• Paris - rue Vergniaud / rue Wurtz (1913) - Centre moral

    Paris - rue Vergniaud / rue Wurtz (1913) - Centre moral

    Adresse : 34, rue Vergniaud (au coin avec le 1, rue Wurtz) - 75013 Paris


    Agrandir le plan

    Style : Néo-Roman, éclectisme

    Architecte : Julien Flegenheimer

    Panneau : Lecture de l'Enseignement du Père, le dimanche à 10 heures et tous les jours à 19 heures, excepté le samedi. Opération au nom du Père, les cinq premiers jours de la semaine à 10 heures. Le temple est ouvert du matin au soir aux personnes souffrantes. Tout le monde est reçu gratuitement

    Temple avec photos

    Date de consécration (par Mère) : 26 octobre 1913

    Anecdote : c'est le tout premier temple français. Il y aura 3 autres consécrations par Mère cette année-là : Souvret, Monaco et la salle de lecture de Spa qui deviendra un temple en 1931.
    On retrouve une galerie à l'intérieur comme à Jemeppe.
    Ce temple est le Centre Moral de France.

  • La cathédrale antoiniste (Le Père Antoine guérit toujours, in L'Œuvre, 10 juin 1943)

    issu de l'article "Le Père Antoine guérit toujours" (L'Œuvre, 10 juin 1943)


    votre commentaire
  • Culte Antoiniste - rue Wurtz, vers 1970 (Le PARIS la nuit de Michel Cabaud)(Focale 4, hiver 1997)

     

    source : Le PARIS la nuit de Michel Cabaud (in Focale 4, hiver 1997)


    votre commentaire
  • Temple antoiniste

     Culte antoiniste, rue Vergniaux (butte-aux-cailles.com)Culte antoiniste, rue Vergniaux (butte-aux-cailles.com)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     
    Ce temple est situé à l'angle de la rue Vergniaud et de la rue Wurtz (Paris 13e).

    Le culte antoiniste, fréquemment appelé antoinisme, est un culte d'inspiration chrétienne fondé en 1910 par le Wallon Louis-Joseph Antoine (1846-1912) à Jemeppe-sur-Meuse (province de Liège en Belgique).

    Élevé dans la foi catholique, Antoine, le fondateur, travaille à la Société anonyme des Charbonnages de Gosson-Kessales dans sa jeunesse, d'abord comme mineur puis comme métallurgiste. En 1896, il explique ses opinions dans un ouvrage et se découvre des dons de guérison, rassemblant alors de nombreux disciples. En 1906, il lance sa propre structure religieuse, puis publie trois livres expliquant sa foi et dédicace le premier temple antoiniste. Après sa mort en 1912, sa femme Catherine établit un culte centralisé autour de la personne de son mari et de nouvelles règles au niveau de l'organisation.
    Les croyances antoinistes combinent des éléments de catholicisme, de réincarnation, et de guérison.

    Simples et brefs, les services religieux pratiqués dans les temples se composent de deux formes de culte : « L'Opération générale » et « La Lecture ». Les membres qui les dirigent portent un costume noir. Les temples sont aussi les lieux des consultations d'un guérisseur par les personnes qui désirent obtenir une requête, souvent liée à des questions de santé. Les célébrations incluent les fêtes chrétiennes et trois autres jours spéciaux dédiés respectivement à Antoine, à Catherine et à la consécration du premier temple. Reconnue fondation d'utilité publique en Belgique et association cultuelle en France, la religion est dirigée par un collège composé des membres appelés « desservants » et est financée par des dons anonymes. En France, la classification comme secte du culte antoiniste dans le rapport parlementaire de 1995 fut critiquée par les sociologues qui ont étudié le groupe religieux, et plusieurs acteurs de la lutte contre les sectes ont déclaré ne pas avoir relevé de dérives sectaires.

    Découvrez le site de l'
    antoinisme

    Copyright photos de cette page : Claire Cornic

     

    Source : http://www.butte-aux-cailles.com/eglises-butte-aux-cailles.htm


    votre commentaire
  • 1, rue Wurtz - Paris 1876-1939, les permis de construire (arnaudl.github.io)

    1, rue Wurtz
    Association cultuelle antoiniste de Paris,  demeurant
    (pas d'architecte)
    Surélévation 1 étage d'habitation
    8 février 1936

    source : arnaudl.github.io


    votre commentaire