• Influences de la doctrine antoiniste

        Nous allons ici essayer d'ébaucher les différentes influences dont Louis Antoine a pu s'inspirer pour forger sa doctrine.

        Il semble que l'occultisme ait jouer un rôle important, non directement, mais par l'intermédiaire de la doctrine spirite d'Allan Kardec.
        Dans cet occultisme, on rencontre comme premiers penseurs Emanuel Swedenborg (1688 - 1772) et Franz-Anton Mesmer (1734 - 1815). Après la mort de Swedenborg, sa pensée inspira diverses mouvances religieuses ou maçonniques, quant à Mesmer, il fut à l'origine du magnétisme animale, ancêtre de l'hypnose et de l'autosuggestion. Paracelse (1493 - 1541) influença les deux.
        Evoquons aussi Jean-Baptiste van Helmont, alchimiste et médecin né à Bruxelles en 1579 et mort à Vilvorde en 1644, pour qui l'eau était l'élément unique et universel.

        Quand meurt Mesmer, commence le spiritisme, résurgence de la croyance ancestrale en l’existence, les manifestations et l'enseignement des « Esprits ». De nombreux mystiques seront proches en pensées au cours du XIXe siècle (Emile Catzeflis, le Maître Philippe de Lyon, Sédir...).
        Allan Kardec (1804 - 1869) est le fondateur de la doctrine spirite, il développera la morale, mais n'abandonnera pas la pratique. Léon Denis (1846 - 1927) est un des ces successeurs, il rencontrera Louis Antoine et lui offrira Le Christ guérissant, encore visible dans la salle du Conseil d'Administration du Temple de Jemeppe. On dit que c'est en lisant Dans l'invisible, Spiritisme et médiumnité, de cet auteur, que Louis Antoine compris l'inutilité des passes, et ne s'appuya que sur la foi pour la guérison.
        Helena Blavatsky (1831 - 1891), empreinte d'occultisme, elle voyagea beaucoup à la découverte de spiritualités orientales. Elle termine son livre le plus connu, La Doctrine Secrète à Ostende. Elle est l'instigatrice du théosophisme, et certainement à l'origine d'une certaine influence des pensées hindouiste, bouddhiste... dans le spiritisme.
        Cependant n'oublions pas que l'orientalisme était à l'époque un courant à la mode. Elle ne fut certainement pas la seule à y puiser (Victor Hugo est l'auteur des Orientales, et il essaya de communiquer avec sa fille au moyen du spiritisme). Citons Emile Besson, Marc Haven, et l'inventeur de l'espéranto, Ludvik Zamenhof, dont la fille deviendra baha'ie, et signalons que l'espéranto est encore une langue officielle de nombreux milieux spirites.
        Les femmes, réputées bonnes médiums, avaient une place importante dans le spiritisme.

        De son voyage en Allemagne, Pierre Debouxhtay évoque une hypothèse de l'abbé Brabant. Selon lui Antoine, pendant son séjour aurait eu connaissance des théories de Hegel (1770 - 1831), qui constitueraient le fondement de la révélation antoiniste. Pierre Debouxhtay émet un doute sérieux sur cette hypothèse. En effet, l'abbé Brabant est catholique et Hegel est critique envers le christianisme. Cependant ses influences sont l'enseignement de Jésus, Jakob Böhme (ou Boehme), mystique allemand, et la théologie protestante. On peut penser que ces idées pouvaient intéresser Louis Antoine, mais pas lui forger sa doctrine entière.

        De son voyage en Russie, Pierre Debouxhtay semble plus proche de penser, comme Paul Wyss, pasteur protestant, que Louis Antoine, lors d'un voyage dans le Sud de la Russie (l'usine métallurgique de Taganrog appartenant à Cockerill peut expliquer ce voyage) aurait été en contact avec les Doukhobores ou les lutteurs de l'esprit. Robert Vivier, raconte cet épisode également (p.132-135 dans les Editions Labor). En effet, la communion de pensée est frappante. Ces sectes russes ont en commun différentes pratiques : ascétisme, végétarisme, dualisme corps satanique/âme divine et doute/foi, amour de Dieu, dieu est la conscience dans l'homme, place de la femme majorée, refus des institutions, perfectionnement moral. L'influence de Soutaïeff était important à l'époque, Léon Tolstoï (1828 - 1910) s'en rapprocha à la fin de sa vie. Lui-même végétarien, proche de Ganghi et espérantiste convaincu.

        Avant d'être spirite, Louis Antoine était catholique. Il approfondira sa connaissance du texte biblique avec les séances moralisatrices du dimanche. De plus, selon Régis Dericquebourg, certaines phrases de la Genèse selon le spiritisme, d'Allan Kardec sont très proches de l'Enseignement.

        Régis Dericquebourg rapproche la façon de prier des Antoinistes aux façons des Quakers. En effet, comme religion mystique, elle voit une perception immédiate que l'homme a de la volonté divine. De plus, certains Quakers professent également une autre religion, comme le judaïsme, l'islam ou le bouddhisme. Ils se refusent le prosélytisme. On pense que l'influence que ce courant a eu sur le protestantisme américain est importante et en cela, il a pu influencer le spiritisme des débuts.

        Régis Dericquebourg parle d'une influence d'Henri Bergson (1859 - 1941), mais précise que "le Père et la plupart de ses disciples n'avaient pas lu Bergson. On peut toutefois penser que ces idées étaient diffusées sous forme d'une vulgate qui circulait dans les groupes qui se préoccupaient de spiritualité." (p.52) En effet, la liberté, la conscience, le rapport âme/corps et la matière sous forme de durée et mouvement sont au centre de sa pensée philosophique. Il fut influencé par George Berkeley, le maître de l'immatérialisme.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :