• Tel-Aviv, première capitale d'Israël. Tel-Aviv, surgie du désert. Tel-Aviv, la moderne, la laïque, face à Jérusalem, l'ancienne, la pieuse. Tel-Aviv, l'utopique, qui fut pensée, rêvée, écrite, avant d'être bâtie.
    Sur quel terrain la ville a-t-elle érigée ? À quoi ressemblait-elle il y a cent ans ? Pour la première fois publiés et rassemblés dans un recueil, les plans, projets, ébauches, maquettes évoquent une grande histoire inédite. Ils racontent, avec les photos d'époque, comment, à partir d'origines contrastées et de terroirs bigarrés s'est constitué une ville, un territoire, et quels rêves et conflits ont orienté cette épopée, avant même la création de l'État d'Israël.
    Architecte, docteur en Études urbaines, aménagement et urbanisme , enseignante à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, Catherine Weill-Rochant s'est spécialisée dans l'étude des villes et la restauration du patrimoine architectural et urbain.

    Catherine Weill-Rochant, Atlas de Tel-Aviv 1908-2008
    CNRS Editions, Architecture/Urbanisme, Géographie, 2008


    votre commentaire
  •     Nous faisons donc partie de quatre éléments : la vie, l'amour, la spiritualité et la matière. La vie est la conséquence de la l'amour, elle en est inséparable, elle se spiritualise, ensuite s'incarne en la matière. Arrivée à ce point, elle reprend le chemin qui la reconduit à l'amour ; elle surmonte d'abord le côté terrestre puis reste un grand laps de temps dans la spiritualité, plus longtemps encore que dans la matière ; elle surmonte également l'état spirituel, s'établissant graduellement en l'amour pur, comme nous l'avons vu dans l'Unité de l'ensemble, révélé dans le couronnement.

    Le Couronnement de l'OEuvre révélée, Cause, développement & perfectionnement de l'être, p.LXXI


    votre commentaire
  •     L'idée d'un kibboutz "en ville" a surgi il y a près de deux décades comme réponse à la crise des kibboutzim des "campagnes" et aux interrogations sur l'avenir de la société israélienne. Le principe reste fondamentalement le même que pour le kibboutz originel : des personnes mettent en commun leurs moyens et leurs revenus et répartissent ensuite l'usufruit selon les besoins de chacun. Ce qui a changé, c'est la volonté d'ouverture sur le reste de la société qui anime ces nouvelles expériences sociales. Là où le kibboutz classique se préoccupait avant tout de ses membres au risque de se refermer sur lui-même, les kibboutzim en ville se sont implantés dans des quartiers difficiles avec le but de venir en aide à la population qui y vit.
    [...]
        Mais c'est en même temps beaucoup du fait de la critique sociale en acte que ces expériences représentent. Elles montrent que les valeurs de l'être ensemble peuvent être plus attractives et bien plus profondes que celles de l'avoir individuel et de la bataille solitaire du chacun pour soi. Elles montrent que la solidarité avec les exclus et les démunis peut s'organiser de manière plus digne et plus efficace que par l'Etat-providence.
        La motivation politique essentielle des membres de ces kibboutzim urbains, qui est à l'évidence le dévouement à une communauté ici élargie  au tissu sociétal environnant, s'impose tout naturellement comme supérieur à la motivation habituelle du travail ans la société salariale, à savoir l'appât du salaire pour pouvoir gérer sa vie individuelle.
    [...]
        L'invention du kibboutz en ville ne se situe pas en Israël par hasard. Elle doit beaucoup à la culture judaïque qui suppose que la communion avec le monde d'en haut s'exprime avant tout dans le rapport à l'autre et que le "faire" prévaut sur la croyance. L'expérience du kibboutz urbain est pourtant à portée universelle et peut parfaitement être transposée dans d'autres sociétés.

            Claude Berger, Le kibboutz est mort, vive le kibboutz urbain !, p.93-95
            in Le meilleur des mondes n°6, Spécial Israël, 60e anniversaire, Denoël, printemps 2008


    1 commentaire
  • Sourate :76. L'homme (Al-Insan)
    Traduction Muhammad Hamidullah : Attention, ceci est une traduction approximative, donc une altération de la Révélation. Nous vous conseillons donc de vous rapporter au texte en arabe.

    # 76:1: S'est-il écoulé pour l'homme un laps de temps durant lequel il n'était même pas une chose mentionnable?
    # 76:2: En effet, Nous avons créé l'homme d'une goutte de sperme mélangé [aux composantes diverses] pour le mettre à l'épreuve. [C'est pourquoi] Nous l'avons fait entendant et voyant.
    # 76:3: Nous l'avons guidé dans le chemin, - qu'il soit reconnaissant ou ingrat -
    # 76:4: Nous avons préparé pour les infidèles des chaînes, des carcans et une fournaise ardente.
    # 76:5: Les vertueux boiront d'une coupe dont le mélange sera de camphre,
    # 76:6: d'une source de laquelle boiront les serviteurs d'Allah et ils la feront jaillir en abondance..
    # 76:7: Ils accomplissent leurs voeux et ils redoutent un jour dont le mal s'étendra partout.
    # 76:8: et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l'orphelin et au prisonnier,
    # 76:9: (disant): "C'est pour le visage d'Allah que nous vous nourrissons: nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude.
    # 76:10: Nous redoutons, de notre Seigneur, un jour terrible et catastrophique".
    # 76:11: Allah les protégera donc du mal de ce jour-là, et leur fera rencontrer la splendeur et la joie,
    # 76:12: et les rétribuera pour ce qu'ils auront enduré, en leur donnant le Paradis et des [vêtements] de soie,
    # 76:13: ils y seront accoudés sur des divans, n'y voyant ni soleil ni froid glacial.
    # 76:14: Ses ombrages les couvriront de près, et ses fruits inclinés bien-bas [à portée de leurs mains].
    # 76:15: Et l'on fera circuler parmi eux des récipients d'argent et des coupes cristallines,
    # 76:16: en cristal d'argent, dont le contenu a été savamment dosé.
    # 76:17: Et là, ils seront abreuvés d'une coupe dont le mélange sera de gingembre,
    # 76:18: puisé là-dedans à une source qui s'appelle Salsabil.
    # 76:19: Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées.
    # 76:20: Et quand tu regarderas là-bas, tu verras un délice et un vaste royaume.
    # 76:21: Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d'argent. Et leur Seigneur les abreuvera d'une boisson très pure.
    # 76:22: Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu.
    # 76:23: En vérité c'est Nous qui avons fait descendre sur toi le Coran graduellement.
    # 76:24: Endure donc ce que ton Seigneur a décrété, et n'obéis ni au pécheur, parmi eux, ni au grand mécréant.
    # 76:25: Et invoque le nom de ton Seigneur, matin et après-midi;
    # 76:26: et prosterne-toi devant Lui une partie de la nuit; et glorifie Le de longues [heures] pendant la nuit.
    # 76:27: Ces gens-là aiment [la vie] éphémère (la vie sur terre) et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement].
    # 76:28: C'est Nous qui les avons créés et avons fortifié leur constitution. Quand Nous voulons, cependant, Nous les remplaçons [facilement] par leurs semblables.
    # 76:29: Ceci est un rappel. Que celui qui veut prenne donc le chemin vers son Seigneur!
    # 76:30: Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu'Allah veuille. Et Allah est Omniscient et Sage.
    # 76:31: Il fait entrer qui Il veut dans Sa miséricorde. Et quant aux injustes, Il leur a préparé un châtiment douloureux.

    source : http://www.e-qra.com/


    votre commentaire
  •     Mais le kibboutz reste le point de ralliement des jeunes qui cherchent un but exaltant pour la vie. Il reste le symbole de tout ce qui est positif et estimable dans la société israélienne, le lieu de l'effort pour l'égalité, la justice sociale et l'aide mutuelle, de la lutte héroïque pour l'indépendance nationale. Le kibboutz est le modèle d'une vie idéale fondée sur l'amour des hommes, contrairement à la société matérialiste qui s'est développée depuis la fondation de l'Etat. C'est une sorte de mythe vivant auquel se réfère la société israélienne.

        H. Darin-Drabkin, Le Kibboutz, société différente, p.294
        Ed. du Seuil, Collections Esprit "La Société Prochaine", 1970


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique