•  


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • source : cartocit1.wallonie.be


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • SOUVRET, commune du canton et à 1 lieue 1/4 N. de Fontaine-l'Evéque, de l'arrondissement et à 1 lieue 3/4 0. de Charleroy, et à 7 lieues 1/4 E. du chef-lieu de la province.

    Elle est bornée an N. par la commune de Courcelles, a l'Е. par celles de Jumetz et Roux, an S. par le territoire de Monceau-sur-Sambre, et à l'O. par celui de Forchies-la-Marche.

    Cette commune ne comprend que son chef-lieu.

    Hydrographie : Un affluent du Piéton prend sa source sur le territoire ; il traverse le village et donne le mouvement à un moulin à farine. Il y a plusieurs petits étangs.

    sol : Elevé et plat, coupé par un grand nombre de coteaux. Le terrain est généralement argilo-sablonneux.

    Agriculture : Année commune on récolte six cent vingt-cinq rasières de froment, quatre cent cinquante de seigle, cinq-cents d'escourgeon, mille-quatre-vingts d'avoine, cinq cents de féveroles, cent quatre-vingts de pois, cent cinq de vesce, trois mille cinq cents de pommes de terre, quarante-cinq mille bottes de trèfle de cinq livres chacune, trois cents rasières de pommes de bonne qualité, moins de poires ; très-peu de fruits à noyau. — Prairies. potagers, houblonnières et vergers en petit nombre. — Point de bois ; il y a seulement une aulnaie d'une faible contenance. La culture des terres ne laisse rien à désirer. On remarque sur quelques point de petites parcelles de marais ou bas-prêt qu'on ne pourrait dessécher avec fruit. Il y a douze fermes. On comptait, eu 1830, quatre-vingts chevaux, quarante-cinq poulains, quatre-vingt-cinq bêles à cornes, quarante veaux, quatre-vingt-dix porcs, cent quatre-vingts moutons. Les basse-cours sont peuplées de poules, de pigeons, de canards. — Lièvres et perdrix en assez grand nombre. — Beurre et freinage.

    Population : Mille douze habitans, dont cinq cent vingt-cinq du sexe masculin et quatre cent quatre-vingt-sept du sexe féminin. En 1829, il y a eu trente-trois naissances, dix-huit garçons et quinze filles ; et trente-trois décès, quinze hommes et dix-huit femmes. Le nombre de mariages s'élève annuellement à sept ou huit.

    Habitations : Cette commune renferme deux cent vingt-deux maisons bâties en pierres et briques, couvertes partie en ardoises, partie en pannes et la plupart en chaume. Il y a une église et une école primaire.

    Commerce et Industrie : L'industrie agricole est une des principales ressource des habitans de cette commune. Un grand nombre d'individus de la classe ouvrière exercent au dehors les professions de cloutiers et briquetiers. Il y a deux moulin mus par vent, une brasserie et neuf distilleries agricoles de pommes de terre. — Quatre maréchaux ferrans, un charron, deux tonneliers, un bourrelier, un cirier.

    Routes et Chemins : Les chemins vicinaux sont praticables en toutes saisons.


    Dictionnaire géographique de la province de Hainaut (Philippe Vandermaelen) - 1833


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique