•     Quand tu souffriras dans ton corps, tu grandiras dans ton âme. Ne cherche plus les lieux, ne cherche plus le temps ; ils sont dans l'éternité, dans le royaume de tes créations.

    Victor Simon, Du Sixième Sens à la Quatrième dimension,
    Société d'édition du Pas-de-Calais, Arras, 1955 (p.80).  


    votre commentaire
  •     L'unité n'est donc possible qu'à la source, là où les vibrations sont dirigées essentiellement vers le bien, la vérité.

    Victor Simon, Du Sixième Sens à la Quatrième dimension,
    Société d'édition du Pas-de-Calais, Arras, 1955 (p.51).  


    votre commentaire
  •     Un miroir fabuleux qui nous renvoie à Dieu et où Dieu se reflète, éternellement présent, éternellement créateur, distribuant partout lumière et vie, donnant la grandeur dans la foi, la puissance dans l'amour, le devenir dans l'Unité.

    Victor Simon, Du Sixième Sens à la Quatrième dimension,
    Société d'édition du Pas-de-Calais, Arras, 1955 (p.44).  


    votre commentaire
  •     En premier lieu, la conception s'est réalisée en dehors du temps puisqu'elle fut instantanée. En second lieu, il faut nécessairement s'appuyer sur les lois qui régissent notre système planétaire et compter en heures, jours, années.
        Disons que l'esprit a conçu par le « sixième sens » dans la quatrième dimension, puisqu'il nous faut encore employer ces mots avant d'arriver à notre conclusion.
        Et en nous évadant, que ce soit dans le jugement par la cause le rayonnement dans l'amour entier, la plénitude dans l'unité, plus rien ne s'expliquer par des formules liées à la durée, aux distances, aux lieux.

    Victor Simon, Du Sixième Sens à la Quatrième dimension,
    Société d'édition du Pas-de-Calais, Arras, 1955 (p.38).


    votre commentaire
  •     La forme est née dès que l'Esprit a créé dans la matière et toutes choses ont été faites en elle. Si les mondes qui sillonnent l'infini n'avaient pas une forme due à la condensation des éléments, notre expérience actuelle ne pourraient avoir lieu.
        Elle est donc une conséquence de l'action, l'empreinte de l'ESPRIT, où se chrysalide les organes ; car, vivre, c'est circuler, respirer et rejeter, s'alimenter, assimiler et expulser, ensemble de principes que nous sommes en mesure d'analyser parce qu'ils sont tangibles.

    Victor Simon, Du Sixième Sens à la Quatrième dimension,
    Société d'édition du Pas-de-Calais, Arras, 1955 (p.34).


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique