 25 juillet 1912


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :